Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Orphan-Grinders (The)

.

Références

  • Gamme : Orpheus
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : février 2004
  • EAN/ISBN : 1-58846-604-3
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 168 pages.

Description

"The Orphan-Grinders" est le pénultième ouvrage de la série Orpheus, et prolonge la seconde partie de l'intrigue introduite par Shadow Games. Comme les autres suppléments, il commence par la narration d'un événement important qui vient bouleverser la donne et changer la thématique du jeu. Les informations fournies reposent en grande partie sur le postulat que les PJ ont acquis les informations disséminées dans les précédents suppléments, et que les intrigues secondaires ont été résolues. Comme auparavant, il reste théoriquement possible d'utiliser le supplément dans une campagne qui ne suive pas la ligne officielle. Et comme d'habitude, ce qui suit est déconseillé aux joueurs...

"The Orphan-Grinders" est un épisode de la série Orpheus résolument orienté action, puisqu'il démarre sur un rebondissement dramatique : l'infection spectrale qui gangrénait progressivement l'univers des Projectors débouche sur une invasion d'entités hostiles qui se précipitent sur toutes les PLE pour les entraîner, hurlantes, dans les nids de spectres. L'ambiance se teinte de "Survival Horror" alors que les survivants de cet holocauste, comme les PJ, se terrent dans les quelques endroits qui résistent à la horde de spectres. D'autres surprises de taille interviennent, avec l'arrivée sur la scène d'un spectre représentant de mystérieuses entités désirant s'allier avec le "Crucible" des PJ, et le retour de personnages que l'on croyait définitivement corrompu. Ce sont eux, les "Orphan-Grinders", qui donnent leur nom au supplément.

Après la classique nouvelle d'ambiance et l'introduction présentant les thèmes et le modèle cinématographique de l'épisode, le premier chapitre, "Swarm Storm", détaille le rebondissement majeur de l'épisode : l'invasion de spectres. Les éléments fournis ont pour but d'aider le MJ à le mettre en scène : background, chronologie, tactiques des spectres, réaction de Lazarus Redux, suggestions d'implication des PJ, de péripéties, nouvelles entités, et conséquences de l'invasion spectrale.

"All-Out War" contient une section pour les joueurs, et une autre pour le MJ. La partie destinée aux joueurs contient une nouvelle arme : les "Crucible Horrors", pouvoirs résultant de la mise en commun des "Horrors" de plusieurs personnages, qui renforcent la cohésion et les tactiques de groupe. "Surviving under the gun" contient des idées et des suggestions permettant aux PJ de survivre à l'invasion, voire d'y résister de manière active. La section réservée aux MJ contient des conseils pour faire jouer l'épisode, correspondant peu ou prou aux éléments de la partie des joueurs, et surtout le détail des possibilités de rédemption des spectres autrefois humains.

"The Unearthed Players Guide" est exclusivement consacré au nouveau "Shade" appelé "Orphan-Grinder".

Enfin, "Storytelling the Dead" fournit les habituels conseils de maîtrise, des scènettes à incorporer dans les aventures, la présentation du mystérieux Mr Jigsaw, le spectre qui propose son aide aux PJ, et la présentation complète de la nature des spectres. De nouveaux types de spectres, un "crucible" d'"Orphan-Grinders", et sept Ghost Stories au format habituel complètent le chapitre. Particularité de cet ouvrage, un encart de 19 pages maquettées distinctement présente Black Mercury, une unité militaire spéciale de l'armée US composée de "Projectors". Cette organisation gouvernementale est une option de jeu pouvant ou non être incluse dans une campagne.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Munin  

Le début de la fin... La gamme Orpheus continue sur le même sans-faute, en proposant un nouveau bouleversement de l'intrigue et un changement d'ambiance et de style de jeu. Après le jeu à mission du livre de base, le road movie de Crusade of Ashes, les enquêtes de Shades of Grey, la diplomatie dans Shadow Games, voici venu le temps du Survival Horror : les PJ font face à rien de moins qu'une invasion spectrale. Eux qui devaient commencer à croire qu'ils avaient tout vu, ils risquent d'être ébranlés. Mais ce n'est pas tout ! Le bouquin est gorgé de révélations : la nature de Mère-grand, des spectres qui redeviennent humains, Mr Jigsaw, et j'en passe... Les intrigues semées au fil des livres commencent à être, une à une, bouclées, et le ménage se fait pour laisser la place au grand dénouement d'End Game. Comme dans les autres suppléments, on trouve son content de Crunchy bits, avec cette fois-ci un nouveau Shade pas piqué des vers et des tactiques de groupe qui viennent booster la puissance de feu du Crucible - mais les PJ vont en avoir besoin, le grosbillisme n'est pas à craindre... La seule chose dont je me passe dans ce bouquin, c'est la description de Black Mercury, inintéressante et trop longue. Pour le reste, rien à dire, tout est bon à prendre.

Erick N. Bouchard (Baron Samedi)  

Ce supplément soulève des questions importantes sur son utilité applicable : 168 pages pour décrire l'assaut d'un bunker par 30 méchants ?! D'autant plus que l'auteur répète régulièrement qu'il vaut mieux éviter d'y impliquer les joueurs directement, et que rien ne peut être fait pour l'éviter !?

Cette absence de réel scénario, qui n'est en fait qu'un événement ("des spectres envahissent Orpheus pour le raser"), et le ton décousu du texte laisse perplexe. D'un côté, une chronologie linéaire d'événements, d'un autre, une série de caractéristiques de jeu décrivant les 30 assaillants individuellement incluant leurs pratiques sexuelles et crises existentielles, avec différents secrets de background mentionnés sans qu'il soit clairement indiqué comment les introduire en jeu.

Ce supplément donne l'impression d'un tas de blocs que l'auteur n'avait pas envie d'assembler en campagne ni en scénario. Certains éléments présentent de l'intérêt, mais ils sont éparpillés d'une façon qui limite leur utilité à moins de tout recommencer depuis le début. Bien que l'on puisse comprendre que, pour des raisons de rentabilité, les maisons de production de JDR cherchent à produire rapidement un maximum de suppléments pour préserver leur rentabilité, ce livre donne l'impression d'avoir été précipité sous la forme d'un brainstorm, en laissant au client (l'acheteur) le travail de composer une histoire racontable avec ces pistes.

A l'époque où Internet offre beaucoup en matière d'idées non raffinées, un supplément professionnel doit offrir davantage, pas seulement des morceaux d'idées, mais du prêt à utiliser. C'est là le rôle d'un auteur, pas juste de lancer des idées sans trame les unissant. Orphan Grinders relève mal ce défi.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques