Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, et plus si affinités

Isengard

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret en quadrichromie de 98 pages.

Description

Cet ouvrage présente l'Isengard, une des plus grandes forteresses des Terres du Milieu, en se focalisant sur son histoire lors de l'occupation du magicien Saroumane à la fin du troisième âge. L'introduction (4 pages) présente le contenu de l'ouvrage chapitre par chapitre.

Le premier chapitre (14 pages) raconte l'histoire de la forteresse depuis sa création au début du troisième âge en passant par l'arrivée de Saroumane et jusqu'au début du quatrième âge après la chute du magicien. La vie dans l'enceinte d'Orthanc est aussi expliquée pour les années se situant aux alentours de la Guerre de l'Anneau.

Le deuxième chapitre (36 pages) décrit en détail les lieux : la tour d'Orthanc, l'anneau de pierre et les portes qui en protègent l'accès, le bassin de l'Isengard ainsi que les souterrains utilisés par Saroumane. En plus de ces considérations géographiques, le chapitre donne des explications sur le feu d'Orthanc utilisé lors de la Guerre de l'Anneau, sur la fureur des Ents lorsqu'ils aidèrent à défaire la vallée et sur l'aspect de l'Isengard au début du quatrième âge.

Le troisième chapitre (12 pages) décrit la vallée de Nan Curunir qui entoure la forteresse d'Orthanc. On y retrouve des informations géographiques sur les lieux les plus importants situés dans ou autour de la vallée ainsi que sur les dangers que cache la vallée lors de son occupation par Saroumane.

Le quatrième et dernier chapitre (28 pages) décrit les personnages importants qu'on peut rencontrer en Isengard. Cela inclut Saroumane et Grima mais aussi les différents serviteurs orques ou dunlending qui habitent les lieux. Des informations complémentaires sont aussi fournies sur les espions et l'armée du magicien. Le chapitre et l'ouvrage se concluent sur une présentation des différentes créatures et monstres qu'il est possible d'y rencontrer.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 27 mai 2016.

Critiques

The King  

Un des derniers suppléments publiés par Decipher pour cette gamme, il n’a vu le jour qu’en format numérique, se présentant néanmoins exactement comme les autres suppléments papier, c'est-à-dire impropre à l’impression à moins d’être soi-même imprimeur (entre le tout couleur, les deux couvertures marrons, les illustrations pleine pages – essentiellement des photos haute résolution des films – et les contrastes peu prononcés, l’imprimer n’a pas été une mince affaire).

Pourtant, c’est un supplément qui sait intelligemment se démarquer de son prédécesseur (MERP) en décrivant les lieux et la tour d’une toute autre manière (il faut dire que les films ont pas mal aidé, ce sur quoi MERP ne pouvait pas s’appuyer). Cette fois, on peut visiter Orthanc sans l’aspect donjonnesque. La tour, creusée et façonnée dans un gigantesque rocher, paraît plus réaliste, c'est-à-dire plus proche des films et des illustrations des grands dessinateurs. Si l’éditeur ICE s’était révélé par des cartes fabuleuses, j’ai toujours détesté ce clone d’AD&D à la complexité démultipliée. On a maintenant vraiment l’impression d’évoluer dans les terres du milieu grâce à l’ambiance qui se dégage de ce supplément.

 

Critique écrite en octobre 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques