Contenu | Menu | Recherche

No power in the verse can stop us

Far Harad

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 56 pages et carte 42 X 55 recto-verso : carte régionale couleur ; 2 plans de ville couleur et 1 noir et blanc (grand format).

Description

Du sud nous connaissons avant tout les Mûmakil ou encore Oliphants, et leurs maîtres : des Suderons, partis comme d'autres à l'assaut de Gondor. Mais Far Harad ("Sud Lointain") est bien varié, région fertile posée entre mer et désert de sable.

Vu le peu de références dans les oeuvres de Tolkien, l'essentiel de l'ouvrage est inventé. La région présentée ici a de grandes similitudes avec l'Afrique du nord, le climat est chaud et sec, le désert n'est pas loin. Désert qui peut réserver bien des surprises.

Le schéma est traditionnel : d'abord définition de termes (monde, jeu), puis une introduction sur l'histoire (brève) de la région, centrée sur 1640 du 3ème âge, avant l'influence trop forte du Seigneur Ténébreux.

Vient ensuite la description physique de la région, divisée entre secteur fertile et zone désertique. La partie fertile est elle-même séparée entre région des collines, et deux forêts qui la bordent. Climat, faune et flore sont bien détaillés, et des êtres surnaturels du désert sont également présentés.

La région comporte une seule culture principale (humaine), mais les traits culturels varient beaucoup selon le lieu (ville/collines...) ou le niveau social. Seule la religion est vraiment partagée par tous. La politique repose sur de nombreuses personnes, tant par le poids économique (en ville) que par la position (chefs de clans). La différence est prononcée entre urbains et ruraux, y compris pour l'économie. Les principaux groupes, et leurs chefs, sont décrits.

Les deux villes principales de Far Harad sont ensuite détaillées. D'autres sites sont présentés avec plus ou moins de détails : camp, constructions, oasis. Les principales routes commerciales qui mènent et partent de Far Harad, ont droit à une carte et un petit chapitre.

Les aventures arrivent après : 4 sont détaillées mais restent assez sommaires, et des suggestions sont faites pour 6 autres. Puis les habituelles tables de jeu viennent achever l'ouvrage : animaux et monstres, personnages, armées, rencontre, plus un petit appendice des noms utilisés.

A noter quelques références à d'autres suppléments se déroulant dans le sud. Trois ouvrages particuliers sont faits pour jouer dans le cadre de cette région : Warlords of the desert, Hazards of the Harad Wood, et Forest of Tears.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mars 2014.

Critiques

The King  

Comme pour le supplément "Warlords of the desert", ce supplément aurait pu être excellent pour l'époque s'il n'avait manqué cette ambiance si particulière aux Terres du Milieu. Les descriptions sont plutôt intéressantes, quoiqu'un peu trop formelles à mon goût. J'aurai préféré mieux connaitre les deux villes, plutôt que d'avoir des infos pas forcément pertinentes et que n'importe quel autre supplément de jeu de rôle aurait pu présenter. Les intrigues politiques sont subtiles et prennent toutes leur saveur avec le supplément susmentionné. Ce qui est d'ailleurs conseillé parce que les joueurs auront alors une bonne raison de se trouver dans ce coin paumé du sud.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques