Contenu | Menu | Recherche

Ceux que le gouvernement intergalactique appelle quand il ne reste plus aucun espoir

Intervention Divine

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverure souple de 80 pages.

Description

Intervention Divine est la première extension pour INS/MV. C'est un patchwork de scénarios et d'aides de jeu. Les scénarios sont au nombre de cinq, deux par camp plus un spécial jouable par des humains, et bénéficient parfois d'aides de jeu à découper.

Suivent quatre aides de jeu sur la reproduction des anges et des démons avec des humains, la gestion de la mort d'un personnage et de ses victimes, et enfin, la hiérarchie militaire des deux camps. Ces sujets ont été repris dans les éditions ultérieures pour la plupart. Ainsi que l'erratum qui corrige quelques coquilles de l'édition d'origine (avec un texte qui vient de Casus Belli N°56).

Pour finir, Croc nous offre 22 personnages également répartis entre les anges et les démons, qui peuvent servir de PNJ de secours ou de prétirés.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 4 avril 2011.

Critiques

Munin  

Intervention Divine avait le mérite à l'époque d'introduire des notions qui ont été ensuite intégrées dans le background officiel. Il complétait le jeu de base, et proposait des scénarios intelligents, en meme temps qu'humoristiques. Même s'il est totalement inutile aujourd'hui, il reste un tres bon souvenir, et un collector.

Ainarick  

Ca fait tout drôle de se replonger dans Intervention Divine après tout ce temps... C'est marrant, j'avais oublié l'ambiance de la première édition d'INS/MV...

Ben c'est très bien ! Sous une magnifique couverture de Var Anda on trouvait des scénarios mémorables et plaisants. A l'époque les anges combattaient les démons (et vice versa) et arrivaient même à terminer un scénar sans être d'infâmes renégats honnis par leur hiérarchie. Les aides de jeu sont excellentes (c'est l'arrivée des enfants du seigneur/succubes) le tout émaillé de citations diverses et variées kislaouèj'pas (Desproges, Jack Vance, pas de Dead Can Dance !). Seul bémol personnel : les fiches de persos prétirés j'ai jamais trouvé ça vraiment utile surtout quand on en met une par page aérée.

Intervention Divine, si t'en trouves, c'est bon, manges-en (mais le mien, je t'en donne pas. Non non même pas pour le goûter).

Tyss  

Je rejoindrai les critiques des autres confrères censeurs pour dire qu'à l'époque c'était le bon temps où les démons canardaient les anges qui canardaient les démons etc etc... ce fut une vraie réussite à l'époque et je m'en souviens avec nostalgie.

Des scénarios d'enquêtes avec de la baston, pas très compliquées aujourd'hui mais quand vous sortez de donj' ça vous fait du bien. Bon soyons clairs cependant, aujourd'hui ce supplément hors de prix (environ 800 balles a la revente) est totalement inutile sauf pour les collectionneurs fous.

Xephaen  

Un très bon premier supplément. De nouvelles règles qui ont le mérite d'être utiles. Pour preuve : elles seront reprises dans les éditions suivantes. Une avalanche de scénarios construits sur un modèle qui a fait ses preuves : enquête-baston. Le tout assaisonné d'humour, un régal.

L'ensemble est aéré, agréable à lire et des illustrations aident le lecteur à se mettre dans le bain.
Point négatif : 30% du supplément consacré à des personnages pré-tirés, c'est légèrement abusé.

Belial  

Rejoignant les commentaires précédents, il est clair que le supplément a vieilli et qu'il faut le voir avec les yeux de l'époque.

Si on met de côté les trente pages de PNJs totalement inutiles, il reste tout de même:

  • Deux aides de jeu extrêmement utiles et à fort potentiel ludique, même si elles ont été très peu exploitées dans la suite de la gamme: on trouve peu d'incubes/succubes/fils/filles du Seigneur (j'ai oublié personne?) dans les scénarios officiels. L'aide de jeu sur le Paradis et l'Enfer est très exploitable et bien vue, permettant de refaire jouer les PJs "partis en fumée".
  • Deux scénarios bien déjantés, à fond dans l'esprit INS: Tout ça, c'est du cinéma! et Cette manie que vous avez, vous les moniteurs de natation, de vouloir toujours tout dramatiser, pour INS et MV respectivement.
  • Deux scénarios plus classiques: Le casse du siècle et Philippins partagent le pain, Philippines partagent la, alliant baston et enquête (enfin, surtout baston), plutôt simples mais recelant quelques subtilités.
  • Un scénario à l'intrigue assez retorse, où les joueurs incarnent des humains.

Au final, même si depuis de l'eau a coulé sous les ponts, et qu'il y a clairement plus intéressant dans la gamme, y compris en remontant aussi loin dans le temps que la première édition, Intervention Divine reste un supplément de bonne facture avec quelques scenarios toujours exploitables, pouvant être remis au goût du jour avec quelques adaptations.

Critique écrite en août 2017.

sk8bcn  

C'est grâce à l'autorisation des auteurs d'INS/MV de mettre à disposition les vieux suppléments du jeu que j'ai pu découvrir Intervention Divine, qui manquait dans ma collection. Je viens donc de le lire pour la première fois, mais par conséquent, cette lecture n'était pas teinte de nostalgie.

Et donc, j'ai bien du mal à être pris du même entousiasme. Les aides de jeu, depuis reprises dans les règles, sont biens. Rien à dire là dessus.

Mais les scénarios... Well... C'est daté et basique. Par exemple, le premier : les anges tournent une émission de cassage de démons sur une chaine angélique privée. Mais cette fois, au lieu dela fiction, c'est de la télé-réalité où les cibles sont les PJ-démons. Bastonnn!!!! (et c'est tout).

Le second : un démon a été arrêté par les anges et mis dans une prison angélique. Aux PJ-démons de le libérer et de récupérer le magot que le démon avait planqué après un casse. Infiltration et Bastonnnn!

Le 3ème : un familier-voiture qui souffre de la mort de son amour (une Renault Alpine) et tue des vacanciers dans un village de Bretagne. Aux PJ-Anges de découvrir le coupable et l'arrêter (enfin de le démolir, hein).

Le 4ème se passe aux Philippines. On vous présente la situation (en réalité plus complexe qu'il n'y parait) et aux PJs et MJ de se démerder. A priori, s'ils n'enquêtent pas, le scénario se finira très vite. Là encore, pas de quoi s'extasier.

En fait, ce n'est pas que c'est mauvais, c'est juste que ce sont des scénarios sur quelques pages (4-5 en moyenne disons, si on enlève les illustrations et plans), de quoi faire une petite scéance en one shot. C'est correct, mais rien de grandement utile.

 

Le dernier scénario est un peu étrange. Il émule une sorte de partie de Cthulhu 1920 en donnant des humains comme PJ. Ce devait être une sorte de blague à l'époque, mais je ne vois vraiment pas son intérêt.

 

Reste du remplissage de PNJ sur plus d'une vingtaine de page (soit un quart du supplément).

 

Vu, peut être, du prisme de l'époque, une série de petits scénarios était sympa, mais quand même, beaucoup de remplissage, pas de scénario grand écran, et quelques aides de jeu sympas ne vaut pas plus que 2 pour moi.

Critique écrite en juillet 2020.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques