Contenu | Menu | Recherche

Restez sur vos gardes, ne faites confiance à personne, gardez vos dés à portée de main

Lost Kingdoms

.

Références

  • Gamme : Pathfinder - Golarion
  • Sous-gamme : Campaign Setting / Univers
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Paizo
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2012
  • EAN/ISBN : 978-1-60125-415-3
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 64 pages en couleurs, à couverture souple.

Description

Lost Kingdoms décrit les grands royaumes et empires disparus qui ont façonné le passé de Golarion : Thassilon, évoqué dans L’Eveil des Seigneurs des Runes et Shattered Star ; le royaume de Sarkoris avant que l’Enfer l’avale tout entier, présenté dans la campagne Wrath of the Righteous et The Worldwound ; l’empire pseudo-égyptien d’Osirion évoqué dans The Mummy’s Mask et Osirion, Land of Pharaohs ; le Ghol Gan des puissants Cyclopes évoqué dans Skull and Shakles et Isles of the Shackles ; et l’Imperium tropical de Jistka, règne des statues animées. Ces royaumes sont aussi évoqués dans Le Guide de la Mer Intérieure.

Le livre débute par un sommaire et des crédits (1 page). L’Introduction (2 pages) explique les objectifs du livre, fait remarquer que Lost Cities of Golarion et Dungeons of Golarion peuvent le compléter, six paragraphes évoquent des royaumes disparus non décrits ici, comme Atzlan. Une frise chronologique termine cette partie.

En complément de la carte générale des royaumes disparus présentée sur la deuxième de couverture, chaque chapitre offre une carte d’une demi-page détaillant le royaume et la position des lieux évoqués. Chaque chapitre, de 10 pages chacun, présente d’abord l’histoire du royaume et de sa chute, puis présente les dangers potentiels actuels, avant d’évoquer les trésors qu’il reste à trouver.

Le premier chapitre Abendengo Gulf présente les royaumes du Lirgen et de Yamasa, situés aujourd’hui dans les Sodden Lands. Ces deux civilisations ont été détruites par la mort cataclysmique d’Aroden et la formation du maelstrom. Le Lirgen était une nation de marchands et de marins ayant une grande affinité pour l’astronomie. Ils entretenaient des liens étroits avec les Yamasa, un peuple spirituel riche en ressources agricoles, qui construisent de nombreux édifices pour gérer l’eau.

Les auteurs présentent brièvement une dizaine de lieux intéressants avant de détailler de nombreuses factions antagonistes : des pilleurs, des tribus cannibales (de lointains descendants dégénérés et cannibales des habitants originels), et des tribus Boggards. Enfin un observatoire astronomique abritant un mystérieux portail interstellaire vers Eox (voir Manuel des Plans et des Mondes Lointains) est présenté.

Vient ensuite le deuxième chapitre Ancient Osirion qui détaille le puissant empire des sables. Après sa fondation par un mystérieux individu, Nethys, qui amena l’accession au pouvoir d’un puissant chef tribal, Osirion devient un empire qui dura des millénaires. De nombreux pharaons se sont ensuite succédés : on trouve beaucoup de nécromants et autres liches décadentes parmi eux. Après son histoire, une dizaine de lieux importants sont évoqués, comme le Sphinx ou plusieurs necropolis. Quelques créatures gardiennes de tombes comme un chat momifié zombie, la mumia, substance servant à momifier les gens ou encore la nécropolis de Gozarin sont détaillés. Les auteurs présentent également un potentiel employeur pour les PJs, un savant archéologue Osirien mort-vivant.

Puis le troisième chapitre Ghol-Gan présente l’empire des Cyclopes à son apogée, qui disparu avec la Chute. Cette civilisation adorait le Soleil et les Lunes, et pratiquait des rites cannibales dans de titanesques ziggourats. Après une période d’ascension culturelle, les Cyclopes dégénérèrent au contact des habitudes brutales des Hommes-Serpents. Après une analyse de leur histoire, les auteurs évoquent une dizaine de lieux intéressants comme le royaume souterrain de Regarre, où les Cyclopes livrèrent la guerre aux Hommes-Serpents. Ils traitent ensuite de la menace de ces derniers toujours présente, ainsi que des Ngoga, mi-Cyclopes, mi-orangs-outans, avant de détailler un artefact et Xanthuun, une ziggourat volante écrasée dans le Golfe, demeure du dernier roi du Ghol-Gan.

C'est le quatrième chapitre Jistka Imperium qui présente cet empire qui chuta de la main d’Osirion. Il fut fondé par un homme ayant découvert des parchemins atzlanti. Après les avoir maîtrisé, il voyagea dans les plans et à Axis pour disposer de ressources. Le royaume fut ensuite divisé entre la caste des Artificiers, créateurs des légions de Golems, et les Magistrats, des magiciens extra-planaires et leurs entités d’outre-plans. L’empire chuta à la suite d’une guerre contre le Pharaon des Pestes Oubliées. Les auteurs présentent quelques lieux intéressants puis les menaces qui subsistent : des élémentaires fous et des automates géants comme un Béhémoth Golem de CR 17 présenté avec caractéristiques. Quelques artefacts et le descriptif de la cité perdue de Teskra, construite sur des ponts dans un canyon, terminent le chapitre.

Le cinquième chapitre Sarkoris présente le royaume décadent qui disparu corps et âme lorsque la Plaie du Monde s’ouvrit en son sein. Les chefs religieux des clans de Sarkoris furent peu à peu corrompus par leur pouvoir et perdirent tout lors d’une rébellion d’entités puissantes qu’ils avaient emprisonnés. Le seigneur démon Deskari en profita pour offrir son aide. La suite est connue : l’Abysse s’ouvrit au cœur du royaume. Les auteurs détaillent le panthéon druidique défunt de Sarkoris, une dizaine de lieux, mais aussi les clans et une petite communauté exilée où subsistent d’authentiques habitants originels du royaume détruit.

Enfin c'est le sixième chapitre Thassilon qui présente le règne des sorciers appelés les Seigneurs des Runes. Ceux-ci sont la marque emblématique de Golarion et de Pathfinder puisque la première Route pour l’Aventure mis en scène l’un de ces Seigneurs. Leur empire fut bâti grâce à des géants et des dragons esclaves et à leur magie du péché. Après avoir expliqué comment les disciples du roi-sorcier fondateur se rebellèrent contre lui et comment l’empire chuta de sa propre décadence mais aussi avec les conséquences de la Chute, les auteurs évoquent une dizaine de vestiges thassiloniens, les conséquences pour la Varisie, puis détaillent le Géant Inversé, abomination créé par les Seigneurs des Runes. Le chapitre se termine par la description de plusieurs artefacts et d’un culte, ainsi que par le donjon runique des Chambres d’Émeraude, un ancien temple dédié à Xin.

Une page de publicité termine le livre. La troisième de couverture contient l’illustration de la première de couverture, sans les textes.

Cette fiche a été rédigée le 5 janvier 2014.  Dernière mise à jour le 15 février 2014.

Critiques

batronoban  

Ce genre de suppléments m'inspire beaucoup ; j'adore Indiana Jones et ce supplément sent bon la jungle, les ruines, les cyclopes mutants mort-vivants venus d'un passé cyclopéen et millénaire !

Concis, plein d'idées, avec des sujets très variés et des civilisations vraiment, vraiment cools. J'ai parlé des cyclopes mais il y a d'autres choses comme l'ancien royaume de la Plaie du Monde et l'histoire de sa chute (utile si vous voulez informer les joueurs d'une campagne comme Colère des Justes), un autre royaume de créateurs de golems, ennemis de l'Osirion... Cela fait également plaisir de voir s'étoffer l'Histoire de ce monde à travers ce supplément.

Côté forme, c'est toujours réussi, très beau, illustré avec toujours autant de pertinence, une mise en page claire et lisible. L'ensemble reste court et en 64 pages il n'y a pas besoin d'en ajouter.

J'espère de tout cœur qu'il sera traduit en VF car il ajoute un gros plus au monde, ou en tout cas aux campagnes pulp et explorations de contrées exotiques et perdues... !

5/5 sans hésiter. Bravo !

Critique écrite en octobre 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques