Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, tout le jdr, rien que le jdr (levez la main droite et dites je le jure)

River Running

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 96 pages.

Description

Les vins de Dorwinion sont très réputés, et assez forts pour endormir un elfe, ce dont Bilbo a su profiter au palais du roi Thranduil. Les terres de Dorwinion sont principalement délimitées par la Rivière Courante, ou Celduin. Cette voie navigable sert le commerce depuis la mer de Rhûn jusqu'à la Ville sur le Lac, et au-delà.

Au milieu (1640) du 3e âge, après la Peste, le commerce refleurit sur la Celduin et aux environs. Mais ce beau tableau est entaché par une ombre croissante : orcs, araignées, sorciers divers et autres créatures, dont on aimerait parler seulement pour faire peur aux enfants.

En début d'ouvrage viennent les classiques conseils, table de conversion et liste de personnages pré-tirés. Après quoi viennent 3 pages sur Dorwinion : histoire, politique, géographie, culture, économie... Et ce sont ensuite 6 aventures qui sont proposées. Le lecteur enchaîne sur un chapitre pour faire du commerce de vin avec Dorwinion (licence, prix, profits possibles...). Plus arrivent des tables de jeu (animaux et monstres, herbes et poison, armées, rencontres) pour finir.

Le première aventure est une tâche pour débutants : trouver l'origine de disparitions mystérieuses dans un bois, près d'un village anodin ; et y mettre un terme. Exploration, action, magie et relationnel...

Après cela, au cours de la deuxième aventure, il faut récupérer un navire (et sa cargaison de vin) attaqué par des orcs. Plus ce sera rapide, moins les orcs en auront bu ou emmené. De l'action, pour novices, avec un peu d'humour.

Dans la troisième aventure, des orcs perturbent une petite ville, dont les habitants cherchent à se débarrasser. Mais certains affirment qu'il n'y a pas que cela. Exploration, action et... surprise, pour niveaux faibles.

La quatrième aventure est une mission de sauvetage : un village entier a été attaqué par des orcs, ses habitants emmenés vers Forpays (Strayhold) pour y être vendus comme esclaves probablement. Il faut intercepter le convoi avant qu'ils n'arrivent là-bas. Action et réflexion, pour niveaux moyens à faibles.

L'avant-dernière aventure tourne autour d'Eldran le Frigide, un dragon relativement connu des environs. Un lossadan affirme l'avoir vu mortellement blessé, ce qui lui a permis de survivre à la rencontre sans le moindre mal. La ville est en émoi devant l'opportunité commerciale : les parties du corps d'un dragon sont très recherchées, et pourraient amener un flot d'or sur la ville. Bref, un dragon à achever et ramener, pour niveaux moyens ayant un minimum de ressources... et de prudence !

Sixième affaire : une ville harcelée par une meute de loups nouvellement arrivée, des comportements étranges de la part de certains... Il faut y voir plus clair avant de résoudre le problème ; ce qui peut demander de la réflexion, du relationnel, et un degré d'action variable. Pour niveaux moyens.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mars 2014.

Critiques

Hervé  

L'ambiance "commerciale" des gens de Dorwinion m'a bien amusé, ainsi que mes joueurs, qui en sont venus à regarder d'un autre oeil des barriques de vin. Cet esprit nouveau nous a valu parfois de bonnes rigolades, et les aventures ont laissé de bons souvenirs. Et de nombreux personnages ont servi par la suite : les liens multiples avec d'autres suppléments (Culte de la Longue Nuit / "Northern Mirkwood" - marché d'esclaves / "Strayhold"), sont un plus pour le développement de campagnes de jeu.

Les informations sur Dorwinion peuvent paraître légères, mais elles suffisent bien, à l'exception de la capitale, Shrel-Kain, que j'aurais aimé voir décrite, éventuellement dans un autre supplément. Mais je me suis servi de son homologue de Shadow World, qui a presque le même nom et qui a manifestement servi comme source d'inspiration.

En résumé, c'est un très bon supplément pour des équipes assez novices. Un meneur de jeu peu expérimenté y trouvera son compte, car c'est bien décrit. Et un vieux routard sera aussi satisfait, car il y un potentiel important à valoriser dans d'autres aventures ou campagnes. C'est d'ailleurs mon principal regret : ça aurait facilement pu être plus complet et étoffé. Mais rien n'empêche de le faire soi-même...

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques