Contenu | Menu | Recherche

We've done the impossible, and that makes us mighty

Gamemasters Screen & Complete Pandemonium

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran à 3 volets et livre à couverture souple de 32 pages.

Description

L'accessoire traditionnel du MJ, l'écran, n'est pas exactement le même en VO et en VF.

L'écran français est à quatre volets, reprenant côté joueur les illustrations de la couverture et des rabats du livre de base, et côté MJ : la liste des compétences, des tables de combat, les modificateurs aux jets de passion, les points de victoire, un résumé du combat, des tables de modificateurs pour les actions, et les tableaux des armes et armures.

Le livret fournit la description de Pandemonium, planète exemple déjà décrite dans le livre de base (p. 302 à 305). Hier verdoyant et productif (d'où son ancien nom de Grange), ce monde est aujourd'hui rongé par un chaos à l'échelle planétaire - la quasi totalité des machines de terraformage sont tombées en panne, et le paysage tout entier change d'un jour à l'autre, au cours de cataclysmes incessants...
On trouve dans le livret l'historique de la planète Grange/Pandemonium, depuis sa découverte par l'humanité jusqu'à son retour récent dans le giron des Mondes Connus, au sein de la Maison Decados.

Carte à l'appui, s'ensuit une présentation des différentes régions de Pandemonium - du moins ce qu'il en reste - qui se concentre ensuite sur l'une des deux dernières villes de la planète : la capitale du Moyeu (The Hub). Chaque quartier est passé en revue, depuis le spatioport et l'agora au centre de la cité jusqu'aux bidonvilles aliens de la périphérie. Sont également décrits les bâtiments les plus intéressants, ainsi que les personnalités de la ville, nobles comme fugitifs.
La description se termine avec un petit bestiaire propre à la planète, ainsi qu'une liste de rumeurs : pourquoi l'Eglise s'évertue-t-elle à bâtir une cathédrale sur une telle planète ? Les Decados auraient-ils passé un pacte avec les démons (un grand classique) ? Untel n'est-il pas un espion de l'Empereur ? Il faut dire que la planète a de quoi intriguer, mais non pas à cause de son délabrement : elle est la seule à disposer de deux Jumpgates, dont l'un est encore inachevé... Cela a de quoi aiguiser bien des appétits.
En dernière page du livret est fourni un mini-erratum du livre de base.

L'écran original américain est lui en trois volets, reprenant principalement les tables d'armes et armures, l'échelle des points de victoire, les pénalités d'actions multiples, la liste des compétences ainsi que des différents bonus/malus de situation.

Complete Pandemonium contient en plus par rapport à la version française deux petits scénarios axés sur la planète :

  • Everlight : Pandemonium sera-t-elle réduite en poussière, écrasée par l'une de ses lunes ?
  • A healing draught : les personnages auront le choix de se ranger du côté du bien comme du mal - mais gare à l'addition.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 août 2019.

Critiques

Stephane Chabanier  

L'écran est un peu trop souple mais le reste du matériel vaut le détour !

Installez donc vos joueurs sur Pandemonium durant une petite dizaines de scénarios (en complétant avec le supplément "Into the Dark" au besoin).
Faites-les prendre contact avec les Decados locaux et plonger dans les rues sombres et tortueuses de The Hub.
Envoyez-les sur la station spatiale Farcry, découvrir nombres de secrets de la seconde république (tuez-en un ou deux pour les faire suer...).
Faites-les aimer cet endroit (notamment avec le scénario du livret de la 2ed) puis terminez tour à tour avec "Everlight" et le scénario du livret de la première édition.

Ils quitteront Pandemonium le souffle court, pour se retrouver directement au coeur des intrigues de la cour impériale sur Bysantium Secundus...

StGeorges  

L'écran est de toute beauté, grâce au superbe tryptique de John Bridges, surtout quand on le compare à son ancêtre de la Première Edition VO et à celui, horrible, de la version française. A lui seul il force à l'achat du Pandemonium Pack.

Le supplément sur Pandémonium est quant à lui excellent. Ecrit en respectant le format "Fiefbook", il s'attache à décrire le monde maudit de Pandémonium, même si le Moyeu aurait mérité mieux ... surtout une vraie carte plus détaillée. Les scénarios fournis sont excellents mais je trouve qu'ils s'adressent avant tout à un groupe de joueurs vétérans ayant déjà roulé leur bosse dans les Mondes Connus.

Solaris  

L'écran est en 3 volets au format portrait et pourtant je m'en sers en remplacement de la VF. Pourquoi ? Simplement parce qu'il est magnifique. Le choix du décor, des personnages et de la colorisation mettent tout de suite dans l'ambiance, avec cette patte typique au jeu, mélange entre médieval et space opera.

Pour le livret, il a une couverture qui manque à la VO (pourquoi ne pas l'avoir reprise?) et surtout, il existe avec des scénarios ! Bien sûr il faut lire et comprendre l'anglais, mais ça en vaut vraiment la peine.

Cet écran me fait regretter qu'à l'époque, l'éditeur français n'est pas repris le même format d'édition. Si vous le trouvez encore (bon courage car à l'heure ou j'écris ce commentaire, il est devenu plus que rare), jettez vous dessus, vous ne le regretterez pas !

 

 

Critique écrite en novembre 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :