Contenu | Menu | Recherche

Fandom is populated by barely functional beings for whom gaming is their entire existence (J Wallis)

Battlefleet Koronus

.

Références

  • Gamme : Rogue Trader
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Fantasy Flight Games (FFG)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : avril 2011
  • EAN/ISBN : 978-1-61661-071-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 144 pages en couleurs.

Description

Cet ouvrage se penche sur la guerre dans l'espace, traitée en quatre grands thèmes : les outils de cette guerre, la Marine impériale qui la mène au nom de l'Empereur-Dieu de l'humanité, leurs adversaires et, enfin, des règles pour gérer cela dans une campagne Rogue trader. Après les habituelles pages de titre, de crédits et de sommaire, une introduction d'une page présente le propos de l’ouvrage et son organisation.

Puis commence le premier chapitre (The Weapons of War, 38 pages), qui introduit de nouvelles armes obéissant à de nouvelles règles, comme les torpilles, ou des variantes d'armes classiques, comme les canons Nova. Mais le titre du chapitre est à prendre au sens le plus large, et de nouvelles coques de vaisseaux sont proposées pour toutes les tailles existantes dans le livre de base, plus deux nouvelles tailles : grand cruiser et battlecruiser. Toutes sortes de nouveaux équipements sont également proposés, y compris des composants archéotech, des chasseurs embarqués et des torpilles d'abordage.

Dans le second chapitre (The Imperium's Shield, 29 pages), c'est la marine impériale qui est étudiée : la naissance d'un vaisseau militaire, ses différentes parties, la vie à bord, les missions, et même la mort du vaisseau. L'histoire du secteur Calixis, du point de vue de la flotte, est rapidement exposée, de sa fondation en M39 jusqu'à nos jours, et est suivie par la descriptions des navires les plus célèbres en service dans le secteur. Pour terminer, tous les grades jusqu'au travailleur forcé sont décrits en détail.

Le troisième chapitre (Enemies of the Humanity, 39 pages) passe en revue six adversaires xénos communs dans les Étendues de Koronus. Certains sont largement connus dans l'Imperium, comme les Orks et les Eldars, d'autres sont spécifiques à ces lieux, comme les Stryxis et les Rak'Gols. Pour chaque race, le texte fournit divers vaisseaux, des armements et équipements particuliers pour les modifier, des informations sur la stratégie et la technologie caractéristique de ces xénos.

Enfin, le dernier chapitre (Rules of War, 32 pages) développe et complète les règles du livre de base, mais surtout, permet une gestion des combats spatiaux, y compris de masse. Les vaisseaux de toutes tailles peuvent être regroupés en squadrons qui combattent de manière coordonnée. Les règles proposent également de gérer des affrontements terrestres impliquant la garde impériale, les spaces marines, voire les titans. La guerre aérienne n'est pas oubliée. Pour finir, un appendice donne les caractéristiques de différents types de chasseurs et chasseurs-bombardiers utilisés par diverses races.

Cette fiche a été rédigée le 6 mai 2011.  Dernière mise à jour le 26 octobre 2011.

Critiques

Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis  

Tout n'est pas d'une égale utilité, mais rien n'est inutile, potentiellement. Après, c'est comme toujours en fonction de sa campgne qu'on en aura ou pas l'usage.

Mais je ne conçois pas Rogue Trader sans les grands combats spatiaux, les assauts planétaires et autres caractéristiques du Space Opera. Et ici, il y de quoi faire, avec des races xénos, certaines purement adversaires comme les Rak'Gols, d'autre au rôle bien plus ambiguë, comme les eldars. Il y en a pour tous les gouts, et le MJ peut les faire intervenir dans des scénarios très variés. Bon, d'accord, sauf les Rak'Gols.

Nouvelles armes et nouveaux vaisseaux donnent plus de choix, en même temps, comme les PJ n'ont généralement qu'un vaisseau et qu'ils n'en changent pas souvent, ce n'est pas franchement indispensable. Disons un peu de variété pour les vaisseau PNJ, voila tout. Néanmoins, certaines armes et autres équipements peuvent permettre des variations et des optimisations intéressantes pour les joueurs qui ont le cœur à ça.

De même, les règles sur les combats de masse sont utiles mais pas indispensables. Ce n'est pas forcément l'objectif des PJ que d'être mêlés à des affrontements flotte contre flotte. Pareil pour les combats terrestres, sauf campagne très militaires ils seront plus spectateurs qu'acteurs.

Par contre, la vie de la flotte vient combler divers manques dans le background, et surtout donner des idées sur la vie à l'intérieur du vaisseau, et ça c'est précieux. Bien entendu, tout le monde n'utilise pas la hiérarchie militaire pour son équipage, mais c'est un bon point de départ. Pourquoi pas une campagne uniquement à l'intérieur du vaisseau ? De toute façon, cette partie est pleine d'idées pour les scénarios, et ça c'est bon !

Au final un ouvrage pas indispensable mais fort utile, donc 4 !

Critique écrite en octobre 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques