Contenu | Menu | Recherche

Ramer dans la même direction

Raiders of Cardolan

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 32 pages.

Description

Des très vieux bois parfois plein de malice comme la Vieille Forêt ou Fangorn, il en existe ailleurs qu'à côté de la Comté ou des Monts Brumeux. Des Númenóréens Noirs comme les Corsaires d'Umbar, on en trouve parfois loin de chez eux. Des Petits-Nains comme Mîm, sorte de nains dégénérés, peut-être en reste-t-il quelques-uns encore vivants, ou leurs fantômes. Des Drughus (Woses) gagnés par le mal, ça pourrait exister : quelle race n'a pas été la cible des séductions de Morgoth ou Sauron ? Alors tous ceux-là mis ensemble...

Le Cap Noir est occupé par une forêt très ancienne, le Bois Noir, de très mauvaise réputation. Mais c'est un bon refuge pour un perdant des petites guerres politiques si fréquentes dans le Cardolan. Au-delà de ça, le Seigneur Ténébreux semble y trouver un remarquable intérêt, aussi plusieurs prêtres noirs, bien accompagnés, font partie d'une expédition jusqu'au coeur de la forêt, pour de noirs desseins....

En 2 pages le supplément est introduit : conseils, table de conversion, liste de personnages pré-tirés. Deux autres pages et c'est le cadre des aventures qui est présenté : le Cap Noir, ses habitants bien particuliers, une ville extérieure, la situation politique d'une partie de Cardolan, Saralainn, et les plans de Sauron. C'est ensuite au tour des aventures, pour finir par des aides de jeu : table de rencontres, animaux et monstres, et plan de situation noir et blanc.

Dans la première aventure, l'objectif semble simple : une chasse à l'homme. Mais il y a tant de personnes autour que la tâche risque d'être plus qu'ardue, sans parler des problèmes liés à la forêt elle-même. Action et exploration ne donneront rien sans un minimum de relationnel et de réflexion. Pour personnages plutôt novices, mais joueurs et meneur de jeu ont intérêt à ne pas l'être trop.

De là la source du problème devra être remontée, comme suite à une promesse faite précédemment pour obtenir un peu d'aide. Jusqu'à un équipage venu de loin, bien équipé, et dont certains ne sont pas étrangers à la magie noire. Pour les amateurs d'action moyennement expérimentés.

Enfin, si les joueurs sont un peu curieux, il voudront aller voir l'objectif des Corsaires, ne serait-ce que pour éliminer le danger potentiel que cela représente pour Cardolan ou Arthedain. Les amateurs de souterrains, d'inhabituel et de morts-vivants (entre autres) auront de quoi besogner, mais ils devront faire preuve de nombreuses ressources...

La région est plus décrite dans les ouvrages Arnor (+ subdivision : the People/the Land) ou Lost Realm of Cardolan ; au même endroit existe aussi le supplément Woses of the Black Wood, du même auteur.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mars 2014.

Critiques

Stef  

Je le dis tout net : j'adore les Beffraen qui sont ces woses dégénérés habitant le Bois Noir (Eryn Vorn). J'aime également les petits nains et les forêts primaires. Alors forcément ce supplément m'a plu !
A noter qu'il est fait mention d'un peuple apparenté aux woses habitant les côtes désolées entre le Gondor et le Cardolan dans je ne sais plus quel bouquin de Tolkien et que les petits nains apparaissent dans le Silmarillion (ils sont sensés avoir disparus au premier âge d'ailleurs !).
Donc, revenons en à nos moutons : j'ai beaucoup fait joué dans Eryn Vorn et j'ai beaucoup développé les Beffraen. Les personnages des joueurs ont tous péri aux mains des petits nains. Beaucoup de souvenirs donc, ce qui fait que je suis peu objectif quant à la qualité intrinsèque des aventures proposés qui ne révolutionnent pas le jdr...

Eryn Vorn, un endroit à découvrir !

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques