Contenu | Menu | Recherche

Salut, et merci pour le jdr

Infiniverse : Campaign Update Vol. 2

.

Références

  • Gamme : Torg
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : West End Games (WEG)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1993
  • EAN/ISBN : 0-87431-338-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 128 pages à couverture souple.

Description

Le monde de Torg consiste en une série d'univers parallèles ayant divergé au cours de l'histoire. En un sens, chacune des campagnes menées par tous les meneurs de jeu du monde entier décrit un de ces univers parallèles. Mais il existe des dominantes : dans la plupart des mondes, une même évolution s'est produite. C'est en compilant le feedback (courrier, puisqu'internet n'était pas assez développé à l'époque) des meneurs de jeu que ces livrets d'évolution de la campagne de Torg ont été publiés.

Ce second livret décrit la quatrième année de l'invasion de la Terre, royaume par royaume, y compris les nouveaux.

Aysle est marquée par une recrudescence d'atrocités depuis que le guerrier de l'obscurité a pris la succession d'Uthorion. Et encore, il n'a pas encore la maîtrise complète de son obscurificateur. Excellent tacticien, celui-ci a réussi à planter des stelae jusqu'à St Petersbourg. Mais surtout le nombre de régions où la lumière domine s'est réduit à une peau de chagrin.

La Cyberpapauté étend son influence au Québec mais débarque aussi en Afrique, espérant par là contrer quelques plans de l'Empire du Nil. Du côté du Réseau Divin, peu d'éclaircissements, il semble que de mystérieuses entités en contrôlent des régions.

La Terre Vivante a été entièrement annihilée à l'est des Etats-Unis par l'irruption de la "Terre du dessous" (une poche de réalité barbare), et il ne reste que la partie ouest des Etats-Unis encore sous les axiomes primitifs. La bataille y fait rage contre les hérétiques adorateurs de choses mortes du culte de Rek Stalek. Les Akashans ont aidé des Eidenos à s'installer pacifiquement en Amérique du Sud, affaiblissant d'autant Baruk Kaah. Côté Terre Pure, le conseil de Delphes est mis en difficulté par l'élection d'un nouveau président qui ne lui est pas favorable.

L'Empire du Nil est en pleine guerre avec le cyberpape au niveau de la Yougoslavie. Sa conquête de la Grèce a réveillé des dieux grecs, et certains commencent à s'allier avec Moebius.

Le seigneur du Japon technologique a réussi quelques coups fumeux contre les autres seigneurs, mais se retrouve entouré d'ennemis. Il a confirmé son emprise sur San Francisco pour en faire une tête de pont de sa lutte contre les autres seigneurs sur le nouveau monde. Mais sa façade de normalité commence à s'éroder dangereusement.

Orrorsh commence à être reprise en main avec le retour du Décharné. Une zone mixte autour de la nouvelle Orléans permet grâce au vaudou d'asseoir l'influence d'Orrorsh en Amérique. Une règle est proposée pour incarner des vampires.

Le royaume des Akashans s'enrichit de quelques horreurs, ennemis et objets technologiques, mais il a peu évolué.

Tharkold a envahi Los Angeles et Thratchen a reconquis sa place de prince démon. Un second pont sur Berlin a été partiellement corrompu par Moebius et a abouti à une zone mixte avec l'Empire du Nil.

Sont ensuite proposés des royaumes de poche, de faible importance : l'empire Aztèque, l'Atlantide, Avalon, le monde des Toons...

Après 4 pages de rumeurs et 3 pages de courrier des lecteurs, on trouve cinq fiches de personnages : le missionnaire, le vampire, le noble victorien, le majordome victorien et le moine taoïste.

Hell on Earth est une mini-aventure en neuf scènes, créée pour la GenCon 1992.

On trouve également une table avec un résumé des axiomes des différents cosms, ainsi qu'un formulaire à renvoyer avec ses résultats de campagne.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mai 2013.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Je pourrais reprendre les applaudissements que j'ai donnés à l'Infiniverse vol 1. Manifestement les créateurs de Torg sont bien meilleurs pour proposer du background que des scénarios. Là encore le background est tellement riche qu'on se demande si un seul MJ en a exploité ne serait-ce qu'un dixième.
L'histoire de la conquête telle qu'elle est présentée est palpitante. Elle intègre les nouveaux royaumes (Tharkold, Space Gods et Land Below) et les relations politiques entre les différentes puissances sont assez variées. Cela se lit comme on mange du petit pain.

Il y a quelques éléments de règle et quelques monstres supplémentaires mais ce n'est pas l'essentiel de l'ouvrage. En bonus, on a droit à quelques pocket realms comme Atlantide et Avalon. Excellents. Celui sur les toons n'est pas à mon gout. Le mélange de genre y atteint des proportions indigestes, même pour un amateur de Torg.

Shaman Chat  

C'est toujours pas mal et sympa de voir la direction que prend l'univers. C'est aussi sympa d'avoir un scénar pour se faire les dents, même si certains éléments sont un peu fumés à mon avis dans la rapidité d'exposition aux pjs. J'apprécie bien les Torg Master Charts (qui résument bien les lois et tableaux d'axiomes). Je trouve fun d'avoir mis Atlantis et Avalon en microcosm. Il y a certainement du remplissage avec les Toon. Mais bon... Cela dit, je vais pas coller 5 comme mon collègue. 4 suffira bien.

C'est efficace pour savoir où on va. C'est indispensable pour un geek de Torg. On n'est pas toujours obligé de se battre dans le scénario filé avec. On apprécie d'avoir quelques rumeurs encore distillées. Mais pour celui qui a les magazines mensuels que publiait WEG, il y a parfois sans doute des redites.

Les plus de ce supplément :
- Ce sont les lecteurs qui ont choisi la direction des événements. Les Seigneurs préférés ou les cosms préférés des joueurs de l'époque commencent à bien transparaître.
- Torg évite d'être figé.
- Indispensable si on fait jouer la time line.
- L'idée de faire aussi le cosm Aztech en cas que Malcom Kane soit devenu Seigneur de la Terre.
- L'évolution de certains cosms est proprement très sympathique et appelle à faire des aventures dedans.

Les moins de ce supplément :
- Le scénario est pas folichon de mon point de vue, comme la plupart des scénarios de Torg, d'ailleurs (dans les situations tordues et compliquées, j'entends). Torg, c'est toujours basique.
- Peut-être qu'il manque encore plus d'info pour chaque cosm.
- Un peu de place perdue pour rien (les Toon) ou certaines caracs de super héros dans l'empire du Nil.

Bref. 4 parce que je ne sens pas le 5... Tout simplement.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques