Contenu | Menu | Recherche

Au commencement l'univers fut créé. Et puis on a commencé à recenser les JDR...

Dragons of the East

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre broché de 144 pages au format lettre US.

Description

Ce supplément pour la troisième édition de Mage est consacré aux magiciens d'extrême orient. Mis à part ce thème centralisateur, le supplément est un joyeux fourre-tout qui offre aux MJs, en vrac :

 

Un résumé de l'histoire des principaux pays d'Asie (Inde, Tibet, China, Vietnam, Cambodge, Thailande, Japon et Corée). Quinze pages pour un cours accéléré sur l'histoire de tout un continent, c'est évidemment assez léger, mais c'est un début.

Un aperçu des différentes croyances et philosophies orientales. Tout y passe : l'hindouisme, le bouddhisme, le confucianisme, le taoisme et le shintoisme.

Une description des grandes familles de mages asiatiques, parmi lesquels figurent en bonne place la fraternité Akashite, mais où l'on découvre également de nouveaux groupes, comme les Wu Lung (une faction de magiciens dragons qui utilisent leurs pouvoirs pour obtenir le pouvoir politique), les Wu Keng (un groupe de shamans issus des milieux paysans et pratiquant sans en être vraiment conscients une forme de démonologie) ou les Dragons élémentaires, qui forment le pendant oriental de la technocratie. L'influence des traditions occidentales en orient est également analysée, ainsi que les différents ennemis auxquels les mages asiatiques peuvent être confrontés (vampires orientaux, lycanthropes orientaux, etc.).

Enfin, on trouve en fin de volume un chapitre complet détaillant toute une série d'objets et de lieux magiques.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 12 janvier 2018.

Critiques

Niicow  

Le cadre développé par ce supplément semble très attrayant: Visiter les mystères de L'Asie, avec un bon travail de recherche réalisé (présentation des différentes philosophies, rapide historique) doit sûrement être fantastique.

Mais deux problèmes se posent:
1/ utiliser ce supplément demande un gros travail de la part du conteur car il n'est en fait qu'un survol des différentes factions
2/ je vois mal un groupe de Mages occidentaux se retrouver là-bas. (beaucoup de pjs chez vous parlent ne serait-ce qu'une langue asiatique?)

En fait, je vois plus ce supplément comm un décor de campagne pour mj talentueux et motivé.

Bardamu  

Très sympa si vous voulez plonger vos personnages dans un nouveau cadre ou si vous voulez jouer un Chin'ta (Mage d'Orient).

Il  y a l'histoire (magique) des différentes contrées, des nouvelles Routines, des nouvelles créatures, des nouveaux Prodiges, des nouvelles Procurations Infernales (pour les Infernalistes).

La partie consacrée aux Dragons Elémentaux est très intéressante si vous voulez incarner un Mage japonais (mention spéciale au Saensaeng qui peuvent faire de la Magie par le biais de l'ikebana - art floral - ou encore de l'origami) et on y retrouve les fameux Zaïbatsu, la branche de la Technocratie implantée dans le pays du Soleil Levant.

Un bon ouvrage que je recommande.

Critique écrite en octobre 2009.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques