Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, c'est comme une LAN, mais autour de la table...

Art du Duel (L')

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 192 pages en couleurs.

Description

Ce supplément s'intéresse à la place du duel sous toutes ses formes dans la civilisation rokugani. Le traditionnel iaijutsu y est bien sûr amplement traité, mais d'autres formes d'affrontement plus exotiques sont également présentées, assorties d'éléments de règles et de contexte.

L'introduction (L'Art du Duel - 15 pages) reprend et clarifie les règles de duel au sabre de la troisième édition du livre de base, à travers deux exemples. Elle évoque également le rôle du duel à travers l'histoire de Rokugan, en citant notamment les plus prestigieux tournois et titres de l'empire. Enfin, elle aborde les formes de duel propres aux shugenja (le taryu-jiai) et aux courtisans.

L'ouvrage est ensuite découpé en onze chapitres équivalents, suivant un plan commun d'une quinzaine de pages, chacun consacré à l'une des grandes factions de Rokugan : les huits clans majeurs, l'outremonde, les clans mineurs et les familles impériales, ainsi que les espèces non-humaines. La première moitié de chaque chapitre comprend un descriptif de la philosophie et de la perception du duel au sein du groupe, ainsi que la présentation des principaux dojos et senseis. La seconde moitié est une partie technique comportant selon le cas de nouvelles écoles, de nouvelles écoles avancées, de nouveaux katas, de nouveaux sorts, etc. Pour certaines factions, d'autres formes de duel sont également traitées : artisanat de la Grue, magie du Phénix, etc.

Le chapitre 13 (Combats de masse - 4 pages) s'intéresse ensuite aux conditions particulières d'un duel dans le courant d'une bataille, en fournissant des mécanismes appropriés qui complètent la table de bataille.

Les Armes de l'Artiste (6 pages) décrit enfin vingt-et-une armes d'exception, certaines uniques et d'autres simplement rares ou spécifiques, appartenant aux différentes factions évoquées dans le supplément et pouvant prendre une importance particulière au cours d'un duel.

L'appendice (12 pages) est une aventure intitulée L'Epreuve du Champion d'Emeraude. Elle propose aux personnages d'assister, et peut-être même de participer, au plus prestigieux tournoi dont puisse rêver un bushi.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 16 septembre 2013.

Critiques

Fabien  

Le sujet de ce livre laisse perplexe. Tout un supplément sur le duel ? Comment trouver matière à remplir 200 pages ? Pour y arriver, les auteurs ont dû souvent tirer sur la corde, ce qui donne un certain nombre de textes inutiles et sans intérêt (je pense en particulier aux descriptions de duels entre deux grands PNJs), ce qui oblige à traiter de sujets que l'on ne s'attendrait pas vraiment à trouver là et à multiplier les dojo de tous les genres.

Par ailleurs, on voit difficilement comment l'utiliser concrètement durant le jeu. Certes il traite d'un aspect de la vie à Rokugan et il le traite à fond. Mais il s'arrête là, sans donner d'accroches pour le jeu autres que des indications techniques pour de nouvelles voies et des voies avancées (pas toutes inutiles cependant). Pour renforcer l'ambiance d'une partie de L5A par de petits détails, je lui préfère largement Emerald Empire, bien plus complet et auquel l'art du duel aurait dû être intégré avec un bon amaigrissement.

Malgré cela, la forme reste très bonne, les textes sont agréables à lire et les illustrations à la hauteur. J'ai hésité à mettre 4 comme note à cause de ce travail de forme et de certaines pages qui valent le détour, mais l'inutilité d'une majeure partie de ce supplément m'en empêche.

Marcus  

Je pratique L5A depuis longtemps et avec plaisir. Cet ouvrage, je l'ai acheté en anglais de peur de n'avoir une traduction que dans 107 ans. Je l'ai donc en 2 exemplaires désormais.

Alors certes d'un côté, il y a beaucoup de techniques, katas, dojo, etc., et ça peut avoir un côté... soûlant, même pour moi qui connait toutes les techniques des bouquins par coeur... enfin "presque" depuis celui-là. De l'autre côté, l'ouvrage présente bien les éléments du duel à Rokugan et ça reste intéressant et sympathique.

J'apprécie aussi les épreuves du Championnat d'Emeraude (mais, pour vous, sans scénario malheureusement) parce que ça cadre avec ma campagne.

Le joueur trouve son compte dans les techniques, le maître de jeu trouve, à mon sens, les éléments classiques qui font le charme de L5A : un cadre, une ambiance... un parfum de sabre et de poésie.

Romain d'Huissier  

Rokugan est une civilisation raffinée et martiale : le duel est la matérialisation de cette dualité. Aussi, c'est un élément qui prend une place importante dans la vie des samurai de l'Empire. Cependant, de là à lui consacrer un supplément de presque 200 pages...

L'ouvrage présente la vision philosophique du duel, clan par clan (et même autres factions comme l'Outremonde) mais est surtout rempli de nouvelles écoles en tout genre. Les textes sont comme toujours avec AEG clairs et utilitaires, agréables à lire et apportant des informations souvent pertinentes. Cependant, rapidement l'overdose guette : trop de nouvelles techniques, trop de voies, trop d'armes magiques... Si l'optimisateur qui est chacun de nous (non, ne le niez pas !) peut y prendre un certain plaisir, même lui frôle l'indigestion à la fin.

Heureusement, quelques éléments relèvent un peu la qualité du supplément (à la finition propre et solide, typique des ouvrages L5A), comme la description de l'épreuve du Champion d'Emeraude. Mais sinon, l'Art du Duel ne satisfera que les afficionados de cette facette du jeu ; pour les autres il sera d'un intérêt limité.

Critique écrite en juillet 2009.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :