Contenu | Menu | Recherche

We've done the impossible, and that makes us mighty

Pan-Asian Collective

.

Références

  • Gamme : Spycraft
  • Sous-gamme : Shadowforce Archer
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Alderac Entertainment Group (AEG)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : février 2003
  • EAN/ISBN : 1-887953-71-X
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

96 pages en noir et blanc, couverture souple

Description

Ce supplément pour Shadowforce Archer, le monde de campagne officiel de Spycraft, décrit la chambre en charge de la zone asiatique. Les agents de cette chambre sont des spécialistes des arts martiaux et de l¿infiltration, ciblant les organisations ennemies ou d¿autres chambres de la conspiration.

Cette chambre est marquée par l¿empreinte du légendaire maître du kung-fu Wong Fei-Hung. Très peu d¿éléments fantastiques, comme la Frange introduite dans Archer Foundation, sont présents dans le supplément qui est axé sur l¿action, le travail sous couverture et les arts martiaux.

Chapitre 1 - Campagne
Le premier chapitre relate les événements récents qui permettront aux maîtres de mettre à jour leurs campagnes ou de servir d'idées de scénarios pour leurs propres parties. Chaque événement est présenté avec trois niveaux de détail. Le premier niveau est intitulé "A la une" et présente les événements tels qu'ils sont rapportés par la presse. Inutile de dire qu'à ce niveau, les informations sont loin d'être en phase avec la réalité. Le second niveau fournit les véritables raisons des articles précédents, alors que le troisième niveau est constitué par des idées d'aventures complètes mettant en scène les événements relatés. Ces accroches de scénario proposent à chaque fois plusieurs possibilités. L'épisode le plus important concerne la destruction mystérieuse d'un entrepôt dans la banlieue de Kyoto. Villain X est-il encore dans le coup ?

Chapitre 2 - Agents
Cette section est dédiée à la description des éléments de background spécifiques au Collectif, elle s'ouvre sur le descriptif des différentes missions que peuvent être amenés à effectuer les agents (expertise, transport de matériel sensible, etc.). Le maître de jeu trouvera dans cette partie de nombreuses idées d'aventure. Les diverses ressources à la disposition des agents de la chambre extrême orientale sont passées en revue, en particuliers les agences gouvernementales nationales qui sont susceptibles d'assister les agents en mission (même si cette assistance n'est pas forcement automatique). Les auteurs évoquent pour finir deux organisations ennemies : le réseau du Dr Fu et l¿Armée des Dix Tigres.

Chapitre 3 - Nouvelles règles
Une nouvelle classe de base est proposée : le combattant en arts martiaux, un personnage spécialisé dans toutes les formes d¿arts martiaux. Plusieurs classes de prestige sont également introduites : le Daï Lo, la taupe et le Raptor, et une classe de prestige pour psions : le passe-partout. De nouvelles façons d¿utiliser les anciennes compétences notamment pour restituer des exploits martiaux sont également présentées. Les amateurs d¿exploits martiaux seront comblés avec une pléthore de nouveaux dons de combat. De nouveaux gadgets et des règles pour les identités d¿emprunt sont introduits. Pour finir, le lecteur trouvera de nombreuses classes de personnage pour PNJ, ce qui autorisera le maître à varier les types de NPJ peuplant sa campagne tout en leur donnant accès à des capacités spéciales exclusives. Quelques classes en vrac : le technophile, le biker, le repenti.

Chapitre 4 - Chambre
Ce dernier chapitre est constitué par une chronologie détaillant l'histoire occulte du Collectif Pan Asiatique, et par une description de l¿organisation des cinq divisions (Serpent, Dragon, Tigre, Léopard, Grue) qui le composent. Les nouveaux adversaires évoqués au chapitre un sont ici décrits sous forme d'organisations criminelles avec les caractéristiques complètes des PNJs. Le supplément est terminé par une série d'aides de jeu en rapport avec les événements récents et à distribuer aux joueurs. Le Contrôleur souhaitant jouer des poursuites dans la ville de Hong Kong trouvera un plan et des conseils pour en exploiter les spécificités.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Dracolys  

Ce supplément suit exactement la même structure que les autres suppléments de contexte pour Shadowforce Archer, avec ses nouveaux feats, ses nouvelles règles, sa nouvelle classe de base et ses nouveaux gadgets et ses nouveaux éléments sur la trame du jeu. Les nouvelles règles sur les arts martiaux et la nouvelle classe de base, le Martial Artist comblent un vide qui s'était nettement faite sentir depuis le livre de base. Par contre, pas de nouvelles règles sur le combat avec des armes à feu, qu'on pourra heureusement quand même trouver dans le modern arms guide. Contrairement aux deux suppléments précédents, The Pan-Asain Collective n'apporte rien au background occulte du jeu (presque à regret, d'ailleurs, on auraît presque aimé pouvoir recréer l'univers des 'aventures de Jack Burton'...). L'univers du Pan-Asian Collective est en fait un amalgame des thèmes abordés dans des films comme 'Black Rain' ou dans ceux de John Woo (honneur, loyauté, infiltration, manipulation, arts martiaux, personnages à mi-chemin entre le bien et le mal...) avec une petite touche de manga (puisque le supplément décrit des gadgets un peu particuliers : des armures de combat). Comme The Hand Of Glory, ce supplément n'offre pas de révélations fracassantes sur le background du jeu et se contente d'être un très bon supplément sur un aspect intéressant du jeu tout en faisant avancer légèrement la campagne continue du jeu, raison pour laquelle je lui donne un 4 plutôt qu'un 5.

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Pan Asian Collective m¿a très agréablement surpris. Et tout d¿abord parce qu¿il est relativement sobre : il ne regorge pas de vilains nazis avec des reliques mystiques comme le shadowforce archer.

Le background Archer (ici le Pan Asian Collective) fait un peu plus de la moitié du supplément et contient essentiellement des événements ou des idées qui peuvent être facilement adaptées à tout univers un peu oriental ou un peu technologique. Cela me convient bien. Je suppose que les mégas fans du shadowforce doivent être un peu déçus ; pour ce qui me concerne, j¿apprécie et je vois plein d¿idées à piocher. L¿univers extrême-oriental me semble bien rendu.

Le reste, ce sont des excellentes règles pour gérer les arts martiaux, les fausses identités, et un début de règles sur les armures de combat. Les arts martiaux sont très gâtés avec une classe de base et de nombreux feats de combat sans arme qui contiennent des postures qui confèrent certains avantages. On y retrouve les classiques des kung fu, les positions aux étranges noms d¿animaux qui confèrent des défenses incroyables ou des moyens de virevolter partout. Il n¿y a clairement pas d¿exclusivité pour le martial artist et la classe de base de soldier convient aussi très bien pour développer un spécialiste des arts martiaux.

Les règles de fausses identités sont bien vues, c¿est simple et j¿apprécie la classe de prestige de taupe... Les joueurs peuvent contribuer à leur fausse identité avec des points de budget ou des utilisations de forgery et d¿informatique.

Tout ceci fait de ce supplément un must pour toute campagne spycraft, indépendemment du background "ShadowForce Archer". Une réussite et un univers haut en couleurs.

 

Vous trouverez dans Pan-Asian Collective l'historique de la faction, son organisation, ses méthodes et son matériel, mais aussi le lot de nouvelles règles : classes de personnages, nouveaux dons, nouvelles compétences, et plein d'autres choses encore. Le tout est plutôt bien ficelé et assez fun.

C'est là, à mon sens, l'intérêt de PAC : ce supplément s'intéresse aussi à ce qu'il nomme lui-même l'" anime espionage genre ". Les p'tits gars d'AEG ont tenté de compiler toutes les références cinématographiques asiatiques liées à l'espionnage et aux action-movies. Et c'est là que le supplément " décolle " : les artistes martiaux ont des pouvoirs pour ne pas mourir avant la dernière pellicule, les dons simulent des postures de combat (" Tiens, admire ma posture du petit-singe-qui-descend-de-la-montagne ! ") et on saute dans tous les sens.

Finalement, on notera deux grands absents : le flingueur fou made in Chow Yun Fat et le ninja. Pour le premier, pas de panique, il est dans le Modern Arms Guide. Quant au second, son absence n'est pas un mal, plutôt un signe : il y a dix ans, l'Asie rôliste se limitait au Japon, médiéval ou cyberpunk ; aujourd'hui, elle s'est élargie à Hong Kong, la Chine et tout le Sud-Est asiatique.

Arnaud Cuidet - Casus Belli n°19

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques