Contenu | Menu | Recherche

Globalement inoffensif

Infiniverse : Campaign Update Vol. 1

.

Références

  • Gamme : Torg
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : West End Games (WEG)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1992
  • EAN/ISBN : 0-87431-331-7
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 128 pages à couverture souple.

Description

Le monde de Torg consiste en une série d'univers parallèles ayant divergé au cours de l'histoire. En un sens, chacune des campagnes menées par tous les meneurs de jeu du monde entier décrit un de ces univers parallèles. Mais il existe des dominantes : dans la plupart des mondes, une même évolution s'est produite. C'est en compilant le feedback (courrier, puisqu'internet n'était pas assez développé à l'époque) des meneurs de jeu que ces livrets d'évolution de la campagne de Torg ont été publiés.

Le premier livret reprend les 18 premiers mois de l'invasion de la terre, royaume par royaume.

Aysle est marquée par la guerre civile entre la dame de la lumière et l'infâme Uthorion réfugié dans le corps d'un viking. On apprend ici qu'il doit une fois de plus changer de corps pour celui d'un dragon et que l'obscurificateur d'Aysle songe sérieusement à trouver un nouveau maître : quatre candidats sont proposés avec leurs avantages et inconvénients.

La Cyberpapauté étend son influence sur le monde francophone en envahissant le Québec et envoie le satellite Firmament en orbite. Mais de nouveaux adversaires surgissent en France (les templiers) et sur le Réseau Divin.

La Terre Vivante a connu quelques revers et notamment le secteur de Sacramento qui a été repris par le Japon technologique. On parle également d'un nouvel obscurificateur qui aurait été retrouvé dans les souterrains (the Land Below, un cosm souterrain décrit dans un autre supplément). Sont donnés également les coordonnées des zones de Tharkold et des Akashans (Space Gods).

L'Empire du Nil a connu des victoires et des défaites coûteuses à la (dé)mesure de son maître, le pharaon Moebius. De nouveaux pouvoirs pulps sont proposés, ainsi que de nouveaux super-vilains et super-héros dont les célèbres Mystery Men.

Contrairement à des Seigneurs qui tentent de gros coups, le Seigneur du Japon technologique procède plutôt par petites touches et arrive toujours à faire croire que le Japon n'est pas envahi.

Le chapitre sur Orrorsh donne de nouvelles horreurs et de nouveaux protagonistes, le Décharné n'étant toujours pas délivré de sa prison.

Ensuite, quatre rumeurs qui se sont vues confirmées par les joueurs sont expliquées un peu plus en détail (des caractéristiques sont fournies pour les créatures) et six nouvelles rumeurs sont proposées à l'avis des lecteurs. Quelques courriers de lecteurs particulièrement significatifs sont reproduits.

Suivent quelques additifs de règles et trois personnages pré-tirés originaux : un chevalier monté sur un dragon, un Edeinos devenu paladin en Aysle, et un guerrier Ustanah de la terre en dessous (the Land Below).

Deux mini-aventures complètent le recueil :

  • "La danse des démons" est un huis-clos desespéré en Orrorsh,
  • "Les tablettes de la terreur" est une quête dans la terre en dessous (the Land Below) pour contrer un plan du pharaon Moebius.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mai 2013.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Tout ce qu'on aime!! Un background qui tient en haleine et beaucoup d'événements intéressants dans lesquels les joueurs sont partie prenante (et non des pions comme dans le monde des ténèbres).

Chaque chapitre est passionnant et mérite sa place dans ce livre qui n'est dépassé en qualité que par le tome 2. Le concept du feedback des meneurs de jeu est excellent et mériterait d'être repris, à l'heure d'internet. Quel serait le devenir d'un monde tel que celui de Torg s'il sortait aujourd'hui? (il faudrait évidemment qu'il soit un peu plus noir).

Il y a également du suspense et des propositions qui seront décidées ultérieurement par les joueurs (comme le repreneur de l'obscurificateur d'Aysle). Décidément Torg contient beaucoup de bons suppléments.

Shaman Chat  

Rhoa. Du bon effectivement. Perso, je dois avouer que c'est vraiment quelque chose qui donne envie de se lancer dans la gamme Torg. On sait grâce à cet ouvrage ce qui se passe au cours de la première année et demie de l'invasion. On peut, si on l'a lu en avance, prévoir des choses et construire une campagne "épique".

Le drame est presque que bon... En une année et demie, on ne voit pas comment on pourra tout faire jouer. C'est presque qu'il faudrait avoir deux ou trois équipes de chevaliers pour explorer toutes les pistes.

Les plus du supplément donc :
- l'évolution des infos et de la situation pour chaque Cosm
- deux scénars pour se mettre en bouche (même s'ils n'ont rien de transcendants)
- la sensation de faire jouer dans un univers qui n'est pas figé. Et ça, c'est absolument fabuleux
- le réel impact, à l'époque, qu'avaient les communautés de joueurs sur l'avenir du jeu. Le concept de "feedback" est vraiment une grande idée qui est très peu reprise actuellement
- des reprises des infiniverse magazines pour ceux qui n'étaient pas abonnés
- le personnage le plus gros bill du jeu dans les fiches d'archétype : le chevaucheur de dragon elfe. 17 en Dex, sa mère le slip. Le gars peut tout faire mieux que des vétérans au niveau du combat 

Les moins...
- comme d'hab, des illustrations qui pêchent un peu
- comme d'hab, y en a qui ne vont pas aimer ceci ou cela dans l'évolution et qui auraient préféré que la campagne aille dans tel ou tel sens. Prévoir une campagne qui s'éloigne de la campagne officielle fait perdre une partie des infos de ce supplément. Mais dans Torg, de toutes les manières, on vous dit bien d'aller où vous voulez aller au final. Ça reste possible, quoi
- le temps. Comment profiter, en effet, en un an dans le jeu de tous les changements ou pistes de scénarios ? Mais c'est le propre de Torg : la dispersion
- ça n'a jamais été traduit en français

Alors ? 4 ou 5 ? Hum. Allez. Je vais coller 5 pour l'originalité de la chose à l'époque et parce que les directions choisies pour chaque cosm sont intéressantes. Cela dit, pour pas mal, ça pourra seulement valoir un 4, surtout pour ceux qui ont vécu les infiniverse mag avec des infos chaque mois.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques