Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Secretum Templi : La Marque d'Orient

.

Références

  • Gamme : Secretum Templi
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Dartkam
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2004
  • EAN/ISBN : 2-915953-00-7
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de format "grand poche" en noir et blanc de 204 pages

Description

Après une courte introduction, "La Marque d'Orient" est divisé en deux grandes parties : le roman et le jeu de rôles.

L'introduction (2 pages) :
Le début du livre présente, d'une part, la collection Histoires à Suivre et fournit les adresses des sites internet de Dartkam et des auteurs et, d'autre part, le principe du jeu de rôles.

Le roman (113 pages) :
Après un plan de Saint-Jean d'Acre à la fin du treizième siècle, l'histoire s'ouvre sur le procès du chevalier Guilhem de Champagne. Celui-ci est le seul rescapé de la prise de Saint-Jean d'Acre, entendu par ses pairs templiers pour répondre d'accusations de trahison envers le maréchal Pierre de Servy. Le roman est écrit à la première personne, tel le témoignage du chevalier Guilhem. Son intrigue tourne autour de la défense de la cité de Saint-Jean d'Acre, depuis l'arrivée des troupes sarrasines jusqu'aux derniers jours du siège de la cité, en passant par les batailles violentes au coeur de celle-ci et les négociations secrètes avec le sultan Al-Aschraf. A la fin du roman, deux pages fournissent des biographies synthétiques pour les principaux personnages historiques rencontrés dans le roman.

Le jeu de rôles sur table (77 pages) :

Les deux premières pages présentent succinctement l'univers de jeu et la structure de la partie du livre consacrée au jeu de rôles. Les trois grandes sections qui composent cette partie sont les suivantes :
- L'univers (13 pages) : cette section se veut un résumé des informations qui permettent de comprendre quelle était la vie des Templiers. Après une chronologie de l'histoire de l'Ordre sont abordés son rôle en Terre Sainte, la discipline templière, la hiérarchie dans l'Ordre et les chapitres (assemblées) de celui-ci.
- La création du personnage (28 pages) : cette section décrit les données qui composent les personnages de Secretum Templi, et les différentes étapes requises pour les créer, de l'attribution du nom et prénom à son évolution, en passant par sa place au sein de l'Ordre, ses caractéristiques, capacités, connaissances etc.
- Le système de jeu (14 pages) : les règles nécessaires au déroulement d'une partie de Secretum Templi sont détaillées ici. Il s'agit d'abord des principes de résolution des actions, avec les jets de caractéristiques et les jets de connaissances. Suivent les confrontations physiques, avec le combat de mêlée, le calcul des dégâts, les protections, les tirs et jets et les dégâts des armes et projectiles.

Une table de matières et dix pages blanches de notes terminent La Marque d'Orient.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Pierrick Auger  

J'attendais le produit de cette maison d'édition avec impatience... Petite déception, il ne s'agit pas d'un jeu original, mais de la reprise par son auteur d'un jeu diffusé sur le net. Cela dit, le jeu fonctionne bien même si le background n'est pas au niveau d'un Miles Christi.

Le "roman" d'introduction se lit bien et n'est pas dénué de style, contrairement à certaines littératures issues du jeu de rôle.

Reste le gros défaut : j'ai compté une illustration (le plan de Saint Jean d'Acre) en plus de la couverture et des lettrines enluminées en début de chapitre.... C'est peu et cela donne une impression d'inachevé. Pour le prix de l'ouvrage (17,95 euros), c'est insuffisant.

Je ne peux toutefois qu'encourager l'initiative en attendant la suite. Il s'agit d'un jeu idéal pour l'initiation et que je compte utiliser avec des élèves en tant que professeur d'histoire.

Tamanoir  

Je n'ai franchement pas aimé Secretum Templi pour deux raisons :
- ce n'est pas un jeu de rôle mais un roman (enfin une nouvelle) auquel on a rajouté un système de jeu très light, c'est à dire sans véritable background fouillé ou informations historiques sur la période : n'importe quel système de jeu générique générique orienté médiéval peux faire l'affaire
- la maquette est inexistante et il n'y a que deux illustrations (dont celle de la couverture) : c'est ce que j'appel un gros foutage de gueule, même pas de travail sur la typographie, on a droit à un ersatz de Times New Roman sur fond blancheur des iles alors ok la nouvelle est bien écrite mais pour moi ça n'est pas un jdr : acheter 18 euros une nouvelle, bof.

Je préfère un bon bouquin d'histoire sur la période des Templiers (et c'est pas ce qui manque) + un système de jeu générique (et c'est pas ce qui manque non plus sur le Net).

Cuchulain  

Bon, j'ai acheté ce jeu car j'avais envie d'un JdR avec des templiers mais moins cher que Miles Christi... Ben je suis un peu déçu.. Je n'avais pas lu la fiche du GROG donc je suis arrivé "vierge". Je m'attendais à un livre jeu, c'est à dire un roman, des règles et un scénario.

La nouvelle est pas mal, mais en fait quand j'y repense : on a aucune infos sur la vie des templiers puisque ça se déroule pendant le siège de St Jean d'Acre... Il y a une brève description de la vie d'un templier, quelques dates, une explication des devoirs des chevaliers du temple mais très courte, et peu d'éléments historiques.

Bon, quant aux règles... Le système de jeu est ultra ligth. D'habitude j'aime bien les systèmes simples mais là c'est simpliste, on a l'impression que ça a été fait en 10 minutes sur un coin de table ! Les auteurs répètent à l'envie que c'est un jeu d'enquêtes et que la baston ça fait mal car attention ! C'est un système réaliste. Dis comme ça, ça m'a agacé... Et surtout, pas de scénario. Même pas une piste, rien ! Certes on peut en trouver sur le net, mais si je n'y ai pas accès je fais comment ?

Bref, je suis très déçu.

Arasmo  

Un format original, une période historique passionnante... A priori, Secretum Templi avait tout pour me plaire ! Hélas, au fil de la lecture, les déception se sont accumulées:

-J'ai trouvé le roman profondément ennuyeux. L'auteur maîtrise bien son sujet et sait manier la plume mais le récit manque cruellement de dynamisme à cause du verbiage excessive d'un narrateur bien trop lisse et d'une intrigue dévoilée de façon très artificielle.

-La partie jeu est maigre : si la simplicité du système semble destiner le jeu à l'initiation, le manque de matériel risque de rendre la prise en main difficile pour le néophyte : pas de conseils de maîtrise, aucun cadre de jeu présenté, pas de scénario...

- Il n'existe aucune synergie entre le roman et le jeu. Idéalement, la partie jeu aurait détaillé la ville Saint-Jean d'Acre, le siège, présenté quelques PNJs de la nouvelle, donné quelques pistes de scénario inspirés du roman... En fait, en dehors du thème des Templiers, les deux parties sont totalement indépendantes.

Bref, un premier essai raté !

Critique écrite en mars 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques