Contenu | Menu | Recherche

C'est méchant un Grog

S1 - La Conquête du Val Sanglant

.

Références

  • Gamme : Pathfinder - Golarion
  • Sous-gamme : Module / Modules
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Black Book Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : juillet 2008
  • EAN/ISBN : 978-2-915847-36-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 32 pages en couleurs.

Description

Ce scénario fait partie de la série des modules Pathfinder. Il s'agit de petits scénarios prêts-à-jouer, situés dans le monde de Golarion, fournis avec des personnages pré-tirés. Cette aventure est prévue pour des personnages de niveau 6. Cette série fait la part belle aux grands espaces et à l'exploration en extérieur.

Ce scénario embarque les aventuriers dans la défense d'un val autrefois abandonné. Le souverain local a décidé de réouvrir l'ancienne route de commerce qui y passait, et, sous les ordres du chevalier responsable des travaux, les personnages vont donc peu à peu se débarrasser des diverses menaces qui pèsent sur le val.

Il est à noter que la codification des modules a été modifiée entre la version française et la version originale : le W de "Wilderness" est devenu S, pour "aventure Sauvage en extérieur".

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 15 février 2014.

Critiques

Wintermute  

Absolument génial !

Un fort aux abords d'une région sauvages, des fées cruelles, des hommes-lézards, du danger, un être maléfique, beaucoup de liberté d'action, 32 pages, 10 euros environ... Et surement plusieurs séances de jeu. Ce petit module offre d'innombrables perspectives en très peu de pages, et un MJ ayant de la jugeotte en fera carrement une campagne épique.

Il n'y a qu'une seule chose à changer : il faut absolument donner la responsabilité du fort aux personnages-joueurs. Une telle responsabilité offrira de nombreuses phases de roleplay au milieu des différentes scènes d'actions. Car sinon le postulat de PJ au service du capitaine du fort qui ne cesse de leur dire d'aller ici ou là, va vite devenir gonflant.

C'est, certes, très succint comme module, mais il a le mérite de ne pas être cher et d'offrir en si peu de pages ce que d'autres offrent en 200 pages, et généralement très cher.

Un vrai petit bijou !

Critique écrite en mai 2009.

JasOntheMOon  

Je précise tout de suite, que je n'ai jamais joué à Pahtfinder et que le type de jeu n'est pas ma tasse de thé.

J'ai acheté et lu cette campagne parce que je cherchais à faire du bac à sable (sandbox) et qu'on m'a conseillé ce module comme représentatif du genre.

J'ai aimé :

  • La structure du bac-à-sable est là, nous avons des plans (plutôt jolis), des lieux qui se déclenchent au fil de la chronologie, les oppositions ont un agenda.
  • Pas d'incohérences, de complications, ni de fausses pistes. Il y a de forts indicateurs pour que les joueurs ne partent pas à la dérive.
  • Le principe de la campagne, de s'occuper de la sauvegarde d'une zone et de la construction d'une route, avec comme point de départ Fort Épine est un très bonne situation de départ, qu'on pourrait décliner à l'infini (Avec un peu de travail).

 

Je n'ai pas aimé :

  • Finalement on se retrouve avec une certaine linéarité, chaque mission étant à faire au moment où elle se présente. On a l'impression d'être dans un jeux vidéo avec des résultats binaires (réussi/ raté), dans des missions qui se présentent selon un axe chronologique, qu'il vaut mieux suivre pour avoir les points, qui sont requis pour achever la campagne correctement.
  • D'où un aspect un peu téléguidé. On n'est pas dans le sandbox où les joueurs pourront avoir une liberté de choix, d'action et d'entreprise totale et modifier ce qui va se passer. Ce peut-être bien pour des joueurs qui ne prennent pas d'initiatives, les autres vont s'ennuyer ferme.

Conclusion : Il fait très bien ce pour quoi il est fait (pathfinder), mais correspond en réalité à un gros scénario linéaire déguisé. C'est au final surtout la zone fixe de jeu et la situation de départ qui sont du domaine du sandbox, ainsi que le format, mais cela devient presque anecdotique au fil de la campagne.

Donc 4

Critique écrite en juillet 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :