Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, tout le jdr, rien que le jdr (levez la main droite et dites je le jure)

Année du Démon (L')

.

Références

  • Gamme : Feng Shui
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Oriflam
  • Langue : français
  • Date de publication : juin 2002
  • EAN/ISBN : 2-914536-22-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 56 pages.

Description

L'Année du Démon est un scénario de création française, se déroulant en 2056, la jonction des Architectes de la Chair décrite dans le supplément la Nouvelle Chair. La possession dudit ouvrage est donc recommandée pour utiliser le supplément, mais le scénario en lui-même est adapté tant pour un groupe de Guerriers du Secret confirmés, que pour des héros débutants.

Ce copieux scénario en trois volets tourne autour de l'arrivée dans la Guerre Secrète d'une nouvelle faction : le Contre-directoire. Ce groupe, qui opère à partir de 2056, est composé d'abominations d'origine démoniaque devenues expertes en arcanotechnologie. Le Contre-directoire est présenté de façon à être réutilisé dans le cadre d'autres scénarios : l'histoire, l'organisation, et les buts de cette faction sont présentés en détail dans le chapitre introductif, qui fournit en outre des amorces de scénarios, et présente deux PNJ majeurs du scénario, une super-vilaine nommée Lady Anarchy et un justicier solitaire appelé le Voleur de Cafards.

Le scénario en lui-même met en scène la première offensive déclarée du Contre-directoire, jusque-là tapi dans la clandestinité. Il se découpe en trois actes.

Les démons sont lâchés commence alors que les PJ visitent le Musée d'Histoire Rétrograde de Capitale. Il faut donc que le MJ les y amène au préalable, en utilisant par exemple les bonnes excuses fournies par l'auteur du scénario. Soudain, de terribles abominations font irruption, et les héros vont devoir s'interposer pour sauver les consommateurs innocents. La raison de cette attaque est une alliance contre-nature entre Lady Anarchy, le génie du mal, et un des membres du Contre-directoire.
Dans la seconde partie, Le vent de l'anarchie, les Héros vont se rendre à Grand Canyon (en Arizona), et vont visiter la base secrète de Lady Anarchy, où ils auront l'occasion d'en découdre et d'en apprendre plus sur le complot ourdi. Ce qui les amènera...
A la troisième partie se déroulant au Mexique, L'antichambre des enfers, où les Héros auront à détruire un Portail des Enfers installé dans un centre de recherche arcanotechnologique secret, dissimulé dans un temple aztèque.

Bien entendu, puisque l'on est à Feng Shui, tout cela se déroule sur fond d'explosions, de bagarres et de courses-poursuites.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 30 avril 2010.

Critiques

Oméga  

Bon, je vais pas m'amuser à réexpliquer la campagne, vu que le GROG explique déjà les lignes de ce supplément.Avant toute chose, je rappelle que ce supplément vient d'Oriflam, et pas d'Atlas Game, c'est un peu un évênement en soi. Au passage, j'ai mis 3 étoiles, mais j'hésitais avec 2 étoiles. En définitif, j'ai mis 3 car ce supplément rempli son rôle, proposer des scènes d'action survoltés.

Les points négatifs : ben il y en a quand même, malheureusement :
1) La campagne se passe en 2056. Si on est pas très friand de cette jonction (comme moi) c'est déjà problématique
2) C'est bien beau de proposer une nouvelle faction (le contre-directoire), qui plus est intéressante, mais on a vraiment très peu d'informations sur elle. A la fin de la campagne, on ne sait pas trop quoi en faire, si ce n'est l'oublier et le ressortir que quand l'inspiration manque. Bien sur, il y a des projets qui sont expliqués, mais un peu plus d'informations sur lesdits projets n'auraient pas été un luxe.
3) Oriflam nous sort l'Arcanogénisme, une variante de arcanotechnologie. J'ai pas d'avis sur cette nouvelle technologie, mais ça pourra en faire réfléchir certains sur son utilité.
4) Certaines scènes d'actions laissent à désirer... On a déjà vu mieux quand même !
5) Enfin, et c'est ce qui m'a le plus chiffoné, c'est le nombre de jet de dés inutiles demandés par cette campagne. Sans déconner, si il n y a pas un technicien dans l'équipe, alors la campagne est vraiment mal barré ! De plus, c'est le genre de jet de dés que s'il est raté, ben alors le MJ est dans une impasse, parce que la suite de la campagne repose sur ce jet. Un comble quand on sait que le LdB déconseille ce genre de jet de dés !!
6) Certaines parties de la campagne sont ennuyeuses, et j'ai du mal avec les Arcanobobines. (ca fait quand même mal, surtout quand on sait ce qui suit après ce passage) De même, l'enquête dans le "Noisy Ground" est chiante.

Les points positifs (ben ouais, il y en a !) :
1) Certaines scènes d'action sont excellentes et donneront des souvenirs merveilleux aux PJ. Le genre de cogne dont vous reparlerez avec bonheur pendant un bout de temps ! Surtout la scène de la fuite de la planque de Lady Anarchy
2) Les P.N.J sont intéressants et feront de bons alliés par la suite. Inutiles si vous jouez pas en 2056 cependant (comme moi, mais je me répéte ;-))
3) Mention spécial pour le combat final, qui proposera un défi exemplaire aux PJ. Le Boss de fin (c'est le beau gosse sur la couverture, le gros avec ses 4 bras, et pas la drag-queen sur la gauche de la couv') est extrêmemnt balaise. Il en mettra un coup aux "Je-suis-imbutable". Attention quand même car il peut faire un sacré carnage chez les PJ, voir même les tuer tous.

Voila la critique donc, c'est une campagne relativement bonne (mieux que 4 batards, mais c'est pas difficile de faire mieux) avec ses qualités et ses défauts. Je ne vous dirais pas de vous jeter dessus, à réserver aux collectionneurs ou à ceux en manque d'imagination. A noter le prix de 17,50 qui peut réfrener les ardeurs, surtout quand on sait que "Mange ça..." et "...Dans ta face" ne coute que 2 euros plus cher et qu'ils sont d'une qualité largement supérieur. A acheter avec réflexion !

 

Cet ouvrage de 56 pages est un gros scénario pour Feng Shui. Sa première qualité est d'être d'origine française ! Étudions le JdR made in HK à la sauce " bien d'chez nous "...

L'Année du démon se déroule dans la jonction de 2056 et confronte les PJs à une nouvelle faction de la guerre secrète, spécialement conçue pour l'occasion. Cette nouvelle faction est certes une bonne surprise - elle est assez drôle -, mais laisse assez perplexe : dans la mesure où seuls 5 à 10 % du background d'un jeu sont réellement mis en scène, était-il besoin d'en rajouter plutôt que d'exploiter celui déjà existant ?

Ceci dit les auteurs sont à la hauteur de leur réputation et de la tradition de Feng Shui : enchaînement rapide des scènes, chorégraphies de combat, effets spéciaux et scènes d'action cataclysmiques. De même, l'esprit second degré est tout à fait rendu.

Pourtant, il manque un petit quelque chose. Les indications données au MJ sont souvent trop floues - par souci de liberté sans doute - et beaucoup de jets de dés sont inutiles, puisqu'il est conseillé au MJ d'ignorer les échecs !

En définitive, ce premier essai français tient la comparaison avec ses homologues US, sans pour autant les détrôner.

Arnaud Cuidet - Casus Belli n°15

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques