Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey.... RPGs

Adrift on the River of Dream

.

Références

  • Gamme : Tribe 8
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Dream Pod 9
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2001
  • EAN/ISBN : 1-896776-61-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 144 pages à couverture souple.

Description

Ce supplément, divisé en deux grandes parties, détaille les différentes facettes de la cosmologie et de la magie du monde de Tribe 8 : Synthèse, Scission, Rivière du rêve... La première partie du livre, plus littéraire, présente de façon subjective l'initiation de trois personnages. La seconde partie, plus technique, présente les données de façon objective.

La première partie est un long récit en sept chapitres, mêlant différents points de vue. L'histoire est globalement celle d'un groupe de trois personnes qui ont décidé de percer les secrets de la nature magique du monde : pour cerner les fondations de la "Grande Architecture", ils vont étudier la Rivière du Rêve, rencontrer des fantômes, rechercher un Nomade, s'allier avec des esprits, lutter contre une monstruosité... On suit leur évolution, leurs réflexions et leurs découvertes : leur parcours commence dans les tribus, mais leurs investigations leur valent d'être déchus, et ils quittent Hom pour les Terres externes (Outlands)...
Chaque chapitre s'attarde sur un aspect de leur voyage. Plusieurs encarts techniques en marge du récit décrivent les principaux PNJ de l'histoire.

La seconde partie (The substance of spirit, une quarantaine de pages) donne des éléments permettant au Tisseur de mettre en scène toutes les formes de magie de l'univers de Tribe 8. On y trouve des conseils, des règles, des exemples, de nouveaux effets magiques. Les thèmes abordés sont nombreux : spiritualité en général, Rivière du rêve, synthèse, technoforge, scission, rituels, esprits.

Une annexe donne de nouveaux avantages/défauts et énumère tous les aspects (sorts) de synthèse développés dans la gamme.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 11 mai 2010.

Critiques

Xavier Spinat  

Arrivé sans doute un peu tard dans la gamme, ce supplément indispensable décevra ceux qui en attendait une révolution ou un changement radical : il ne modifie pas la magie, mais l'explique, la commente et la met en perspective.

Si vous voulez mieux mettre en branle l'aspect "enchanté" de l'univers de Tribe 8, il ne faut pas hésiter à acheter ce livre.

Bien sûr, beaucoup de lecteurs regretteront le découpage, désormais classique pour la gamme, en deux parties, mais il présente l'intérêt de concentrer toutes les informations "objectives" sur peu de pages (elles sont plus faciles à retrouver) sans sacrifier le mystère et la poésie de l'univers (et du thème).

La quête présentée dans le récit peut de plus inspirer des scénarios à n'importe quel Tisseur un peu débrouillard... alors pourquoi attendre?

Ainarick  

C'est la même chose, chaque fois que je termine un supplément pour Tribe 8. Bien qu'agnostique, je ne peux m'empêcher de faire une petite prière pour n'importe quel dieu qui serait vaguement à l'écoute, l'enjoignant d'étendre en mon nom sa bénédiction sur Xavier Spinat et Thomas Brionne, rencontrés sur le Grog et qui m'ont chaudement recommandé Tribe 8. Car c'est bien eux qui m'ont initié aux plaisirs des Déchus (pas de mauvais esprit c'est une métaphore pour dire Tribe 8).

Une fois encore, le seul mot qui me vienne est "magnifique". Que voudriez-vous que je vous dise ? Qu'au départ la magie rituelle du monde des rêves présentée dans ce jeu est relativement complexe à visualiser et que les informations du livre de base ne suffisent pas à s'en faire une idée précise. Et qu'une fois lu "Adrift...", on se prend à rêver à des aventures purement oniriques. On regarde le monde avec des yeux qui peuvent repérer les esprits qui courent et virevoltent dans les feuilles, le vent, les cours d'eau... On perçoit les effluves d'os, de terre, d'herbes brûlées lors des rituels. Le claquement des tambourins de cuir tendu, la douce rythmicité de la mélopée de l'officiante. La caresse de l'esprit du vent. Et la force des passions des enfants de la déesse, leurs facettes multiples, tous ces courants dont les forces contraires et pourtant harmonieuses dessinent l'humanité. Et puis la rupture, la souillure de "ces" intrus.

La rédaction de cette critique me fait réaliser que je suis un homme heureux : il existe encore de nombreux suppléments de T8 que je n'ai pas lu.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques