Contenu | Menu | Recherche

Only after disaster can we be resurrected. (Tyler Durden)

Reign of the Exarchs

.

Références

  • Gamme : Mage : the Awakening
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2006
  • EAN/ISBN : 1-58846-428-8
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 144 pages.

Description

Cette campagne se compose de cinq aventures pleines de complots et de manipulations pouvant être jouées séparément, ou pouvant s'interconnecter grâce à une thématique centrale liée au mythe des Exarchs. Ces derniers sont ces archimages qui ont gagné l'ancienne guerre d'Atlantide et résident dans le monde surnaturel. Chaque aventure s'axe autour de la découverte d'un artefact lié au mythe des Exarchs et en particulier à l'une d'entre eux que l'on nomme "la reine détrônée" et aux artefacts qu'elle aurait amenés sur terre : l'anneau, la robe, le sceptre, la couronne et le trône.

Mais la découverte de ces artefacts n'est pas sans risque, malgré la promesse des nouveaux pouvoirs dont ils sont les porteurs. Ils auront accès au fur et à mesure de la campagne, à des mondes inconnus et dangereux et celle-ci sera également porteuse de nombreuses révélations quant aux mythes et mystères du monde de Mage.

Après une nouvelle d'introduction de 10 pages "Proof of Faith" mettant en scène la discussion surréaliste entre un prisonnier membre des "Seers of the Throne" et des Mages, l'ouvrage propose une présentation de son contenu avant de passer aux cinq aventures d'environ 25 pages chacune.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

batronoban  

La forme :

Impeccable, livre rigide, solide, bien illustré, facile à lire.

Le fond :

Quand on veut jouer à Mage, on se dit, "Putain je vais pas y arriver à pondre un scénario qui rende compte de cet univers et qui puisse résister aux sorts improvisés" alors du coup on regarde les scénarios parus ; bien sûr, il n'y en a pas beaucoup. MAIS, chose quasi unique dans toutes les gammes du nWoD, Mage dispose d'une CAMPAGNE !!

Incroyable ! AMAZING ! Quand on soulève la jupe, on s'aperçoit de deux choses : - malgré son titre, malgré sa fin, rien ou presque n'est expliqué sur la nature des Exarchs, faut lire le supplément dédié. Et du coup, en tant que meneur, on nage un peu dans la soupe à ce niveau et on essaie de faire passer notre ignorance aux joueurs par un REGARD MYSTERIEUX. 

L'idée est plutôt sympa mais ultra classique : des morceaux d'un artefact qu'il va falloir récupérer et assembler. OK, déjà vu mille fois dans D&D notamment. Après, dans le détail, les scénarios sont assez dirigistes, donc on se dit qu'on va devoir pas mal changer de liens. Ensuite, justement, certains liens entre les scénarios sont inexistants, mis à part bien sûr les morceaux d'artefact. A la fin, pour le trône, qui est censé apporté l'Ascension ou autre élucubration mystico-intello, rien n'est expliqué non plus sur ce phénomène.

Vous vous dites : ok, ce livre c'est caca. Ben non, il y a du bon ! Par exemple l'épisode de haute volée scénaristique qui consiste à enfermer les PJs dans une fausse réalité et en changeant leurs personnages (oui, accrochez-vous pour faire accepter ça à vos joueurs !!!), ou encore l'idée de petit village anglais bizarre et d'un arbre composé de membres humains sont franchement sympathiques.

Le reste, comme la recherche d'un assassin à leurs trousses ou l’infiltration d'un QG des Seers sont intéressants, même si j'ai des doutes sur leur intérêt. Mage je vois ça un peu autrement, un peu plus bizarre, façon Lynch et Cronenberg, quoi.

Conclusion

Je dirais qu'il est à moitié utile. Je ne pense pas qu'il utilise toutes les possibilités du jeu (et c'est dommage pour une campagne du commerce, censée montrer comment mettre en scène un jeu aussi varié) mais d'un autre côté deux des épisodes sont bien à jouer. Moyen, quoi, parce qu'il y a suffisamment de détails, de conseils et d'options pour que ça se passe très très bien, sans justifier son prix.

Critique écrite en juillet 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques