Contenu | Menu | Recherche

La vie, le jdr et le reste...

Grimoire du Magnamund (Le)

.

Références

  • Gamme : Loup Solitaire / Lone Wolf
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Grimoire (Le)
  • Langue : français
  • Date de publication : juin 2009
  • EAN/ISBN : 978-2-9514208-9-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 352 pages.

Description

Cet ouvrage est la compilation de la traduction de deux suppléments en langue anglaise et d'une création française. Le premier est Magic of Magnamund (152 pages), suivi de Darklands (146 pages). Enfin, Au Royaume du Soleil est une création française de 50 pages. Il faut noter que les deux ouvrages traduits ont été enrichis de divers ajouts dans cette édition française.

Livre I : La Magie du Magnamund

Cette première partie est consacrée à toutes les formes de magies et à leurs pratiquants. Après une introduction sur la magie dans le Magnamund et une présentation des points principaux de cette partie, commence la description de sept nouvelles classes, qui, avec 120 pages, représentent le plus gros morceau. Chaque classe est décrite avec ses pouvoirs spécifiques, sa magie, ses serviteurs et créatures favoris, et son rôle dans l'histoire du Magnamund.

Les sept nouvelles classes sont les suivantes :

  • les Druides de Cener, corrompus et accompagnés de leurs serviteurs morts-vivants
  • les Herboristes du Bautar, druides bienveillants défenseurs de la Terre et du peuple
  • les Mystiques Kundi, peuple non-humain aux mœurs primitives, proche de la nature
  • les Sages du Lyris, magiciens arrogants possédés d'une immense soif de savoir
  • les Sorcières Chadakines, corrompues, sauf une lignée clandestine non inféodée au mal (Sorcières Charminfantes)
  • les Sorciers Majdars, puissants magiciens presque humains, éternellement nomades
  • les Chevaliers Vakeros, ordre de guerriers-mages très strictement contrôlé

Ensuite vient la partie consacrée aux classes avancées (9 pages). Deux sont proposées : les émissaires et les agents. Les deux servent les divers ordres de magie existants, mais les émissaires sont des magiciens qui ont développé un aspect plus pratique et polyvalent alors que les agents sont des personnages non-magiciens qui obtiennent en échange de leurs services une initiation à la magie.

Puis, sur 10 pages, 27 objets magiques sont décrits et l'artisanat magique est détaillé, à travers trois compétences :

  • Inscription, pour la création de parchemins de sort
  • Joaillerie, pour les armes et objets magiques incrustés de pierreries
  • Travail des Runes, spécialité des nains

Après deux pages de clarifications sur le fonctionnement de la magie, vient la description de quelques hauts personnages des livres-jeux, comme Astre d'Or, le sorcier Majdar qui chassa le roi-sorcier Charatchak du pouvoir. Un personnage est décrit pour chacune des nouvelles classes présentées.

Livre II : Royaumes des Ténèbres

Cette seconde partie est consacrée aux "grands méchants" du monde de Magnamund, les Maîtres des Ténèbres, et à leurs royaumes des Terres Sombres. Après une brève présentation des Terres Sombres et de leur histoire (2 pages), arrive la traduction des six chapitres de la version originale, Darklands, soit :

  • Géographie du Royaume des Ténèbres (21 pages)
  • Helgedad – L'œil du Mal (16 pages)
  • Personnages des Royaumes des Ténèbres (27 pages)
  • Les Maitres des Ténèbres (22 pages)
  • Instrument du Mal (12 pages)
  • Les Créatures des Ténèbres (16 pages)

Ce deuxième livre se termine par quatre annexes :

  • Les Provinces Drakkarim décrit le pays d'origine de ces serviteurs des Ténèbres
  • Vassagonie et Royaume des Ténèbres étudie l'histoire de l'alliance qui se met progressivement en place entre ces deux royaumes
  • Les disciples de Vashna détaille cette secte
  • le Vagabond est une nouvelle classe de personnage
Livre III : Au Royaume du Soleil

Cette troisième partie débute par la description du monastère Kaï, avant et après sa destruction et sa reconstruction. Les principaux personnages du premier ordre Kaï - avant sa destruction - puis ceux du second ordre Kaï - après sa refondation par Loup Solitaire - sont également présentés.

Ensuite, la secte du Serpent Noir vient fournir un redoutable adversaire, maîtrisant les deux formes de magie à la fois. Son grand maître et ennemi de Loup Solitaire, Vonotar, est détaillé, avec l'histoire de son ascension et de sa chute.

Puis viennent deux scénario, une description de village et une classe de personnage : l'archer de Toran. Le texte de l'OGL et une page de publicité pour JDR Mag achèvent l'ouvrage.

Cette fiche a été rédigée le 7 juin 2009.  Dernière mise à jour le 5 décembre 2014.

Critiques

Cirvegil  

J'ai découvert le Grimoire du Magnamund à la journée organisée le 16 Mai à Issy les Moulineaux. Ma foi, le bébé est bien sympathique.

J'ai bien apprécié les nombreux ajouts aux classes du "Magic of Magnamund". Que d'idées d'aventures pour mener mes joueurs dans les secrets de Bois-des-Brumes ! Le Manoir de la Connaissance, la description de l'ïle de Lorn... pour ne citer que ces ajouts, un vrai régal pour le connaisseur du monde de Magnamund. Et pour le néophyte, cela procure une immersion en douceur dans ce monde.

De nouveaux héros à interpréter, et exempts de certaines imprécisions de la VO. Les Sages de Lyris et les Chevaliers Vakeros, pour ne citer qu'eux, nous sont maintenant accessibles.

Cet ouvrage se conclut par une présentation de personnalités majeures du monde du Magnamund. Quel bonheur de voir ainsi décrit Gwynian, Païdo et surtout Astre d'Or, entre autres. Il est à espérer que le Grimoire poursuivra sur sa lancée, et proposera dans les éventuels suppléments à venir les biographies d'autres personnalités majeures du Magnamund, à commencer par Banedon et Rimoah.

La seconde partie, "Les Darklands" est enrichie par les ajouts du Grimoire. Par rapport à la VO, de nouvelles provinces ont été décrites, je m'en suis rendu compte (possédant la VO) et c'est très bien.

Les annexes ne sont pas en reste, et contribuent à la richesse de l'ouvrage. Une ouverture sur la Vassagonie, les Disciples de Vashna, les Provinces Drakkarim.

Enfin, la dernière partie est un véritable bijou. Entre le Monastère Kaï, la Secte du Serpent Noir (qui est loin d'être aussi simple qu'on le pense), et les deux premiers scénarios d'une campagne officielle Grimoire, c'est du pur bonheur de lecture, et de maîtrise.

Merci beaucoup au Grimoire !

J'attends avec impatience les prochains projets du Grimoire, à commencer par la publication de la campagne annoncée dans l'Edito, "L'Elu de Naar", et pourquoi pas en découvrir un peu plus sur le Magnamund Septentrional.

En attente de vous lire, messieurs du Grimoire !

Cet ouvrage est à acquérir d'urgence, c'est mon avis !

Critique écrite en juin 2009.

Vermer  

Ce livre est en fait 3 livres bien différents en un seul. On remarquera l'absence regrettable, mais hélas habituelle pour Le Grimoire, de table de matière détaillée et d'index.

Le livre I présente de nouvelles classes pour le jeu, avec les tonnes de tables et de listes de sorts ou de pouvoirs, typique du poussif système OGL. On a l'impression de lire un livre de donj' des années 80. Il n'y a aussi rien pour jouer ces classes avec le système Héroïque. Bref, ces 120 premières pages sont globalement de peu d’intérêt si on n'est pas fan du système OGL. Note : 1/5

Le livre II : Royaumes de Ténèbres.
Ici on nous présente les terres du "mal" et les grands méchants. C'est bien présenté, mais le contenu est vraiment pauvre pour des joueurs adultes et un peu expérimentés. Les méchants sont méchants et pas beaux, c'est ultra manichéen et vraiment pas original pour un clou (du déjà vu façon Seigneur des anneaux ou Harry Potter). En plus c'est très descriptif et l'utilisation de tout ça en scénario demanderait du travail. Bref, une section bien faite mais inintéressante en termes de jeu. Note : 2/5

Livre III : Au Royaume du Soleil
Cette petite partie de moins de 50 page est assez mal presentée et nous asphyxie directement avec un lourd historique, des plans et un gallerie de PNJ inutiles. Ce n'est pas très immersif. Les deux scénarios sont trop classiques voir faibles. On a comme une étrange impression de " Harry Potter" en lisant cette section sur le collège Kai. Note : 2/5

Bref, ce livre bien que fort bien présenté est globalement une déception : il manque cruellement d'originalité, a une approche souvent trop technique et n'offre au final pas grand-chose à jouer.

Critique écrite en avril 2011.

 

Pour ne plus se sentir seul dans Loup Solitaire

Avec cet ouvrage pour Loup Solitaire, l'association Le Grimoire vient compléter ce jeu de grande manière. En effet, il ne s'agit pas d'un seul supplément mais de trois réunis dans un seul et même gros livre de 356 pages, encore plus épais que les 332 pages du livre de base !

Et, comme pour ce dernier, nous replongeons dans les souvenirs de nos lectures de jeunesse grâce à plus de 250 illustrations réalisées par les mêmes artistes que celles des livres dont vous êtes le héros (Gary Chalk, Paul Bonner...).

La première partie, traduction de Magic of Magnamund, parle de… la magie du Magnamund. Outre quelques précisions sur la magie, le plus gros morceau de cette partie propose 7 nouvelles classes de personnage : Druide de Cener, Herboriste du Bautar, Sorcier Majdar... Mais chacune est un élément de background pour Loup Solitaire et, en plus des traditionnelles règles de classe, se trouvent un historique de la classe dans le Magnamund, des PNJ célèbres, des lieux, des idées d’aventures… De quoi étoffer grandement tous vos scénarios.

La deuxième partie est la traduction de The Darklands et n'est rien de moins que la description de toutes les terres maléfiques. Les Royaumes des Ténèbres sont extrêmement bien détaillés, même trop, à tel point qu’on se demande comment un groupe de personnages bons pourrait survivre ici ! Petit plus de la VF : une carte des royaumes bien utile.

Enfin, cerise sur la gâteau, les petits gars du Grimoire ont rajouté une création française à ce supplément déjà bien rempli, Au Royaume du Soleil. Cette dernière partie contient principalement une description détaillée du fameux Monastère Kaï, un chapitre sur la machiavélique secte du Serpent Noir et deux scénarios de bonne facture.

Le Grimoire du Magnamund vient donc compléter magnifiquement et fortement le livre de base de Loup Solitaire.

Jérémie Coget (Jeu de Rôle magazine n°7)

Critique écrite en novembre 2009.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

  • Sébastien Boudaud  
  • Eric Dubourg  
  • David Latapie  

Critiques

  • Moyenne des critiques