Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

Cybertronic

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 82 pages.

Description

Le supplément est divisé en deux parties bien distinctes. La première (50 pages) se présente sous la forme d'un extrait du magazine Lunar Voice, dont la couverture indique que c'est un numéro entièrement consacré à Cybertronic. La deuxième partie (30 pages) détaille de façon plus conventionnelle les règles régissant les personnages de la corporation Cybertronic.

Après un éditorial introduisant ce que l'habitant moyen de l'univers de Mutant Chronicles sait de Cybertronic, l'article The Founding Day raconte l'histoire de la fondation de la cinquième mégacorporation. L'article suivant, The Three Pillars, décrit les trois principales divisions formant Cybertronic, le RDM (Research, Development and Manufacturing), l'AEM (Administration, Economics and Management), et le "SWI" (Security, Warfare and Intelligence). L'article Smoke and Mirrors est le récit de l'aventure virtuelle de propagande dont un journaliste d'investigation a pu profiter en allant rencontrer Cybertronic. Excellency through perfection est un inventaire des modifications technologiques apportées au corps humain par les techniciens de la corporation. Chromed Diplomacy détaille la nature des relations qu'entretient Cybertronic avec chacune des mégacorporations et le Cartel. The Cybertronic Way spécule sur les fins poursuivies par Cybertronic et sur les moyens employés. Face of a Faceless Entity propose des profils de différents employés de Cybertronic, dont un sergent chasseur et un hacker. Enfin, Cyberizing explique comment rejoindre la mégacorporation.

La deuxième partie commence par How to create a Cybertronic character. S'y trouve une description du contexte particulier des personnages Cybertronic par rapport à ceux des autres corporations, dont la division entre personnels VACS, opérationnels ou robots avec peu d'autonomie, et TIFFS, cadres supérieurs capables de penser par eux-mêmes. Suivent les tables d'évènements, ainsi que les tables de tirage des compétences.
Le chapitre The Real Background permet de générer par des jets de dés l'intégralité des composantes de l'origine du personnage, dont corporation, richesse de la famille, planète.
Cybertronic skills ajoute deux compétences propres à Cybertronic : Cybernetics et Subreality.
Cuirassiers présente l'élite de l'armée Cybertronic, non seulement en tant que PNJ, mais aussi les règles pour qu'un joueur puisse jouer un Attila ou un Eradicator, les deux variantes de cuirassiers.
Cybernetics énumère l'ensemble des améliorations corporelles qui sont accessibles aux personnages issus de la mégacorporation.
Vehicles est un recueil éclectique, allant de l'autocab, un taxi sans chauffeur, jusqu'au Starling, un avion de reconnaissance furtif, en passant par le Mouser, chat cybernétique d'espionnage.
Weapons décrit l'arsenal des armes Cybertronic non présentes dans le livre de base, de l'épée électrique CSA400 jusqu'à l'auto-canon SSW6000.
Le supplément se termine par The Foe of my Foe, un scénario pour un groupe dont au moins un des membres est un personnage de Cybertronic.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 30 août 2019.

Critiques

Coral Beach  

Ce supplément est le plus atypique de toute la gamme, mis à part le guide du franc-tireur. Celui-ci se présente en deux parties. La première traite du background de la mégacorporation sous forme d'un magazine qui mène une enquête journalistique sur la corporation. Ainsi toutes les informations de cette partie sont sujet à caution puisque ne reflétant que la politique de communication de Cybertronic. On pourra regretter dans la forme le remplissage de certaines nouvelles au détriment d'autres articles qui auraient mérités un plus long développement. Reste que l'éditeur a réussi son pari de ménager le background secret de la corporation tout en donnant assez d'informations pour se faire une idée des activités de la mégacorporation.

Vient ensuite la deuxième partie de l'ouvrage traitant de l'aspect technique (création de personnage, matériel) et là, le résultat est un peu décevant. le chapitre création se résume à quelques tables aléatoires ce qui fait des personnages Cybers les personnages les moins bien lottis. Même les étapes de progression de compétence sont aléatoires. On est loin de l'esprit du livre de base. Un comble quand on se demande bien comment incarner des personnages dans une telle organisation. Pour la partie matérielle, celle-ci n'est pas très innovante avec tout au plus un catalogue de robots et d'armes de destructions massives. Bref c'est très bourrin sans beaucoup de réflexion.

A noter que cette partie technique est très inspirée du troisième roman paru en anglais "Dementia" écrit par Michael Stackpole. L'éditeur fait beaucoup référence à cet ouvrage sans vraiment expliquer certains termes (comme par exemple VAC et TIFF qui sont les deux catégories sociales au sein de Cybertronic). Une traduction est disponible sur les sites francophones et éclaira beaucoup sur les choix de l'éditeur quant à l'écriture de ce supplément.

Enfin, il faut noter l'existence d'un scénario en fin du supplément. En fait il s'agit peut être du seul vrai scénario de la gamme par le fait que les PJ devront mener une véritable enquête avec un début, un milieu et une fin. Ce qui n'était pas le cas dans le supplément Imperial ou Mishima.

Le supplément n'a pas reçu la note maximale puisqu'il manque tout de même beaucoup d'informations à l'attention du maître de jeu. En effet ne sont décrites aucune base, ni la réalité du fonctionnement de la mégacorporation. Si cela est bien de garder le mystère intact pour les joueurs, c'est problématique pour la maîtrise d'une campagne 100% cybertronic.

Critique écrite en octobre 2009.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques