Chevaliers de la Rose et la Croix (Les)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Les sociétés secrètes de Théah : tome 1
Livre à couverture souple de 140 pages.

Description

Ce supplément ouvre la série des "Sociétés secrètes de Théah" et dévoile la vérité sur les Chevaliers. Sur 140 pages, le premier chapitre en occupe une trentaine, en expliquant l'histoire, la vocation et la situation actuelle d'un ordre dont les membres se font les ardents défenseurs de la veuve et de l'orphelin. Le second chapitre, intitulé Personnages, est un recensement des dix plus illustres Chevaliers et de leurs mécènes.

La section suivante s'attaque aux règles de création d'un membre de cette société, livrant au passage une nouvelle école d'escrime propre aux chevaliers ainsi que de nouvelles épées de Damoclès.

Le dernier chapitre, réservé au MJ, dévoile les rites initiatiques, les relations extérieures et la philosophie des Chevaliers de la Rose et de la Croix. Enfin, les Maisons de l'Ordre (plusieurs par pays) et un section secrète de la société complètent le chapitre.

Finalement, la VF offre un scénario inédit en guise de conclusion. Prenant place dans une Castille en pleine guerre contre sa voisine montaginoise, il permettra aux PJ d'entrer en contact avec l'Ordre et - pourquoi pas ? - de l'intégrer.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 10 juin 2010.

Critiques

Franz  

Comme toujours on nage dans la subjectivité, mais à mon humble avis vous avez là le supplément le plus faible sur les sociétés secrètes, et de loin. Ici, point de révélation fracassante, et quasiment aucun secret (rien qu'on ne retrouve ailleurs en tout cas). Ce qu'il reste c'est un prétexte pour former des groupes de joueurs sans se prendre le chou. C'est très stéréotypé, et le tout aurait pu être décrit en moitié moins de page. Heureusement c'est bien écrit, et si vous vous sentez l'âme d'un redresseur de tort plus vrai que nature, il y a de quoi s'occuper (et s'optimiser aussi, mais ça c'est toujours vrai).

Ashram  

La première extension de la Septième Mer m'a laissé une impression mitigée : d'un côté, les Roses et Croix ont une tronche monumentale, ce sont vraiment de formidables archétypes pour jouer des spadassins flamboyants, mais d'un autre côté, pour un ordre disposant d'autant de secrets sur Theah, on était en droit de s'attendre à des révélations plus fracassantes. Résultat : on reste sur notre faim, et c'est vraiment dommage.

princegrosminet  

Moi, j'ai trouvé ce supplément pas mal du tout. Tout d'abord, il est à mes yeux indispensable. Je m'explique. 7ème mer est un jeu avec des héros plus vrais que nature. Avec la rose et la croix, vous avez un ordre regroupant de tels héros. Théah ne pouvait pas ne pas contenir un tel ordre.

Au niveau du contenu maintenant. C'est vrai, certaines parties font vraiment sourire, genre le créateur du supplément qui nous raconte ses années lycées et ses cours de philo. J'aime beaucoup 7ème mer et les créateurs du jeu s'y connaissent en jdr. Par contre, pour la philo, ils repasseront.

Par contre, le secret que les chevaliers gardent n'est pas un petit secret. Il est beau et grand et il légitime pleinement ce que maîtres et joueurs ressentent déjà vaguement.

Donc, ne serait-ce que pour le background, je pense que ce supplément sera très utile aux mjs et aux joueurs (car ils voudront certainement faire partie de l'ordre dès qu'ils en auront appris un peu plus).

pierrot  

Alors là !

Vous voulez jouer un héros ? C'est l'occasion ou jamais !

Dans ce livre très bien fait, il y a un des secrets les plus bouleversant de Théah ! Le genre de secret qui, s'il était révélé, transformerait la société..

.Ensuite, l'ordre par lui-même est merveilleux, plein d'idéaux, de panache, d'esprit chevaleresque et d'aventure. Si vous voulez donner un aspect aventure sur le principe des films de cape et d'épée, ce supplément est fait pour vous. Pas dans le sens où il possède des aides de jeu révolutionnaire, loin de là, mais c'est l'ordre parfait pour ça.

Bon, redevenons objectif... toute la description de l'histoire et de l'organisation de l'ordre est très bien faite, et guidera les joueurs dans la création d'un personnage rose-croix avec les compétences minimum requises par grade par exemple, et quelques avantages réservés aux membres de l'ordre. Les personnalité sont intéressantes mais pas extraordinaires, hormis une ou deux. Le scénario est bien sympathique, même s'il n'est pas génialissime, c'est pas quand même un très bon scénario, au pire, ça donne des idées...

Sinon, il y a un "début de campagne" livré avec le livre. Les MJ en feront ce qu'ils voudront.

Bref, un livre hyper intéressant, tout à fait dans l'esprit du jeu, qui une fois lu s'avère être indispensable.Je n'ai pas mis la note maximale car, il faut être objectif, et rien n'est parfait... Mais ce supplément s'en rapproche !

Danto  

Avais-je bien compris ce jeu avant d'avoir lu ce supplément? Aujourd'hui j'en doute...

Les chevaliers de la Rose et la Croix sont... C'est... Prenez le meilleur des Chevaliers de la Table ronde, prenez le panache des Mousquetaires, soupoudrez des facéties des Vagos, et vous aurez peut-être une idée de ce que représente l'Ordre : le bon, le pur, le vrai, la quintessence de la Cape et de l'Epée.


Bref, le lire, c'est l'adopter. Bon, c'est sûr que si on devait le comparer aux autres suppléments de la gamme, le discours serait différent. Mais ici, on ne compare pas, on juge le supplément individuellement.

Alors je ne compare pas.... Enfin si je vais comparer un peu quand même. Parce que s'il est vrai qu'en tant que premier supplément des sociétés secrètes, les R+C est presque parfait, ce n'est plus le cas quand on prend la gamme à l'envers - comme ça a été mon cas. Et là, d'un coup, y'a comme une partie de l'intérêt de ces pages qui s'envole.

Certes, les secrets qu'il renferme sont énormes, mais ils sont également exposés dans d'autres suppléments. On perd un peu de "l'inédit" donc. Par ailleurs, si les PNJ sont vraiment sympas, ils ne bénéficient pas des grands secrets propres à chacun qui seront la règle par la suite.

Enfin, dernière note négative, une partie du supplément contient soit du matériel un peu inutile - des règles pour sauter de toit en toit par exemple - soit qui ne servira qu'une fois - par exemple une séquence de course-poursuite en calèche dans un ville, carte à l'appui. Délicat à ressortir deux fois avec le même groupe de joueur.

Malgré tout, je continue à louer Théus pour avoir entre les mains un tel ouvrage. Et puis les illustrations sont parmi les plus belles de la gamme! C'est suffisamment rare pour être souligné!

 

Vous aimez les chiens? Non, je veux dire "vous vous sentez l'âme d'un redresseur de tort, d'un protecteur de la veuve et de l'orphelin"? Oui! Alors entrez au service de la Rose et la Croix. Bon, c'est vrai, dit comme ça c'est pas terrible. N'empêche que le chevalier de la Rose et la Croix est l'archétype même du héros de S7M.

J'avoue, je me sens plus frère de la côte que compagnon du tabard... il en faut pour tous les goûts. Mais revenons à cette extension. Hormis quelques petites révélations (sur le Troisième Prophète, sur l'or, les pouvoirs des chevaliers et sur le mystérieux Rosenkreuz), ce supplément ne nous apprend pas grand-chose de neuf sur le background. Certes, l'organisation est bien décrite mais ce n'est pas typiquement théane. En effet, cet ordre n'est ni plus ni moins qu'une subtile adaptation du code de la chevalerie, ainsi que la reprise de l'histoire de l'ordre des templiers et des rose-croix que nous connaissons (oui, vous savez, la réalité, le monde où nous vivons, tout ça...). C'est tellement voyant que l'auteur consacre quelques pages à se justifier. Chacun jugera selon son sens de la créativité.

Pour ce qui est de la forme, Les chevaliers de la Rose et la Croix commence par l'histoire de l'Ordre et la structure de l'Ordre (organisation par pays, hiérarchie). Puis on vous explique la vie au sein de l'Ordre (comment on passe d'initié nettoyant les chiottes à grand maître serrant les pognes), les relations avec les autres organisations de Théah et bien évidemment le "grand projet" (totalement terrifiant... je déconne) de l'Ordre. Si vous aimez rire, vous avez droit à une série d'énigmes et de légendes sur l'Ordre (c'est vraiment bourré de clichés... Un pur bonheur). On commence à taper dans le dur avec des règles protocolaires, les codes et les poignées de main secrètes (très, très franc-maçon tout ça). La partie la plus intéressante arrive enfin avec la description des différents chapitres de chaque nation et les personnalités et les mécènes de l'Ordre. C'est très réussi, comme d'habitude.

Enfin, si vos joueurs veulent vraiment devenir chevaliers, vous avez droit à toutes les indications habituelles pour créer de tels personnages: école d'escrime de Desaix (Valroux plus mieux), nouveaux avantages (dont le terrible secret et les horribles voeux... bon, si on peut plus rire!), épées de Damoclès et le fabuleux pouvoir spécifique de sauter d'un toit à l'autre. Si vous êtes un ancien MJ de Donj', vous aurez la joie de découvrir une table des aventures quotidiennes du chevalier, avec le fabuleux "Propriétaire cruel envers son animal" (vous aimez les chiens?).

Plus vicieux, vous apprenez comment devenir mécène de l'Ordre (nettement plus intéressant) et vous découvrez les règles de la Fine Amor (for romantic eyes only... Adultes s'abstenir). Viennent ensuite la position de l'Ordre sur des personnages et des problèmes d'actualité (partie intitulée "les roses blanches", rien à voir avec la chanson du même nom). Pour les MJ, la description complète et clés en main d'un chapitre de l'Ordre (avec un Doyen et un Chevalier Sergent qui se détestent... c'est bien dans l'esprit de l'Ordre ça!) et d'une course-poursuite (à reprendre).

Et vous avez enfin droit aux mystérieux membres "Invisibles" de l'Ordre: la super révélation qui déchire grave... je plaisante, c'est très décevant. Pour clore le tout, vous disposez d'un gros scénario (la rose perdue), à l'intrigue attrayante, avec pour seul défaut de n'être pas typiquement une aventure pour chevalier. En bref, ce supplément ne sera vital qu'aux personnes désireuses de jouer un chevalier... Sinon, faites des économies!

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :