Contenu | Menu | Recherche

Le site du GROG, c'est comme le dieu de l'Ancien Testament : beaucoup de règles, aucune pitié !

System Failure

.

Références

  • Gamme : Shadowrun
  • Sous-gamme : Années 2060-2069
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Fantasy Production LLC
  • Langue : anglais
  • Date de publication : novembre 2005
  • EAN/ISBN : 1-932564-55-1
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 128 pages à couverture souple.

Description

System Failure, dernier supplément de la 3ème édition, se consacre aux faits menant à certains événements dramatiques qui vont bouleverser le monde. Il détaille trois principales intrigues et propose des trames de scénarios pour y inclure les PJ. Il décrit aussi la vie les jours suivants, les conséquences économiques et politiques et les possibilités offertes aux runners. System Failure représente ainsi l'apogée d'années de complots et d'intrigues entraînant le crash de la Matrice. Présenté en grande partie comme des posts de Captain Chaos, le sysop de Shadowland, il décrit chronologiquement les événements et les acteurs de cette "apocalypse" informatique.

Après une introduction de quatre pages, l'ouvrage se divise en sept sections, dont la première, Forewarnings (13 pages) évoque le début de la fin, où l'on apprend que Novatech a été forcée à entrer dans le domaine public, où l'on perçoit les ennuis se profilant à l'horizon par l'intermédiaire de médiums, où l'on découvre aussi que Deus, l'AI ayant pris en otage l'arcologie Renraku, a finalement réussi à se "rassembler", où l'on voit les premiers pas de Winternight dans le refroidissement climatique et où la Cour Corporatiste obtient un précieux indice sur le culte apocalyptique à l'oeuvre.

Critical Error (10 pages) est une série de fictions décrivant les événements conduisant au crash, puis un historique détaillé de tout cela à destination du MJ.

Novatech Goes Public (14 pages) aborde la première grosse intrigue. Il décrit économiquement comment se passe une IPO (Initial Public Offering), et surtout les conséquences pour une corporation comme Novatech. Celle-ci a en effet été affaiblie par la dernière guerre corporatiste et par la guerre personnelle menée par Art Dankwalther.

Singularity (16 pages) explique le retour de Deus et sa tentative de mise à jour au cours de l'IPO de Novatech, en se servant du trafic encore jamais vu que l'IPO inspire. Il détaille aussi les conflits de Deus avec Megaera, Mirage et d'autres personnes qui souhaitent le contrer.

Fall of Night (19 pages) est une présentation d'une menace passée inaperçue dans cette affaire : l'alliance du groupe terroriste Winternight avec la tribu otaku dissonante Ex Pacis. Winternight voit en la destruction de la matrice le premier pas vers le Ragnarok. Avec l'otaku Pax, ils installent dans la Matrice un super-virus, un ver qui s'activera pendant l'IPO. Alors que Pax voit cela comme un rendu à leur ancien maître et un moyen de façonner la Matrice à leur envie, Winternight a d'autres plans et poursuit son but de frapper les plus importantes jonctions matricielles à l'aide de missiles à impulsion électromagnétique magiquement modifiés.

Crash 2.0 (20 pages) détaille les effets du crash sur le monde. Les détails de l'attaque de Winternight sont révélés. Il décrit aussi le destin de ceux piégés online pendant le crash. On découvre aussi la fin de Captain Chaos lors de ses efforts pour alerter le monde de la menace que représente Winternight et pour défendre Shadowland contre le ver.

Aftershocks (9 pages) se porte sur les retombées du Crash, du coup d'état dans les UCAS à la chute du leader Islamique Ibn Eisa, de la libération de la Pologne à la chute du régime corporatiste Tsimshian. Il détaille aussi les changements de pouvoir dans le milieu corporatiste.

Matrix 2.0 (11 pages) est une présentation de la nouvelle Matrice que les corporations sont en train de bâtir sur les restes de l'ancienne, ainsi que du système WiFi et de la réalité augmentée. Il aborde aussi une nouvelle génération de gens dont l'esprit a été ébranlé par le crash et qui en sortent différents.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 16 octobre 2009.

Critiques

 

Le dernier supplément Shadowrun 3 a pour objectif de faire la transition vers la récente 4e édition du jeu. Il détaille les événements qui secouent la civilisation, de la vente publique de Novatech au second crash de la matrice.

Après deux chapitres d'introduction, trois intrigues parallèles conduisant au crash sont abordées. Le chaos qui s'en suit et la renaissance du 6e monde font l'objet des derniers chapitres de l'ouvrage. Textes d'ambiance et éléments de background feront le bonheur des amoureux de la gamme. Les références sont nombreuses et se rejoignent en un final apocalyptique à souhait. Elles sont en revanche parfois un peu obscures et les liens entre les événements décrits sont souvent ténus. Les renvois à des suppléments de la gamme 3e édition sont par ailleurs assez nombreux, ce qui ne facilite pas l'exploitation de l'ouvrage.

Côté pratique, on trouve de nombreuses idées d'aventure parfois détaillées sur pas moins d'une page. Les quelques éléments techniques nécessaires pour gérer cette période de transition, comme les effets du crash sur les deckers, sont aussi fournis.

Le travail nécessaire pour en faire une campagne reste cependant conséquent. Pour un supplément réservé au MJ, cela limite clairement son intérêt, même si certaines de ces intrigues peuvent être introduites dans une campagne 4e édition. Seuls les MJ ayant des shadowrunnners acharnés et souhaitant passer à la nouvelle édition y trouveront donc leur intérêt, mais pour ceux-là le plaisir est garanti.

Slawick Charlier - Casus Belli n°36

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques