Contenu | Menu | Recherche

Excellence is the minimum standard acceptable

Défenseur

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 102 pages à couverture souple.

Description

Ce livre est consacré à la doctrine des Défenseurs, c'est-à-dire les Exterminateurs dont la motivation première est la protection d’une "charge" (un territoire, une maison, des proches, etc). Le supplément s’ouvre sur la page d’accueil du site internet "hunter.net" et les 6 pages suivantes sont également des captures d’écrans du site en question. Divers conseils et anecdotes sont donnés par différents internautes. Une page est consacrée aux symboles utilisés par les Défenseurs. Enfin, un prologue intitulé Territoire s’étire sur une dizaine de pages et raconte la traque d’une "imprégnée" qui cherche à protéger son quartier de la présence d’un vampire.

Le chapitre 1, Les origines, expose en 10 pages les échanges de mails de divers Exterminateurs sur leurs expériences personnelles à propos de l’appel qu’ils ont reçu, de leur vision de la traque et des créatures de la nuit qui tyrannisent l’humanité. Ensuite c'est toujours sous la forme d’échanges de courriels que le chapitre 2 (intitulé Tribunaux et tribulations) expose un débat entre deux Exterminateurs dont la vision de la traque est radicalement différente. L’un des deux imprégnés se voit même accusé d’être un assassin d’innocents. Cet échange de messages permet d’aborder de nombreux thèmes tels que la stratégie, les idéologies, la coopération entre Exterminateurs, etc.

Le troisième chapitre, à l’instar du précédent, est un échange de courriels houleux entre les deux mêmes Exterminateurs. Il s’intitule Notre futur et s’étend sur 12 pages. Les thèmes abordés ici sont dans la lignée du précédent chapitre : responsabilités, sacrifices, autonomie… A la fin du chapitre, l’Exterminateur accusé d’être un assassin est jugé coupable par ses pairs.

Le quatrième chapitre, intitulé Les liens des Exterminateurs, détaille les perceptions qu'ont les Défenseurs des autres doctrines sur 7 pages. S'ils se méfient des Vengeurs en raison de leur côté "gâchette facile", et des Innocents pour leur faiblesse de caractère, ils acceptent en général l'arbitrage des Juges. En outre, ils ont du mal à comprendre les Martyrs ainsi que les Rédempteurs.

Puis l’avant dernier chapitre, Nouvelles règles, propose 16 pages de règles additionnelles afin de créer des Défenseurs originaux. De nouveaux talents, archétypes (comme "touche-à-tout", "partisan" ou encore "soutien de famille"), inspirations ("verrouillage" qui permet de sceller n'importe quoi, ou bien "aura de protection" qui permet de résister aux attaques de créatures surnaturelles) et caractéristiques (comme "endurance" ou encore "volonté de fer") émaillent ce chapitre.

Le livre se termine par Les Défenseurs en général, un chapitre de 15 pages qui décrit plusieurs personnalités marquantes avec leur historique et les fiches de personnage qui leur sont liées. La toute dernière page du livre est une publicité pour les publications d’Hexagonal (pour la version française uniquement).

Cette fiche a été rédigée le 11 septembre 2011.  Dernière mise à jour le 14 septembre 2011.

Critiques

doustache  

White Wolf a la manie de vouloir absolument tout diviser en clans, tribus, traditions et maintenant doctrines pour Exterminateur. Mais là où cette idée se justifie avec les vampire, les mages ou les garous qui arpentent la Terre depuis des siècles et qui donc bénéficient d'un historique conséquent, cela semble beaucoup plus artificiel pour les Imprégnés qui sont un phénomène récent dans le monde des ténèbres.

Qu'à cela ne tienne, les auteurs du loup blanc parviennent à pondre un livret de 100 pages pour chacune des doctrines d'Exterminateurs proposées par le jeu. Mais que peuvent-ils bien raconter dans ces 100 pages? Et bien pas grand chose. En gros, ce qui tiendrait en une page pour chacune des doctrine, se voit ici répété, délayé, histoire de remplir le bouquin et de justifier le prix auquel il est vendu.

Pour faire simple, les Défenseurs sont des Exterminateurs qui ont quelque chose à protéger : une famille, une maison, un quartier. Ils sont donc attachés à quelque chose. Voilà, c'est tout.

Ah si, on pourrait ajouter qu'il y a des "ultras", des "modérés" et des "gentils". Très recherchées comme idées!

Pas de background, rien de vraiment intéressant à se mettre sous la dent, et de plus la manière dont les informations (sic) sont distillées est un peu pénible : tout est expliqué sous forme d'engueulades par mails interposés entre différents Exterminateurs. Ça se veut immersif, mais en fait c'est vite chiant et répétitif. On préférerait une vraie narration, mais de toute façon, il n'y a rien à raconter. Le pire c'est que chaque livre de doctrine semble être un copié-collé du précédent avec quelques variantes toutefois (les Vengeurs sont bourrins, les innocents sont trop gentils, etc).

Bien sûr, il n'y pas de scénario et les idées de chroniques sont pour le moins prévisibles (protégez votre quartier, protégez votre famille... ). N'importe quel MJ un peu dégourdi y aurait pensé de lui même, pas besoin de claquer des thunes dans un bouquin hideux.

Les seules choses un peu intéressantes sont la galerie de pnj à la fin de l'ouvrage et les quelques règles et inspirations en plus. C'est tout.

Presque totalement inutile.

 

Critique écrite en septembre 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :