Contenu | Menu | Recherche

L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile (V. Nabokov)

Dangereusement Vôtre

.

Références

  • Gamme : James Bond 007
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Descartes Editeur
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 1991
  • EAN/ISBN : 2-7408-0024-X
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 56 pages à couverture rigide.

Description

Ce module, comme plusieurs autres de la gamme James Bond, est fortement inspiré – comme son nom l’indique – par le film Dangereusement Vôtre avec Roger Moore. Il a été conçu pour deux personnages de niveau agent mais peut éventuellement être joué en solo avec un agent de classe 00.

Après une page de couverture intérieure regroupant les crédits et une page de sommaire, le supplément est ensuite divisé en cinq parties.

La première partie, Introduction and briefings (Introduction et briefings, 6 pages en VF et en VO), présente un résumé de l'aventure ainsi que le briefing qui constitue l'amorce du scénario. On a aussi un descriptif du matériel que Q confie aux personnages.

La seconde partie, Non-player characters (Les Personnages Non-Joueurs, 7 pages en VF et en VO), fournit un descriptif complet des alliés et des ennemis des personnages comprenant les données chiffrées, les backgrounds, les motivations ainsi qu'un portrait.

La troisième partie, Places and events (Lieux et Evénements, 24 pages en VF et 30 pages en VO), contient le scénario proprement dit. On trouvera une succession de lieux et d'événements qui constituent la trame narrative de cette aventure. C'est tout d'abord la Sibérie et ses agents du KGB qui font office d’introduction pour retrouver l’agent 004 et mettre les joueurs sur la piste du complot qui est en train de se jouer. Puis c'est à Paris que l’action continue : danger, belle femme, mondanités et autres incontournables sont de la partie jusqu'au final qui se déroule sur la faille de San Andreas. On retrouvera quelques rares photos tirées du film et destinées à illustrer. Des plans et les profils des seconds couteaux sont aussi là pour faciliter le travail narratif.

La quatrième partie, Adventure information (Informations sur l’Aventure, 2 pages en VF et en VO), explique les conséquences en cas de réussite ou d'échec de la mission. Elle donne également des variantes pour changer le scénario au cas où les joueurs auraient vu le film en question. Enfin, quelques missions supplémentaires sont succinctement proposées afin de faire durer le plaisir plus longtemps.

La cinquième partie, Thrilling cities (Des Villes pour James Bond, 2 pages en VF et en VO), conclue le supplément avec un court descriptif de la ville de San Francisco contenant des informations générales et une carte.

La version française contient enfin toutes les aides de jeu en annexe dans le même ouvrage (13 pages) : le MJ disposera ainsi d’une série de plans, fac-similés et illustrations qu’on trouve dans un encart dans la VO.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 9 janvier 2022.

Critiques

matreve  

Dangereusement Vôtre a laissé un souvenir cinématographique qui valait plus pour son visuel (le personnage de Grace Jones, la Tour Eiffel) que par son scénario.

Même s’il démarre en Union Soviétique, foin d’affrontement Est-Ouest puisque la némésis de l’intrigue s’avère être encore un grand méchant (Max Zorin), mais à qui il manque la superbe et l’appui d’une organisation comme le SPECTRE (pardon, le TAROT). C’est d’autant plus dommage que le scénario est carrément visionnaire en cette première moitié des années 1980, en se concentrant sur l’industrie des micro-processeurs, et une Silicon Valley encore très confidentielle.

En raison de la structure des scénarios de Victory Games qui collent aux films malgré les prétentions maladroites en couverture, on n’attendra pas de ce supplément qu’il émule le scénario du film et qu’il propose des surprises. On se contentera donc comme d’habitude d’un scénario qui suit très fidèlement le film éponyme. Ce dernier étant déjà très linéaire et forcément vu et revu, vous n’avez quasiment aucune chance de pouvoir reprendre le scénario en l’état et épater vos 00.

Quel dommage car le film a des accents éminemment bondiens entre des soviétiques en embuscade, et un complot autour des micro-processeurs qui aurait pu permettre de davantage renverser les rôles par rapport au scénario d’origine !

On pourra donc certainement le revoir en profondeur en faisant de Zorin un pion sur un échiquier à agrandir, mais il y a tout à refaire et comme d’habitude, à part une présentation impeccable, on ne pourra pas tirer grand chose de plus de ce nouvel opus de Victory Games.

Plus utile donc dans la gamme que Vivre et Laisser Mourir par exemple, mais tout aussi faiblard par son exécution : même note donc à l’arrivée.

Critique écrite en octobre 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :