Contenu | Menu | Recherche

Ah, the pitter patter of tiny feet in huge combat boots

Secrets of Tatooine

.

Références

  • Gamme : Star Wars d20
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles
  • Editeur : Wizards of the Coast
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mai 2001
  • EAN/ISBN : 0-7869-1839-X
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

livret à couverture souple de 96 pages

Description

Tatooine est une planète incontournable du monde de Star Wars. Bien qu'éloignée de tout, située à coté de la bordure extérieure, elle joue un rôle majeur dans l'histoire de l'Ancienne République, de l'Empire, et de la Nouvelle République. Pour preuve, les épisodes 1, 4 et 6 des films s'y déroulent au moins en partie.

Tatooine est une planète désertique où il ne fait pas bon vivre. La loi est une notion bien abstraite pour la population de contrebandiers et criminels de tout poil qui peuplent ses villes, et ses déserts ne sont guères plus hospitaliers car peuplés d'espèces dangereuses comme les hommes des sables, les jawas, ou encore les dragons Krayts à la taille redoutable.

Après une courte introduction, le premier chapitre "Life on Tatooine" présente la planète, notamment ses caractéristiques géographiques et climatiques et quelques lieux notables comme le nid du Sarlacc, au milieu de la mer de dunes occidentale, celui-là même qui faillit digérer Luke Skywalker et Han Solo dans l'épisode 6. La survie dans l'environnement hostile de Tatooine est expliquée, entre deux tempêtes de sable et une absence quasi-totale d'eau. Les deux races intelligentes natives de la planètes que sont les hommes des sables (redoutables pour leur raids) et les jawas (réputés pour leur manque de scrupules) sont présentées, avant de passer aux créatures du cru, le Bantha étant certainement le plus inoffensif de tous. Pour chaque espèce, un profil est fourni.

Le second chapitre "Settling Tatooine" traite de la population de la planète. Forte de seulement 80000 habitants, la planète a connu plusieurs vagues de colonisation, en particulier des moines et des mineurs... l'intérêt était faible et les échecs nombreux. L'historique de cette colonisation et de la découverte des races autochtones est racontée, appuyée par une chronologie de son histoire. Parmi les évènements notables, il convient de noter l'immigration de Hutts (dont le fameux Jabba) qui contribuèrent tant à faire de Tatooine une planète dynamique et... corrompue.

Le troisième chapitre "Cities of Tatooine" présente la vie urbaine... inenvisageable sans air conditionné bien sûr ! L'organisation (les villes ont un urbanisme très limité), les douanes, le commerce et surtout le crime sont des éléments importants décrits dans ce chapitre. Les moyens de transports, depuis les podracers (cf la course de l'épisode 1) jusqu'aux Barges volantes (cf les barges de Jabba épisode 6) sont tous présentés. Enfin, le background relatif aux différentes pédiodes du jeu (la formation de l'Empire, la Rebellion, et le nouvel ordre Jedi). Pour chaque période, une ville clé est décrite et son plan est fourni (respectivement Mos Espa, Mos Eisley et Mos Entha. De même, les principaux évènements, les changements politiques, et des PNJ sont fournis pour chaque époque. Quelques lieux particuliers (telle la cantina de Mos Eisley ou le trône de Jabba le Hutt) sont également présentés avec leur plan.

Le quatrième chapitre "Podracing" s'intéresse à ces courses d'engins surpuissants qui ont fait l'évènement dans l'épisode 1. Des règles particulières sont fournies pour gérer ces courses, et une fiche particulière en forme de tableau de bord sert à jouer un pilote de pod. Vitesse folle, coups bas et manoeuvres dangereuses à tombeau ouvert seront au rendez-vous. Il est expliqué comment fabriquer son podracer pour le joueur et son circuit de course pour le MK, et des exemples sont fournis.

Le cinquième et dernier chapitre "Between Sand and Sky" contient une aventure d'une quinzaine de pages pour des aventuriers de niveau 4 à 6. Après avoir mis en colère un seigneur du crime local, ils devront se dépenser sans compter pour lui échapper en sauvant leur peau et leur vaisseau.

L'ouvrage se termine sur une fiche vierge de podracer.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Coredump  

Ce supplément est le bienvenu car il détaille à souhait une planète pivot de la saga Star Wars. Quel MJ n'a jamais envoyé ses joueurs à Mos Eisley ? Ici, tout le matériel est fourni pour faire de Tatooine votre terrain de jeu, à n'importe quelle époque.

Que vous décidiez d'une campagne ou qu'il ne s'agisse que d'une petite escapade, le cadre de Tatooine trouvera une réelle profondeur au travers des explications fournies ici, émaillée d'anecdotes, d'encarts, de profil de jeu, et de multitudes de PNJ. Et si vous envisagez quelque chose de fun, lancez vos personnages dans une course de podracer ! Evitez cependant d'en laisser hors-jeu trop longtemps, car ce genre de courses à tendance à ennuyer ceux qui n'y participent pas.

agent  

La présentation est meilleure que pour "Starships of the Galaxy" mais elle reste inférieure à d'autres productions en livret souple N&B. Le contenu est lui aussi plus utilisable, mais toutes les données qui y figurent sonnent creuses. Par moments c'est même ennuyeux, dans le style remplissage. Et le scénario est anecdotique, moins intéressant que n'importe quel "Grand Ecran" des anciens Casus Belli.

En fait ce supplément peut servir si on manque d'inspiration et que l'on ne dispose d'aucune autre source d'information, sinon on peut s'en passer et l'oublier définitivement. C'est un peu le problème avec Star Wars, l'univers est tellement connu et on peut si facilement se procurer des infos dans des livres ou sur le Net qu'un supplément juste moyen perd beaucoup d'intérêt.

Cette gamme ne mérite que de très bons suppléments, or il semble que Wizards produise du meilleur matériel pour D&D 3 que pour Star Wars... En somme c'est un livret médiocre dont je déconseille l'achat et même la lecture, sauf - je me répète - si on manque cruellement de sources d'informations annexes, ce qui n'est certainement pas le cas de celui qui lit cette critique puisqu'il a déjà Internet :-)

CGONE  

Voilà un supplément pour lequel il y a à la fois beaucoup et peu à dire, à son image. En effet, à première lecture, ce supplément mérite une bonne note concernant les informations qu'on y trouve. Tout le mode de vie des habitants y est décrit, la faune de Tatooine aussi, les lois et coutumes de la planète, l'influence des hutts, quelques indications de prix des différents services proposés, en passant par le climat et les podracers, bref tout est passé au crible pour le plus grand bonheur. Malheureusement lorsqu'on reprend le livre pour y chercher plus de détails, on s'aperçoit qu'en fait il n'entre pas assez dans ces détails pour être intéressant, tout y est trés sommaire, comme une encyclopédie à laquelle on aurait enlever tous les détails pour en faire un dictionnaire.

Le gros point noir vient du manque d'illustrations indiquant à quoi elle se rapporte. Celà fait trés fouilli et seul quelqu'un connaissant parfaitement l'univers saura à quoi elles correspondent. Autre exemple illustrant mes propos. On nous donne 3 pod racers différents (dont ceux de Anakin et Sebulba) mais on ne trouve pas vraiment comment les fabriquer, quels sont les éléments à utiliser, où ça ? A quelle prix ? etc... Ce sont ce genre de questions qui restent sans réponses en lisant ce livre et c'est bien ce qui le rend que peu intéressant finalement. Il y avait de quoi faire un superbe ouvrage, finalement il est tous juste moyen. Il servira à ceux qui veulent quelques détails sur la façon de faire jouer certaines choses sur Tatooine.

Autre point noir : Le scénario. Pourquoi gaspiller des pages qui auraient pu contenir des informations précieuses (celles qui auraient répondu aux questions que l'on se pose...) pour un tel gachi ?

willmanx  

"C-3PO, si cette galaxie a un centre, alors Tatooine en est le point le plus éloigné" (Luke S, fermier hydroponique). Et pourtant, pourtant, le destin de la galaxie s'y est joué dans presque chaque épisode de la saga... Il est donc bien normal de trouver le supplément d20 attrayant : on sait tout ce qu'il y a à savoir sur les cantinas, les jawas, les banthas, les hommes des sables. On nous expose les règles jdr des courses de pod pour le plus grand plaisir des joueurs qui sont ET pilotes ET extra-terrestres puisqu'aucun humain ne peut concourir sans la Force pour allié. Le scénario est anecdotique mais le tout est bien emballé.

Moi j'ai bien aimé, mais c'est pas une raison pour avoir une trop bonne note.

 

Voilà bien un supplément que l'on préférerait lire en hiver plutôt qu'en été. Comme vous l'aurez deviné, il décrit la planète Tatooine, son histoire et ses habitants. Je ne vous ferai pas patienter plus longtemps, ce bouquin m'a déçu. Apparemment tout y est : la présentation est soignée, la couverture assez jolie... et pourtant - hum comment dire ? - c'est l'archétype du supplément indispensable et sans personnalité. Un peu comme le sont certains bestiaires ou recueils d'équipement.

Ainsi, même si tout ce dont vous avez besoin pour jouer sur Tatooine est présent, cela reste ennuyeux et mal fait. Lorsque l'on vous parle de certaines créatures, même s'il y a une illustration, il est parfois difficile de savoir si c'est la bonne (pas de légende ou de séparation claire dans la maquette). Les textes décrivant la colonisation et l'histoire de la planète (les trois époques sont couvertes) qui pourraient inspirer des aventures aux MJ utilisent des ficelles grosses comme les amarres du Charles de Gaule et ainsi de suite. Dans les chapitres à sauver - ou tout du moins à aborder d'un regard un peu plus curieux - ne reste peut-être que le système de règles de podracing. C'est une belle performance que d'avoir permis de retranscrire cet épisode phare du premier Star Wars (chronologiquement s'entend) mais les meneurs auront toujours un travail d'ambiance prépondérant à fournir. Les règles c'est bien joli mais bon. J'allais oublier, le scénario : directif et sans imagination, ce n'est qu'une simple suite de combats.

J'espère que je ne vous ai pas trop dégoûté. De toutes façons, toutes les statistiques des habitants de la planète des sables sont dans cet ouvrage, donc vous en aurez sûrement besoin. Et puis ne soyez pas trop tristes, il y a une ou deux bonnes choses à l'intérieur. Je ne vous en parle pas, histoire de ne pas gâcher le peu de plaisir que vous trouverez dans ces 96 pages.

- Grégory Privat

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques