Contenu | Menu | Recherche

Wibbl-Wobbly, Timey-Wimey.... RPGs

Among the Clans : the Andorians

.

Références

  • Gamme : Star Trek ICON
  • Sous-gamme : Original Series
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Last Unicorn Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1999
  • EAN/ISBN : 1-889533-26-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

livre de 128 pages à couverture souple, carte couleur dépliable en encart.

Description

Malgré leur faible nombre d'apparitions dans les séries, les Andoriens à la peau bleue et aux drôles d'antennes ont toujours suscité l'intérêt des fans de Star Trek. "Les Andoriens sont là où Star Trek commence", avance l'auteur de ce supplément dans son introduction, car si tout le monde ou presque connaît les Vulcains ou les Ferengis, seuls les vrais Trekkies connaissent les "peaux-bleues".

 

Le premier chapitre, "Built on Blades", présente les origines du peuple d'Andoria, une histoire si violente et déchirée par les clans andoriens que toutes les archives ont été volontairement détruites il y a six cents ans afin d'empêcher les vieilles vendettas de ressurgir du passé et de provoquer de nouvelles guerres. Cela a permis aux Andoriens de se tourner vers l'avenir et de coloniser de nouvelles planètes.

"A World of Ice and Darkness" explore la géographie d'Andoria : un monde glaciaire balayé par les vents. Comme la plupart des membres de la Fédération, Andoria possède un gouvernement unique, mais compte encore une douzaine de districts culturels que ce chapitre décrit en détails.

"Blue Taiga, Hot Blood" est consacré à l'écologie andorienne. On y découvre que les particularités des Andoriens (peau bleue et antennes) sont communes à de nombreuses espèces animales. Ce chapitre décrit une dizaine d'animaux typiques d'Andoria (et souvent particulièrement dangereux).

"The Stars Above" s'intéresse au Secteur Andorien, la région du quadrant alpha colonisée par ce peuple, et propose la description d'une douzaine de mondes de ce secteur depuis l'accueillante planète Cimera (où naissent et résident désormais la plupart des Andoriens), jusqu'à la colonie de Trilith, muette depuis le XXIe siècle et dont aucune expédition n'est jamais revenue. Le chapitre se termine par la présentation de l'Andorian Astronomical Survey, l'un des organismes scientifiques les plus importants et qualifiés de la Fédération (ainsi que les fiches de deux vaisseaux scientifiques andoriens).

"When in Lor'Tan" présente la culture et la vie quotidienne andoriennes. La société andorienne repose sur un système complexe de clans, et le concept de communauté est très fort chez eux, même lorsqu'ils quittent leurs mondes. Ce chapitre propose également un aperçu des nombreuses religions andoriennes, de leurs traditions culinaires et artistiques, mais surtout des nombreux clans et de leurs relations.

"Planet's Shield" présente les institutions militaires andoriennes, et propose les fiches de quatre vaisseaux de guerre ou de défense des XXIIIe et XXIVe siècles.

"The Art of Secret" dévoile les secrets de l'Ami Etal, le mystérieux réseau d'espionnage andorien, non violent mais néanmoins extrêmement efficace dans sa défense des intérêts d'Andoria. On y apprend que les agents de l'Ami Etal sont disséminés à tous les niveaux de la Fédération, au grand dam de Starlette Intelligence.

"Andoria's Finest" s'intéresse aux Andoriens dans Starfleet. On y découvre leurs postes de prédilection et les relations qu'ils entretiennent avec les autres espèces, et la fiche de l'U.S.S. Eagle, le navire de classe Constitution que reçurent les Andoriens (comme toutes les autres espèces fondatrices) à la création de la Fédération Unie des Planètes.

"Blood Strikes the Floor : Ushaan" développe l'un des traits les plus marquants de la culture andorienne : l'Ushaan, ou duel. Il s'agit d'une institution destinée à régler les conflits entre clans ou personnes sans que les querelles ne dégénèrent en guerres totales. Ses règles sont précises et formelles, et forment un pilier de la culture andorienne. Ce chapitre étudie également les implications des duels avec des représentants d'autres cultures, et le statut juridique de cette pratique au sein de la Fédération.

"Chako Tlaani" est la suite directe du chapitre précédent, puisqu'il présente les divers arts martiaux andoriens, que l'on peut rapprocher de la gladiature romaine. Ce chapitre décrit également les armes traditionnelles, et les techniques de combat à mains nues.

"Overlays in Blue" propose quatorze nouveaux profils professionnels (overlays) plus ou moins typiques des Andoriens, une trentaine d'entraînements spécialisés correspondant aux institutions andoriennes (Forces de Défense, Am Tal) et de nouveaux "tours of duty". On y trouve également de nouvelles compétences, de nouveaux avantages et désavantages, et l'adaptation de traits existants à la culture andorienne.

"Graalen : The Andorian Language" clôt ce supplément et propose en six pages un précis de linguistique et de grammaire andoriennes, permettant d'inventer mots, phrases et proverbes pour ajouter un peu de "couleur locale" à l'interprétation des personnages andoriens.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 2 septembre 2011.

Critiques

Guilhem  

Les Andoriens sont l'un des plus grands mystères de Star Trek. Alors même que leurs apparitions à l'écran se comptent sur les doigts d'une main humaine et que les différentes séries n'ont quasiment jamais rien révélé de leur culture (avant le récent Enterprise), ils ont tout de même réussi à devenir l'une des races préférées des trekkies, au même titre que les Vulcains ou les Klingons dont ont connaissait pourtant infiniment mieux la culture.

La seule information concrète qu'on a jamais possédé à leur sujet tient en une phrase, prononcé par leur ambassadeur au cours d'une conférence de la Fédération : "Les Andoriens sont un peuple passionné, parfois violent". Et de cette simple phrase, les auteurs de ce guide ont tiré ce qui reste pour moi le meilleur supplément consacré à une race de Star Trek paru à ce jour, bien meilleur par exemple que Way of Kolinahr, qui ressasse les informations canons au sujet des Vulcains sans arriver à les rendre jouables. Défaut absent de Among the Clans, puisque les auteurs avaient tout à inventer, et qu'ils l'ont fait en pensant avant tout au jeu de rôle et à l'exigence des joueurs en matière de cohérence. Contrairement aux Klingons, dont ont se demande en voyant la description qui en est faite dans les séries comment ils ont pu dépasser le stade de la hache de pierre, les Andoriens disposent d'une culture sophistiquée offrant aux joueurs de nombreuses possibilités de personnages très différents, même si la violence et la passion sont des éléments récurrents.

En lisant ce guide, je n'ai pu m'empêcher de penser que la Paramount aurait tout intérêt à engager des auteurs de jeux de rôle pour écrire les scénarios de Star Trek. Car même si ce livre ne fait pas partie du Canon, et même s'il prenait l'envie aux scénaristes officiels d'inventer un autre background pour les Peaux-Bleues, les seuls vrais Andoriens resteraient pour moi ceux décrits par ce livre.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques