Contenu | Menu | Recherche

Non, pas l'auteur de Bitume...

Vorkosigan Saga

.

Références

  • Gamme : GURPS
  • Sous-gamme : GURPS - 4ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Steve Jackson Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2009
  • EAN/ISBN : 978-1-55634-577-7
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 240 pages en couleurs.

Description

Ce supplément est l'adaptation en jeu de rôle de l'univers des romans de Lois McMaster Bujold. Après 4 pages d'une table des matières très détaillée, les 2 pages d'Introduction contiennent les habituelles présentations des auteurs et de GURPS, ainsi qu'un avant-propos de Steve Jackson s'excusant pour les 5 ans de retard de l'ouvrage, et remerciant tous ses contributeurs. Remarquons, par exemple, que toutes les illustrations ont été approuvées par Lois McMaster Bujold et que le supplément, initialement prévu pour la troisième édition, a dû finalement être converti à la quatrième par Andrew Hackard.

The Universe (5 pages) commence par rappeler les principaux thèmes explorés dans les romans (choc culturel ou technologique, l'humanité dispersée, etc.), puis se penche sur l'univers lui-même : un plan des mondes connus, les moyens de transports entre eux et un résumé de l'histoire intergalactique de l'humanité terminent ce chapitre.

La première partie se consacre à la description des différents mondes. Pour chacun, en plus des informations révélées dans les romans et, notamment, ses particularités culturelles, une section évoque les types de personnages qu'il est envisageable d'incarner. Pour commencer, "Barrayar, c'est nous", dixit Lois Bujold. Étant de loin la planète, la culture la plus développée dans les romans, il est naturelle qu'elle se taille la part du lion (Barrayar and Imperium, 21 pages). Son histoire, sa géographie et ses mœurs sont présentés par le menu tout au long du chapitre, d'une manière synthétique. Les quatre dernières pages sont consacrées aux mondes voisins de Komarr et Sergyar.

Les Other Worlds (22 pages) qui apparaissent dans les romans sont ensuite traités : la colonie Beta (4 pages), Cetaganda (2 pages), l'ensemble de Jackson (3 pages), la Terre, Athos, Escobar, divers planètes ou organisations (1-2 pages chacun).

La création des personnages est abordée dans Character Opportunities (18 pages), suivant le schéma habituel de GURPS : niveau de puissance des personnages, avantages et désavantages spécifiques à l'univers, tables des classes sociales et des emplois. Douze archétypes (dont 6 barrayars) terminent le chapitre. Celui-ci est complété par Human and Posthuman (5 pages), qui présente quelques espèces mutantes : hermaphrodites, quaddies (humanoïdes quadrumanes conçus pour vivre en gravité zéro), télépathes, etc.

Technology (21 pages) décrit d'abord les avancées de la médecine et de la biologie : manipulations génétiques, clonage et cryogénisation, sans oublier les différentes drogues (6 pages). Viennent ensuite les caractéristiques des armes et armures (5 pages), les vaisseaux et l'armement spatial (4 pages), ainsi que les moyens de transport planétaires (3 pages). Quelques pages sur du matériel divers (batteries, scanners, etc.) terminent le chapitre.

Supporting Cast (32 pages) donne les caractéristiques de 25 personnages adaptés des romans par Sean Punch, avec, pour certains, des conseils sur la façon de les employer comme "Alliés" des PJ.

Forward Momentum (8 pages) propose quelques pistes et conseils au meneur de jeu pour bâtir une campagne, dont 6 amorces d'aventures (scenario seeds).

Appendix A: GURPS Lite (44 pages) est une version spécialement adaptée de GURPS Lite par Phil Masters.

Les Appendix B: Spacecraft (23 pages) et Appendix C: Space Travel and Combat (25 pages) ont été principalement rédigés par Thomas Weigel et David Pulver. Ils contiennent les règles de construction de (et d'affrontement entre) vaisseaux spatiaux, adaptées de GURPS Space pour correspondre aux canons de l'univers de la saga.

Une chronologie (Timeline, 2 pages) et une Bibliography (2 pages) précèdent l'Index final (6 pages), ainsi qu'une feuille de personnage vierge.

Cette fiche a été rédigée le 26 mars 2013.  Dernière mise à jour le 2 avril 2013.

Critiques

Turiya  

Une fois encore, la gamme GURPS s'étend d'une nouvelle adaptation, dont la principale et unique qualité est son souci d'exhaustivité et de respect du moindre détail de l'œuvre dont Steve Jackson Games a obtenu la licence exclusive. Une fois encore, si vous cherchez autre chose que le morne travail de compilation d'un archiviste dévoué qui a fait l'effort de lire, relire et re-relire les romans en notant tout ce qui a trait au contexte, en gommant toute idée de scénario, pour régurgiter le tout sous forme d'une description dépourvue de la moindre once d'invention ou d'extrapolation, vous serez décu.
Personnellement, et ce qui ne m'aide pas à apprécier cet ouvrage, j'ai trouvé les romans ridicules et très mal écrits. En deux mots, la saga n'a de "science-fiction" que la couverture de Caza en VF. C'est simplement du Barbara Cartland dans l'espace : on te parle essentiellement des problèmes de cœur des personnages, de leurs névroses adolescentes (je suis mal dans ma peau et j'ai les os fragiles). Le fait qu'il y a des vaisseaux spatiaux, des planètes impériales et d'autres républicaines, des armes ceci et cela à côté des chevaux (c'est important, les chevaux, dans les romans à l'eau de rose), c'est du décor et rien d'autre. Les complots tarabiscotés et les personnages de petite taille handicapés dans une société militaro-aristocratique qui doivent leur survie à la sagacité de leur esprit, une fois qu'on est passé par Tyrion Lannister, excusez-moi, mais Miles Vorkosigan passe vraiment pour un nabot imbécile prépubère. Ça s'améliore vers la fin, mais je ne saurais dire si cela vient de la force de l'habitude ou du mode de lecture rapide que j'ai adopté. Fin de la parenthèse.
Vous avez compris, je n'aime pas l'univers, et ce n'est pas cette adaptation sans âme à GURPS qui va me réconcilier avec. Si vous avez aimé les romans et que vous souhaitez les retrouver à la virgule près autour d'une table, cet ouvrage vous le permettra certainement à moindre effort (il faut néanmoins se farcir GURPS Space, qui n'est pas un modèle de légèreté technique, mais bon...). Les autres, passez votre chemin ou penchez-vous du côté de GURPS Transhuman Space ou Traveller, si vous cherchez de la véritable science-fiction.

Critique écrite en mars 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques