Contenu | Menu | Recherche

Je demande qu'on sorte des jeux de rôles convenus et des scénarios écrits d'avance (N. Sarkozy)

Lord Erbian's Stellar Bestiary

.

Références

  • Gamme : Fading Suns
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : Holistic Design
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2002
  • EAN/ISBN : 1-888906-34-0
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 112 pages.

Description

Depuis 4732, les équipes de zoologistes du Lord Erbian's Stellar Bestiary parcourent les mondes connus pour découvrir et décrire les créatures les plus bizarres et intriguantes. La 23ème édition de cet ouvrage vous permettra d'organiser vos safaris ou bien de préparer vos prochains achats d'animaux xénomorphes en toute connaissance de cause. Ne vous laissez pas tromper par les contrefaçons, exigez l'original contrôlé par les fonctionnaires impériaux.

Ce bestiaire propose une centaine de créatures diverses, certaines dangereuses, d'autres bizarres, peuplant les mondes connus. Chaque description suit le même schéma. D'abord quelques informations générales (monde d'origine, taille, poids, etc.), ensuite un texte qui présente les habitudes de la bête et, pour finir, les statistiques pour le "Victory Point system" (le système original du jeu) et pour sa version d20 system. Chaque créature est illustrée par un dessin.

Les 6 dernières pages du supplément nous proposent l'adaptation au Victory Point system d'une classe de personnage apparue dans la version d20 de Fading Suns, le "beastfriend". Le "beastfriend" est un psi qui se lie avec des animaux. Pour jouer ce type de personnage, est fournie une liste de pouvoirs psys spécifiques ainsi que les caractéristiques des animaux qui peuvent accompagner le personnage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 25 janvier 2012.

Critiques

StGeorges  

Il aura fallu attendre presque dix ans pour que Holistic Design nous gratifie d'un "Bestiaire". On peut penser que l'adoption du D20 System n'y est pas étrangère.

Même si certaines créatures sont "convenues" et peuvent figurer sans rougir dans n'importe lequel des Monster Manuals pour D&D3 et consorts, d'autres attirent l'attention de tout MJ soucieux d'étonner ses joueurs, ou d'agrémenter ses campagnes d'éléments exotiques : la Gargouille Ambulante de Bannockburn, la Malédiction d'Avicenne ou le Rejeton du Kraken du Vide, par exemple, sont de véritables petits bijoux, qui en sus permettent de donner de nouvelles pistes de compréhension en ce qui concerne les Urs et les autres Entités qui arpentent les Etoiles et les Ténèbres.

Seul bémol à cette critique : aucune des créatures citées dans les autres suppléments de la gamme VO, principalement les Fiefbooks, n'est référencée dans le présent bestiaire, alors qu'elles y avaient plus que leur place .. ne serait-ce que pour faciliter la vie de tout MJ qui devait jongler entre plusieurs suppléments.

Solaris  

Enfin, un bestiaire pour Fading suns. Avec ces centaines de mondes, il était logique que la faune soit décrite. Au moins pour les créatures les plus emblématiques.

Et bien, malgré une initiative plutôt agréable, le livre déçoit. Bien sûr, il y a de bonnes choses dedans, et certaines créatures valent le détour. Et pourtant, on reste sur sa faim et finalement, le bouquin sert peu.

Heureusement, les auteurs ont eu le coup de génie d'y glisser une nouvelle voie occulte, la "beastfriend" qui pourrait se traduire par "animalisme". Très lié à un type d'animal, je joueur partage alors des capacités et la création d'une "cohorte animale" devient un vrai régal.

 

Critique écrite en novembre 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques