Contenu | Menu | Recherche

C'est sérieux là ! On joue !

Valiant Universe

.

Références

  • Gamme : Valiant Universe
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Catalyst Game Labs
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2014
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 208 pages en couleurs.

Description

Le livre de base propose de jouer des super-héros dans l’univers de Valiant, qu’ils soient les protagonistes des comics ou des personnages créés de toutes pièces. Les auteurs proposent de jouer dans n’importe quelle époque, sans définir d’événement particulier lié aux bandes dessinées. Au contraire, le livre synthétise tous les super-héros (ou équipes de super-héros) majeurs de ce monde : XO Manowar, la Fondation Harbinger, Shadowman, etc., ce qui en fait une véritable encyclopédie. Les chapitres 2 et 3 sont ainsi considérés comme “canon” par l’éditeur des comics.

Après une page de titre, une page de sommaire et une page de crédits, le livre débute par l’Introduction (6 pages). Celle-ci explique ce qu’est un jeu de rôle et présente brièvement l’univers Valiant. Le premier chapitre, Title Exposés (18 pages), synthétise les séries de comics Valiant selon le même format : une liste de mots et phrases-clés (Tags et Cues) associés aux intrigues et à l’ambiance du comics, et enfin les origines et les premières intrigues du super-héros sur deux pages. Sont décrits :

  • Archer & Armstrong, respectivement assassin et immortel, sont tous les deux pris dans les filets d’une société secrète millénaire, la Secte.
  • Bloodshot est un ex-soldat américain devenu le fruit d’une expérience pour créer un super-soldat, le projet Rising Spirit. Les nanites dans son sang lui permettent de régénérer.
  • Eternal Warrior est l’un des frères d’Armstrong. C’est un immortel qui se bat pour la Terre-Mère.
  • Harbinger suit Toyo Harada, un homme doté d’immenses pouvoirs psychiques à la tête d’une multinationale. Il veut créer une école pour jeunes psychiques : la Fondation Harbinger.
  • Harbinger Wars est une série crossover entre Bloodshot et Harbinger qui raconte comment le super-soldat aide de jeunes enfants à échapper à la Fondation et au Projet Rising Spirit.
  • Quantum and Woody est un duo décalé de deux super-héros capables de projeter de l’énergie pure et de créer des boucliers de force.
  • Shadowman est un homme possédé par un esprit Loa de la Nouvelle-Orléans. Il lutte pour préserver la Terre des forces nécromantiques.
  • Unity est une série crossover qui réunit de nombreux héros de Valiant, dont les Unity, une équipe de psychiques de sa Fondation. Face à l’arrivée brutale de Xo, tous se liguent contre le Wisigoth.
  • Xo-Manowar est un Wisigoth enlevé et transformé par des extraterrestres. Après avoir échappé à ses geôliers, il retourne sur Terre doté d’une puissante armure pour reconquérir son ancien pays natal.

Le deuxième chapitre, Organizations (14 pages), présente des organisations apparues dans les comics sur une page chacune. Des mots-clés sont indiqués en plus de la description. On trouve ainsi chaque secte ou équipe secrète apparaissant dans les différentes séries : le Projet Rising Spirit, la lignée sacrée des Géomancers liés au Guerrier Eternel, le HARD Corps, équipe gouvernementale anti-psychiques, ou encore la tentaculaire Secte apparaissant dans Armstrong and Archer.

Game Rules (32 pages) explique la signification des caractéristiques de la fiche de personnage, l’utilisation des Plot Points et comment lire un scénario. Les auteurs expliquent ensuite comment mener le jeu, avec narration partagée tour à tour entre les joueurs. La section suivante détaille la résolution des actions avec les dés : comment les lancer, quelles sont les règles de combat et l’utilisation des pouvoirs. La structure scénaristique typique des comics est examinée, avec des conseils pour l’adapter durant une partie, y compris l'analyse de la mort (rare) d’un super-héros. Les auteurs développent ensuite une méthode de création de personnage : choix du thème, des pouvoirs, répartition des dés dans les caractéristiques… Des exemples complètent le tout. Le chapitre se termine sur la méthode de création d’un personnage non-joueur, des règles d’expérience et sur des conseils pour écrire un scénario.

Sample Characters (88 pages) livre une trentaine de fiches de personnages pré-tirés. Tous les super-héros importants de Valiant sont ainsi décrits mécaniquement sur deux pages chacun. Sur la première page l’on trouve une illustration, une liste de mots-clés, la référence du comics, son histoire, et sa psychologie. Sur la deuxième page sont indiqués ses caractéristiques, sa santé, son armure, ses Cues, Plot Points et autres pouvoirs. S'y retrouvent aussi bien des “méchants” comme Maître Darque, l’ennemi juré du Shadowman, que des héros comme Archer, les jeunes rebelles de la Fondation Harbinger, les chasseurs de monstres au service du Shadowman, etc. Le chapitre se termine sur presque 50 mini-fiches d’antagonistes, comme Vincent Van Goat, un technicien de la Fondation Harbinger, un garde de la sécurité, un guerrier au service de la Terre-Mère, et même un T-Rex. Ces fiches ne diposent d’aucun historique, seulement des indications techniques et une illustration.

Le cinquième chapitre, Event Briefs (37 pages), présente huit courts scénarios inspirés de certaines séries de comics. Les joueurs sont censés incarner des héros cohérents avec le contexte, qu’ils soient issus des fiches pré-tirées ou de leur propre création. Chacun est développé sur 2 à 4 pages chacun. On trouve par exemple :

  • Archer & Armstrong : the Boon : les héros poursuivent leur vieil ennemi, Celui Qui Ne Doit Pas Etre Nommé, de Rome jusqu’au Tibet. Il détient le Boon, un puissant artefact.
  • Bloodshot : Freedom is Explosive : les personnages sont des psychiques séparés en deux groupes. Chacun doit échapper aux agents du gouvernement.
  • HARD Corps : Breaking in the New Team : les super-héros incarnent une force paramilitaire prisonnière d’une anomalie spatio-temporelle. Dinosaures et soucoupes volantes sont de la partie.

Le chapitre se termine sur une campagne synthétique en quatre parties : A Hunt for Ages, inspirée de la série Eternal Warrior. Elle est prévue pour des personnages capables de traverser les époques (immortalité, voyage temporel, etc.) ou en jouant successivement les descendants d’une lignée. La campagne emmène les personnages depuis Ur, au temps de Sumer, jusqu'au 41e siècle, dans un futur post-apocalyptique, en passant par la Guerre Civile américaine en 1862 et San Francisco en l'an 2000. Le terrifiant guerrier fou Telal est leur némésis. Aucun descriptif de ces périodes n’est fourni. Chaque scénario de ce chapitre est décrit sur deux à quatre pages, selon le même format : texte d’ambiance, personnages pré-tirés suggérés, objectifs des personnages, mots-clés, Cues et enfin le descriptif des scènes.

Le livre se termine par :

  • une fiche de personnage vierge double page
  • trois mini-fiches vierges de personnages non-joueurs (1 page)
  • un générateur de scénarios rapides (1 page)
  • deux fiches vierges pour écrire un scénario (2 pages)
  • trois pages de publicité

Cette fiche a été rédigée le 17 juillet 2014.  Dernière mise à jour le 24 juillet 2014.

Critiques

Dr DANDY  

La gamme Valiant a ceci d’enthousiasmant qu'elle propose un univers assez riche, moderne sans amener avec soi tous les problèmes habituels d'un univers comics trop ancien (continuité contrariée, quantité d'informations trop importantes, etc.). Les différents comics ont chacun leur ton qu'il soit épique (Manowar), violent (Bloodshot) ou léger et humouristique (Archer and Armstrong). En proposant la quasi-totalité des personnages de l'univers dans le livre de base, les auteurs du jdr offrent la possibilité de vraiment s'amuser avec des personnages riches et nuancés (loin des monolithes que peuvent être Superman ou Captain America).

Sans être exhaustif je vais résumer les bons et les mauvais points du jeu.
Les bons points: 
C'est beau, richement illustré et clair au niveau de la maquette. Le kit de démo déjà permettait d'avoir une bonne idée du jeu et de son potentiel.
Le système est simple: on prend les dés de base associés à l'action, on ajoute les "pouvoirs" adéquats et ça marche! La relative approximation narrative des effets permet une grande diversité et on peut par exemple jouer un simple humain avec des compétences comme un demi-dieu surpuissant, les deux sont intéressants à jouer.
Les "Cues" sorte de guides narratifs qui permettent de prendre en main directement un personnage sans avoir besoin de le connaitre déjà.

Les mauvais points:
une simplification trop importante qui est limitante sur la durée. Dégâts fixes, pas vraiment de gestion des capacités spéciales en dehors d'optimiser les chances de réussite, quasi tous les personnages ont le même niveau "d'armure" à croire qu'un champ de force équivaut à un simple "instinct de survie".
La gestion du "Lead Narrator" est étrange. En effet le meneur tourne à chaque scène permettant à chacun de jouer mais aussi d'apporter des éléments de narrations imprévus. Sauf que le jeu propose des successions de scènes assez scriptés. Difficile d'y apporter autre chose que de la couleur aux scènes. Mais supprimer cet aspect sans impacter la qualité du jeu est aisé à mettre en place.
Les "scénarios" proposent de revivre les grands moments des comics ce qui peut poser problème pour ceux, comme moi, qui ont déjà lu ces histoires (le livre de base propose le premier Arc de la série Archer and Armstrong).

Au final Valiant Universe RPG est un très bon jeu pour jouer sur le pouce, même sans beaucoup de préparation grâce à ces scénarios tout prêts ou pour lancer une mini-campagne avec une poignée de joueurs dans un univers avec un gros potentiel. Toutefois n'en attendez pas trop car, sur la durée, le jeu trouve rapidement ses limites.

Critique écrite en août 2018.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques