Contenu | Menu | Recherche

When you shoot, shoot. Don't talk !

Lost Realm of Cardolan

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 64 pages, plus 8 pages de cartes et plans (agrafés au centre) :

  • 3 cartes régionales couleur
  • les mêmes en noir et blanc, avec indications, et plus petit format
  • 2 plans de ville couleur (Tharbad) et noir et blanc (Suduri)
  • 4 plans de ville/situation en page 2 et 3 de couverture

Description

La meilleure chose que l'on connaisse du Cardolan, ce sont des sites funéraires humains, certains très anciens, situés sur les hauts des Galgals. Cette série de collines, et les spectres qui y rôdent, ont bien failli être la fin de quelques sympathiques hobbits. Mais longtemps avant, il n'y avait pas de spectres, et les contrées étaient aussi plus peuplées...

Arnor était le royaume fondé par Elendil le Grand. Mais à la suite d'un problème de succession, ce royaume fut divisé en trois: Arthedain, Cardolan, et Rhudaur. Ce dernier fut le premier à tomber sous l'emprise d'Angmar. Puis Cardolan fut abattu, par étapes, et progressivement désorganisé. Pour finir par Arthedain, mais qui perdura avec les rôdeurs.

La structure du supplément obéit à un schéma classique : définition de termes et conversions, en introduction. Histoire de Cardolan, avec historique du 1er au 4ème âge, et liste des rois après la division d'Arnor. Description géographique (dont table climatique), de la faune et de la flore - bien détaillées.

Côté humain on a la description des races et cultures : Dúnedain, Eriadoriens, Nordiques, Hobbits, etc. La politique - vaste panier de crabes - inclut l'organisation tant gouvernementale que militaire, l'économie et quelques institutions comme les Guildes de Tharbad. Les principales personnalités sont ensuite passées en revue. La période correspond à l'après-Peste (1640 du 3ème âge).

Plusieurs sites sont détaillés après, palais et forteresses divers, y compris les caves occupées par un serviteur du roi-sorcier d'Angmar et ses troupes. Tharbad est à peine présentée, car décrite dans un autre supplément, Thieves of Tharbad. Arrivent les aventures : 5 sont détaillées (plus d'autres suggérées), autour de 1640 du 3ème âge. Il y en a pour tous les goûts : exploration, intrigue, action.

Comme d'habitude, le supplément s'achève par les tables de jeu : rencontre, animaux et monstres, armées, personnages.

Cet ouvrage, avec d'autres, a été réédité dans la série des royaumes (realm), dans le supplément Arnor (1994). Qui fut lui-même redivisé entre Arnor : the Land (1997) et Arnor : the People (1996).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mars 2014.

Critiques

Hervé  

Quel splendide panier de crabes! Guerre, conflits, tensions... du coup il peut vraiment s'y passer n'importe quoi. Comme d'habitude, les cartes sont belles, c'est bien décrit, les opportunités de jeu ne manquent pas. Qualité classique, réalisme certain.

Côté jouabilité, c'est pas mal, mais complexe pour le meneur de jeu : la situation politique, si elle veut être rendue, vaudra de chouettes prises de tête ; mais cela devrait faire le bonheur des intrigants et manipulateurs. Ce qui ne s'adresse pas forcément à n'importe quels joueurs. Quant aux amateurs d'action, les conflits sont présents un peu partout, difficile d'y échapper.

Mais ça aurait mérité à être plus détaillé, dans d'autres suppléments. Et ce cadre aurait gagné à être valorisé dans une campagne (jeu) d'envergure. Ce qui a été le cas dans l'édition "royaume", Arnor. A choisir, prenez ce dernier.

Stef  

Ce supplément est pour moi un des meilleurs pour JRTM. La richesse potentielle des différents conflits fait sa force. Il a contribué à de nombreux scénarios de ma création.

Un must pour les amateurs du jeu.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :