Contenu | Menu | Recherche

Au commencement l'univers fut créé. Et puis on a commencé à recenser les JDR...

Thousand Correct Actions of the Upright Soldier (The)

.

Références

  • Gamme : Exaltés / Exalted
  • Sous-gamme : Exalted - 2ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : février 2010
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document couleur de 116 pages de 15x23 cm.

Description

Ce manuel est divisé en deux parties, totalement distinctes. La première est présentée comme une version abrégée du guide The Thousand Correct Actions of the Upright Soldier, qui est censé être étudié par tout membre de l'armée impériale encadrant des soldats, la version complète étant réservée à ceux ayant un grade élevé. Dans l'univers d'Exalted, ce manuel est présumé contenir toute la sagesse martiale accumulée depuis le Shogunat, et même avant. La seconde est consacrée aux charmes des Dragon Blooded.

Après deux pages correspondant à la couverture, une page présente le contenu de l'ouvrage au lecteur, puis une autre constitue une préface explicitant ce que doit être l'Upright Soldier. Cinq livres, un par élément, constituent la suite du guide. Chacun prodigue des conseils sur les facettes de l'armée ou de la préparation d'une bataille.

Le Book One : Air Wisdom (16 pages) met en garde contre la tentation du sacrifice, puis expose comment doit être structurée une armée, dispensée la discipline, organisés les entraînements, et conçu un plan d'attaque. Le Book Two : Water Wisdom (11 pages) traite des mouvements de troupes et des différentes formations qui peuvent être prises. Les tactiques, avec en particulier l'utilisation de charmes et d'objets magiques, sont étudiées dans le Book Three : Fire Wisdom (12 pages). Le Book Four : Wood Wisdom (11 pages) se penche sur différents statagèmes, en fonction du rapport de force des armées en présence. Enfin le Book Five : Water Wisdom (7 pages) analyse les spécificités de chacunes des directions, en termes de terrain et ses conséquences tactiques, mais aussi du point de vue des dieux à vénérer et à ne pas vexer pour s'assurer la victoire. Le guide se termine par deux pages d'aphorismes militaires.

Après une illustration pleine page des cinq dragons élementaires, le reste de l'ouvrage est consacré aux charmes, avec 51 pages. Un nouveau mot-clé, leader, fait son apparition. Il permet d'étendre le bénéfice d'un charme à l'unité commandée, sans besoin d'un stunt. Les compétences sont passées en revue, avec pour chaque des précisions sur des charmes déjà parus, et pour la plupart un, et plus rarement plusieurs, nouveaux charmes à visées martiales. L'ouvrage se termine par la page des crédits.

Cette fiche a été rédigée le 21 avril 2010.  Dernière mise à jour le 14 mai 2010.

Critiques

Tristan Lhomme  

Ce petit livret contient deux éléments bien différents. Les 63 premières pages sont une « version abrégée » du manuel d’opération des légions impériales. On y retrouve une louche de Sun Tzu et une pincée de Jules César, le tout emballé dans un texte faussement érudit avec des notes en bas de page comparant les versions expurgées et non-expurgées du texte. C’est amusant et absolument exploitable si vous avez des personnages-joueurs dragon-blooded… ou des solaires qui veulent casser de l’impérial.

Les quarante pages suivantes reprennent de fond en comble des Charmes du Manual of Exalted Power: The Dragon-Blooded, sur le mode « Charme Épluche-légumes, ajoutez « et des carottes » à la fin du premier paragraphe ; retirez la référence aux noix de coco dans le deuxième ; par ailleurs le coût passe de 6 à 9, sauf pour les topinambours, lesquels imposent une majoration d’un point pour un total de 10. Par ailleurs, veuillez noter que les tomates sont des fruits, et ne sont donc pas gérés par ce charme. » Non, je n’exagère pas, je me moque, c’est différent. C’est imbitable avec un I majuscule, à moins d’avoir The Dragon-Blooded sous les yeux et de faire la comparaison ligne par ligne. Par contre, j’imagine qu’en jeu, c’est plus utile que les divagations de la première partie sur les différentes allures de marche des légions.

De mon point de vue, la première partie vaut 4/5, la seconde 2/5, ce qui nous fait une note moyennement moyenne.

Critique écrite en janvier 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques