Contenu | Menu | Recherche

We aim to misbehave

Hong Kong Action Theatre!

.

Références

  • Gamme : Hong Kong Action Theatre!
  • Version : deuxième édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Guardians of Order
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2001
  • EAN/ISBN : 1-894585-25-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret à couverture souple de 192 pages.

Description

Cet ouvrage contient tout le nécessaire pour jouer à HKAT, avec des règles remaniées par rapport à la première édition qui employait le d20 et un système tout différent.

Après un préambule d'un des auteurs expliquant son attachement au kung fu et aux films y afférant, on passe à l'introduction qui présente le jeu, le genre (films de Hong Kong) et la subtile différence, par rapport à un jeu de rôles ordinaire, consistant à jouer un acteur qui joue un rôle. Une présentation du Tri-Stat System est suivie d'une prise de position ferme quant à l'usage du genre féminin comparé au genre masculin dans un ouvrage.

Le deuxième chapitre "Character Creation" occupe une quarantaine de pages. On y trouvera tout le processus de création de personnage (caractéristiques, attributs, défauts, compétences, etc.) mais aussi de rôles (caractéristiques, attributs, défauts, compétences, etc.). Une nuance par rapport au système Tri-Stat classique : l'échelle d'achat de points de caractéristique n'est pas linéaire. Les règles concernant la progression des personnages et l'attribution de points de Star Power (selon la performance dans le film) sont fournies à la fin du chapitre.

Les règles à proprement parler sont contenues dans le troisième chapitre "Game Mechanics" qui décortique tout le système, les différents types de jet et surtout le combat. Des règles sont fournies pour gérer les cascades, les effets des dégâts sur le personnage (n'oubliez pas que ce n'est que du cinéma, mais les accidents peuvent arriver), les armes et des règles de combat avancées permettant de simuler plus finement les combats au corps à corps notamment.

Le quatrième chapitre "Showtime" fournit des conseils au MJ et présente en particulier les diverses façons de jouer : en one-shot (un film pour un scénario) ou en campagne, en imaginant des suites (La fureur du poing du dragon céleste VIII) ou même des séries télévisées. De nombreux conseils sont fournis sur la façon d'écrire et de faire jouer son scénario, mettre en scène les PNJ et en particulier les grands méchants, faire jouer des héros ou des anti-héros, voire des méchants. Des trucs pour égayer les parties sont également présentés, afin que les joueurs soient non seulement les acteurs mais les spectateurs du film. Par exemple : leur faire voir une scène dans laquelle ils ne jouent pas (la scène du meurtre, mais le visage du meurtrier reste dans l'ombre), faire des flashbacks, finir un épisode sur une situation périlleuse, etc. D'autres aspect sont traités tels que la mort d'un personnage, ou l'élection du "Golden Horse Awards" où les personnages vont encore pouvoir jouer de leur "Star Power" pour briguer les meilleures récompenses.

Le cinquième chapitre s'intitule "Hong Kong and Points Beyond". Il présente l'histoire de cette ville, la géographie de la zone environnante carte pleine page à l'appui, la géographie de la ville (encore une fois, une carte pleine page est fournie), et la description de l'île district par district.

Le sixième chapitre "The History of Hong Kong Film" présente sur une vingtaine de pages le cinéma de Hong Kong en profondeur : son histoire, ses différentes facettes, les différences culturelles en jeu et les différentes tendances cinématographiques à travers l'histoire. La vingtaine de pages qui suit contient une multitude de présentations de films avec à chaque fois le titre, la date, le réalisateur, les acteurs principaux et une description de l'intrigue allant d'un quart de page à une demi-page. On notera au passage quelques titres très connus comme Histoire de Fantômes Chinois, Tigre et Dragon, Drunken Master ou Fist of Legend.

Le septième chapitre "Sample Adventures" contient trois scénarios.
"To Kill with a Glance" est une comédie dramatique flingues à l'appui, où le thème classique de l'erreur de bagage est le déclencheur. Triades, fusillades, et belle amoureuse placeront les personnages au coeur d'un écheveau de loyauté, trahison et 9mm parabellum qui ne font pas bon ménage.
"Shaolin" est un film d'arts martiaux se déroulant au 18e siècle, narrant la chute des temples Shaolin. Les personnages sont des disciples de San Te qui s'opposent à l'Empereur quand celui-ci décide de fermer les temples.
"Die, Zombie, Die!" est un film d'horreur musclé où deux factions ennemies des Triades décident de négocier une trêve non loin du lieu d'une invasion de morts-vivants causée par un scientifique négligeant. Leurs flingues serviront malgré tout.

A la fin de l'ouvrage, on trouve une table d'équivalence entre les noms de compétences de HKAT et ceux de Big Eyes Small Mouth deuxième édition, une liste des armes, ainsi que toutes les tables présentes dans l'ouvrage : armes, compétences, attributs, etc. sur 6 pages. Un index de 5 pages conclut le tout, avec une courte biographie des contributeurs à l'ouvrage et une fiche de personnage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 28 janvier 2012.

Critiques

Coredump  

C'est typiquement le genre de jeu qui m'enthousiasme. Système de jeu simple, thème accrocheur. J'avais déjà kiffé ma race grave sur It Came from the Late Late Late Show, mais là, j'ai fait pipi partout. Du kung fu en veux-tu en voilà, des cascades comme si tu y étais, et en plus les petits a cotés très drôles (enchères pour les rôles notamment.).

C'est à mon avis un excellent jeu de one-shot, destiné à passer une soirée pleine de coups de tatanes et de fou rires conviviaux. Pour les campagnes, par contre, non merci. Mais ce n'est pas ce qu'on lui demande.

Venons à ce qui fâche, car il y a à dire. Bon sang que ce jeu est moche ! La couverture vous paraît floue sur le scan ? Elle l'est en réalité ! Et dites-vous que c'est certainement la meilleure illustration du bouquin qui en contient peu, et toutes hideuses sans exceptions. Beuh... Je reproche également une certaine prise de tête dans des articles (sur l'importance de l'utilisation du "he" ou du "she" pour ne pas faire de discrémination sexuelle. Dans un bouquin de jdr, tu parles... Toujours au registre prise de tête, les considération ergonomiques "alors tu vois, c'est hachement plus intuitif si tu soustrais à la difficulté plutôt que si tu ajoutes à ton score". Enfin, la présentation des films de HK aurait pu être plus courte, surtout le résumé de chaque film. J'aurais préféré une filmographie plus importante, mais tenant moins de pages.

Les scénarios fournis sont un bon point, il est devenu trop fréquent d'avoir un jeu sans scénario d'introduction.

Ce jeu aurait été parfait s'il n'avait pas été désservi par des illustrations immondes, et si les auteurs avaient consenti à le raccourcir d'une bonne cinquantaine de page pour qu'il soit encore moins cher. $25, ce n'est pas le bout du monde, mais si le prix avait été plus bas, ça aurait été le jeu ultime pour faire du one-shot.

Glabutz  

Je vais quelque peu trancher avec la critique précédente, même si elle est pleine de remarques assez justes, notamment sur l'aspect graphique du jeu.

HKAT utilise le système Tri-Stat d6 (BESM, SAS, The Authority, Ex-Machina), un système simple mais qui peut paraître exigeant : c'est un système à points, donc qui nécessite de concevoir son personnage. Pour peu que l'on ait une petite connaissance de ce système, HKAT est très facile à prendre en main.

Le système des enchères est intéressant et permet de laisser les joueurs choisir la "place" qu'ils veulent occuper dans le scénario. Un petit bémol : faire attention au joueur qui veut que tous les yeux soient tournés vers lui, mais qui ne sait pas gérer ensuite. Chaque joueur dispose d'étoiles, qu'il peut investir pour "cacheter" un rôle dans le film. Plus le rôle est important, plus les capacités qui y sont rattachées le sont aussi. Inversement, moins le rôle est important, moins il coûte cher et plus il reste au joueur d'"étoiles" pour modifier le cours du jeu (dans l'esprit des points d'héroïsme).

J'ai trouvé le livre bien fait et exhaustif. C'est du Guardians of Order, donc le sujet est traité de façon assez encyclopédique et énormément de choses y sont abordées et traitées, ce qui peut être lassant pour certains. Le livre contient également de nombreux résumés de films, qui sont autant d'idées de scénarios.

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un jeu purement apéritif (genre une partie et hop, on oublie). Je pense plus qu'il s'agit de l'inter-jeu, celui qui peut passer facilement d'un meneur à un autre, dans le même groupe. Un jeu à utiliser quand tous les joueurs ne sont pas là pour les parties les plus sérieuses.

Certains aspects ne pourront pleinement jouer leur rôle que dans le cadre de plusieurs scénarios.

Bonus : une version PDF est disponible pour environ 5 USD et GoO vient de retrouver quelques exemplaires reliés qu'ils proposent à la vente.

dead_jfk  

Bon, je crois que tout le monde est d'accord sur HKAT... Dieu que c'est laid ! Enfin, les illustrations. Bon, pour le reste c'est du Tri Stat, donc flexible à souhait. Mais un gros bémol sur deux idées.

La 1ere est de créer un acteur puis un rôle en fonction du scénario, pardon du film, donc en gros on créé un perso et ensuite on en créé à peu de chose près un autre. Oui, pratique pour les scénario one shot.

La seconde est le système de récompense des actions, plus une action est décrite de façon spectaculaire, plus on gagne des étoiles, sorte de bonus de secours, enfin c'est du déjà vu dans Feng Shui et plus recémment dans Wushu. Et finalement, seule la narration semble convenir au style cinématographique.

Par contre, effectivement, on a le droit au couplet politiquement correct sur le HE et SHE typiquement canadien. Et une grosse partie filmo dont personnellement je me serai bien passé.

La partie scénario est plutot bienvenue, ce qui permet de faire les premières armes dans la jungle que sont les productions HK.

HKAT est un très bon système, presque parfait pour les one shots.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques