Contenu | Menu | Recherche

Pendant que vous bossez, nous on joue !

Nightspawn

.

Références

  • Gamme : Nightbane
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Palladium Books
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1995
  • EAN/ISBN : 0-916211-86-X
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 240 pages.

Description

Nightspawn était le nom de la première impression de Nightbane. Craignant un procès dont les menaçait Todd McFarlane et autres ayant-droits sur le personnage de Comics "Spawn", Palladium Books a décidé de renommer la gamme...

Les deux impressions sont identiques, à ce détail près (voir la description de l'ouvrage Nightbane).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 1 juin 2019.

Critiques

soner du  

J'aurais mis une note de 3 si je notais cet ouvrage tout seul, mais dans le contexte de la gamme il vaut 4. En effet, lorsque j'ai initialement acheté le jeu, je me suis tout d'abord enthousiasmé pour la chose, mais la profusion de factions, sous-factions, et êtres surnaturels de tout poil m'a quelque peu rebuté sur le coup ! Et puis au fil du temps, la gamme s'est quelque peu étoffée avec d'excellents suppléments, et j'ai pu comparer le jeu à d'autres gammes semblables (World of Darkness, Nightlife, Witchcraft) et dois reconnaître que Nightbane / Nightspawn est un membre méritoire de cette grande famille de "jeux à monstres", et présente même quelques points forts. En revenant au livre de base, je me suis mis à mieux l'apprécier.

Revenons donc à l'ouvrage, en commençant par un point faible. La qualité de présentation et d'explication des règles. Palladium ne cesse de s'améliorer avec le temps, mais il reste encore beaucoup de progrès à faire ! Par exemple, je vous mets au défi de dire, texte des règles à l'appui, de combien d'attaques par round bénéficie un personnage de niveau 1 avec une technique de combat classique : deux ou quatre ? Il faut regarder quelques PNJ complets pour avoir une réponse (la réponse est 4). Il existe aussi pas mal d'incertitudes, voire de contradictions dans les règles. Ainsi, page 14 la méditation fait regagner 6 points d'ISP par round, et page 15, la même méditation n'en fait regagner que 4 points par heure. Bref : nous avons là un livre de base Palladium assez classique. Les habitués ne seront pas choqués ...

Le contenu propre à Nightbane est, lui, pas mal du tout. L'idée de l'univers-miroir maudit est plutôt marrante, et les grands méchants sont super-cools. Les personnages "de base", eux, pourront ne pas plaire à tout le monde : la création d'un Nightbane est plutôt compliquée, puisqu'il faut quasiment créer deux personnages distincts (la Façade et le Morphus). Si le concept des Nightbanes ne vous plaît pas trop, vous pouvez vous limiter aux formes animales ou féériques, ça vous fera des lycanthropes et des Changelins. D'autres personnages sont possibles : psioniques et mages humains, vampires et quasi-anges ... Les suppléments apporteront plus de variétés dans les races surnaturelles et dans les métiers accessibles aux humains, mais le livre de base permet de former un groupe mystico-baston assez varié (si vous y incluez des Nightbanes, qui existent en six versions).

Le livre compile de nombreuses informations issues de Rifts, mais avec un tri assez radical pour n'en retenir que les aspects mystiques, et arriver à camper une ambiance mystico-baston-dârk. Dieu merci, on échappe à la super-technologie et surtout aux effroyables MDC (règles de méga-dégâts). Les créatures surnaturelles font plus de dégâts que les humains, mais ça reste dans le domaine du raisonnable...

Autre aspect que j'aime beaucoup dans Nightbane : le côté "seuls contre tous" et l'invasion subtile de la Terre. Le monde est contrôlé par des pions des Nightlords, des monstres se dissimulent dans des enveloppes humaines, le fascisme domine partout, etc. Pour vaincre, les héros les plus dissemblables devront se rassembler : anges et démons, agents gouvernemantaux et shamans indiens, vampires et sorciers ...

En bref : une bonne incarnation des règles Palladium, une toile de fond très intéressante, une tendance "over the top" mieux maîtrisée que Rifts, un prix raisonnable, de zolis dessins, un style efficace et engageant (sauf les règles générales, pondues par le sieur Siembieda). Voilà un jeu Palladium du haut du panier, à ranger auprès de TMNT et Systems Failure. Fans de background surnaturel, investissez dans le livre de base, mais également dans un supplément à côté : "Between the Shadows" pour de l'espionage et des univers parallèles, "Through the Glass Darkly" pour de la magie et une campagne plus générique."Nightlands" et "Shadows of Light" sont cools aussi, mais moins indispensables.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques