Contenu | Menu | Recherche

Le site du GROG, c'est comme le dieu de l'Ancien Testament : beaucoup de règles, aucune pitié !

Grey Mountains (The)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 144 pages, plus 1 carte de 42 X 55 cm : recto couleur avec 2 cartes régionales ; et verso noir et blanc avec les mêmes cartes régionales, annotées avec l'emplacement des dragons et sites décrits.

Description

Gandalf disait à Bilbo que les Montagnes grises étaient truffées d'orcs. Mais ceux-ci sont peut-être préférables, en terme de rencontre, aux descendants d'Ancalagon le noir (comme Smaug) ou de Glorung (comme Scatha), ou leurs frères ou cousins. Quoique, qui dit montagnes dit ressources minières, donc nains. Un bon mélange...

Au nord de la Forêt Noire (Mirkwood), une barrière de montagnes sépare le Rhovanion de la désolation glacée plus au nord. Désolation qui était autrefois pays de Morgoth, le Noir Ennemi du monde. Beaucoup de ses anciens serviteurs trouvèrent refuge dans les alentours de la chaîne de montagnes. Et, avec le temps, ils firent fuir hommes et nains qui s'étaient installés trop près ; comme à Erebor, la Montagne Solitaire, qui verra passer Bilbo.

On peut séparer ce supplément en deux : la première partie (82 pages) est la description physique et politique de la région, à laquelle nous sommes habitués. La seconde partie détaille ou suggère de nombreuses aventures, tout en décrivant des lieux liés à chacune. L'époque principale est le milieu du 3ème âge (1640), mais l'évolution jusqu'au temps de Bilbo n'est pas oubliée.

Première partie sans surprise : d'abord historique détaillé, où nains et dragons ont la vedette. Puis géographie et climat, y compris les terres avoisinantes, dont la désolation au nord. Et l'écologie : flore, faune ("normale") et monstres. En particulier, la liste des principaux dragons, chacun détaillé.

Puis un chapitre sur les peuples présents : orcs des glaces, nains, et Beijabar pour l'essentiel. De nombreux personnages sont détaillés, mais la partie "organisation" est plus sommaire. Le détail des sites décrits est dans l'ambiance : forteresses naines ou orc, ou demeures de dragons (dépend aussi de l'époque...) ; plus une ville humaine, Buhr Thurasig, cadre (ou départ) de plusieurs aventures proposées plus loin.

Deuxième partie : les aventures. En premier, 5 d'entre elles sont présentées rapidement, à des époques variées. Puis viennent 4 aventures bien détaillées, centrées sur Buhr Thurasig, vers 1640. Elles peuvent être jouées à la suite, en petite campagne. D'autres suggestions d'aventures sont proposées. Globalement, on a surtout de l'action/exploration, mais l'intrigue n'est pas oubliée. Il y en a pour un peu tous les niveaux d'expérience.

La fin de l'ouvrage est habituelle, avec les classiques tables de jeu : personnages, armées, animaux et monstres ; et des tables de rencontre ou de terrain aléatoires...

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mars 2014.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.