Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Rangers of the North

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 56 pages, plus 2 cartes de 28 X 42 cm recto-verso : 2 cartes régionales, 2 plans de villes (Annuminas, Fornost Erain), 3 plans de situation (citadelle, observatoire + ruine dunéenne, campement d’hommes des rivières).

Description

Ça vous dit de mieux connaître les ancêtres d'Aragorn II, encore appelé "Elessar"? Qui voyaient souvent la visite d'un certain Mithrandir, le "gris pèlerin", ou plus simplement Gandalf... D'ailleurs, pourquoi venait-il si souvent ? Peut-être aimait-il la bonne chère, car il s'arrêtait souvent chez les semi-hommes ou hobbits, dans leur nouveau pays, la Comté ; que le roi d'Arthedain, Argeleb II, leur avait laissé pour s'installer, en l'an 1601 du 3ème âge.

Arthedain est l'un des trois royaumes issus d'Arnor, autrefois créé par Elendil le Grand, alors que ses fils fondaient Gondor plus au sud. C'est en Arthedain que l'on trouve ce qui reste de plus noble et pur chez les hommes de l'ouest (Dúnedain), les fidèles de Númenor. Les voyants y scrutent l'avenir à travers les pierres de vue, ou Palantíri, mais ils ne voient guère que des ténèbres venant du royaume voisin d'Angmar, qui prépare leur chute. Et des visions bizarres mais positives concernant la race des hobbits, qui veulent s'installer chez eux...

Après une définition de termes et comment adapter le supplément au jeu de rôle, Arthedain est brièvement introduit. Puis décrit : géographie, climat, faune, flore... On passe alors aux habitants : d'abord les Dúnedain, fondateurs, peu nombreux mais les plus remarquables. Leur histoire est décrite en détail depuis le second âge, et une carte de Númenor est même fournie, ainsi qu'une description des palantíri. Mais les autres ne sont pas oubliés : Lossoth, Dunéens (Dunlendings), hobbits (Kuduk) et d'autres...

La politique vient ensuite, dominée par la guerre avec Angmar ; organisation de la cour royale, des armées, mais aussi place et rôle des voyants et des pierres de vue... Nous passons à une description sommaire de secteurs comme Fornost, Bree, la Comté, les Galgals (détaillés dans "Bree and the Barrow-downs"), les Havres Gris... Un chapitre présente l'évolution d'Arthedain après 1640 : chute du royaume, et création des Rôdeurs du nord ; plus un historique du 2ème et 3ème âge.

Les personnalités importantes ont droit à un gros chapitre. On y trouve, entre autres, les deux tiers de la communauté de l'anneau : Aragorn et Gandalf (et l'anneau elfique de feu, Narya), et les quatre hobbits. Mais beaucoup d'autres sont passés en revue : rois, nobles, voyants, hobbits divers, dont Bilbo... sans oublier un petit passage concernant un certain Sharkey. Puis on passe aux aventures : 6 sont détaillées, dont la moitié à la fin de l'âge. Plusieurs sites sont ensuite décrits, liés aux aventures pour l'essentiel.

Les classiques tables de jeu achèvent l'ouvrage : bêtes, herbes et poisons, armées, et personnages non-joueurs.

Ce supplément a été inclus (avec d'autres) dans un ouvrage de la série des royaumes (realm) : Arnor, en 1994. Qui fut ensuite divisé en deux volumes : Arnor : the People (1996) et Arnor : the Land (1997).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mars 2014.

Critiques

Hervé  

Un gros intérêt de ce livre, à l'époque, était la présentation et description de personnages centraux du Seigneur des Anneaux. Sans parler de Narya et des Palantiri. Bref, question matière à rêver, ce bouquin est une valeur sûre pour un fan de Tolkien ; même si les caractéristiques de Gandalf ou d'Aragorn ne risquent pas de servir (sauf au rêve) mais plutôt de soulever interrogations et critiques.

Mais il n'y a pas que ça ; encore une fois nous avons de bonnes descriptions, assez complètes, des aventures variées, de belles cartes... Et l'histoire d'Arthedain est essentielle pour qui veut jouer à la fin du 3ème âge, particulièrement un rôdeur du nord.

Côté critique, c'est toujours un peu pareil : il faut un peu de travail pour vraiment valoriser tout cela, ce qui est un plaisir pour certains mais pas forcément pour tous. Et le côté réaliste prime sur la partie "épopée", ce qui, là encore, ne séduit pas toutes les clientèles.

Enfin, c'est dense, mais court (ce qui peut être une qualité), et certains chapitres auraient pu être approfondis. Ce qui a été le cas avec Arnor, paru après. Si vous pouvez, choisissez ce dernier, bien plus complet.

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Une bonne source de campagnes. Je ne le noterais pas 5 dans l'absolu mais par rapport aux autres suppléments, si.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :