Contenu | Menu | Recherche

When you shoot, shoot. Don't talk !

Panopticon

.

Références

  • Gamme : Eclipse Phase
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Black Book Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2015
  • EAN/ISBN : 978-2-36328-172-2
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 176 pages en couleurs.

Description

Panopticon est un supplément de contexte traitant de trois thématiques importantes de l'univers d'Eclipse Phase : la vie dans une société de surveillance, les habitats spatiaux, et les surévolués. Le supplément est introduit par une nouvelle, puis chacune des thématiques est traitée dans un chapitre dédié. Enfin, les informations techniques de jeu et les règles additionnelles sont regroupées à la fin du volume, dans un cinquième chapitre.

Après une page de titre, un sommaire et des crédits (2 pages), la nouvelle d'introduction, El Destino Verde (7 pages), présente en contexte les différents thématiques faisant l'objet du supplément. Elle est sous la forme de l'enquête d'un agent de l'organisation Firewall.

Le second chapitre, La surveillance (42 pages), est consacré à la société transparente dans laquelle évoluent les transhumains. Les notions de vie privée et de surveillance telles qu'elles sont entendues dans l'univers d'Eclipse Phase sont présentées, avec leurs places dans la société, dans les rapports de pouvoir (hypercorps, medias, activistes…). Les technologies d'identification sont ensuite présentées, puis les technologies de surveillance, ainsi que les mesures permettant de les contrer. Une section est ensuite consacrée à différents groupes actifs dans ce domaine : hackers, activistes, médias indépendants, mercenaires. Sont également considérés les utilisateurs des technologies de surveillance : qui sont-ils, depuis les simples voyeurs jusqu'aux hypercorps. Enfin, sont examinées les différentes politiques relatives à la vie privée adoptées par les habitats et nations de l'univers d'Eclipse Phase.

Le troisième chapitre, Les habitats (44 pages), est consacré aux habitats spatiaux ou planétaires dans lesquels vit la transhumanité. Les différents types d'habitats sont tout d'abord présentés, avec des indications sur leurs tailles, leurs usages, et les contraintes qu'ils posent. Une section est ensuite consacrée aux spécificités de la vie dans l'espace, sous la forme d'un guide de survie à destination des personnes nouvellement incarnées : les difficultés posées par la microgravité, le sens du haut et du bas, ou l'usage d'une combinaison spatiale, par exemple. Les implications d'un espace vital sur la vie quotidienne sont présentées. La section suivante présente l'organisation des habitats : systèmes de survie, administration, services, communications sont passés en revue. Les dangers de ce mode de vie sont également exposés. Enfin, une section s'intéresse à ses aspects psychologiques.

Le quatrième chapitre, Les surévolués (43 pages), est consacré aux surévolués (uplifts en VO) : les espèces animales dont l'intelligence a été artificiellement développée par l'homme, au point pour certaines de les hisser au même niveau d'intelligence que lui. Le processus de Surévolution est présenté : son histoire, ses échecs, les problèmes éthiques qu'il pose, et la façon dont il affecte le corps et l'esprit des espèces concernées. Ces différentes espèces sont présentées : néo-hominidés, néo-cétacés, néo-aviens, néo-octopi, néo-porcins et néo-néanderthals. Les animaux intelligents sont également présentés : des espèces évoluées n'ayant pas atteint un niveau comparable aux surévolués. Les aspects sociaux liés aux surévolués sont ensuite envisagés, que ce soit du point de vue des lois que de leur intégration sociale et culturelle. Différentes factions de surévolués sont enfin présentées, avec leurs buts, ainsi que des habitats se distinguant par leur forte population de surévolués.

Le cinquième et dernier chapitre, Informations de jeu (35 pages), présente les mécanismes de jeu permettant de tirer parti des éléments de contexte exposés dans les chapitres précédents. De nouveaux morphs, compétences, traits et équipements sont tout d'abord proposés, puis les règles spéciales : gestion de senseurs divers, surveillance, piratage des systèmes d'un habitat, infiltration dans un habitat, la gestion de la Toile dans un habitat. Des règles permettant d'envisager un habitat entier comme morph sont également proposées. Enfin, des règles sont données pour gérer la présence en jeu d'animaux intelligents.

Un index d'une page conclut le volume.

Cette fiche a été rédigée le 5 décembre 2015.  Dernière mise à jour le 13 décembre 2015.

Critiques

Dany40  

Il suffit de rappeler que Panopticon est un supplément traitant des notions de surveillance, de vie privée, d'identification des individus et des habitats spatiaux pour comprendre l'importance et l'apport de cet ouvrage pour décrire cet univers cyberpunk/transhumaniste/spatial qu'est l'univers d'Eclipse Phase.

  • Identité et identification : Notions majeures dans un jeu d'aventure de complots et d'enquêtes

Dans un univers où les corps sont interchangeables et où les esprits peuvent être téléchargés mais aussi modifiés on comprend aisèment l'importance des questions autour de l'identité et donc la capacité à vérifier l'identité d'une personne. Panopticon est à ce niveau à l'image de tous les livres de la gamme Eclipse Phase : Extrêmement généreux en contenu.

À titre d'exemple la partie traitant de l'identité et de l'identification fait à elle seule 5 pages complètes... faisant un point sociologique mais aussi très terre à terre de ces problématiques (par quelles méthodes peut on confirmer l'identité d'une personne ??)

  • La société de transparence : surveillance et vie privé pour des personnages membres d'une société secrète dans un monde de surinformation

Pour moi l'un des deux points majeurs apporté par Panopticon est bien celui là: Le supplément décrit avec détails les mécanismes de cette société de réseaux sociaux omniprésents, complétée par une surveillance massive par des technologies de pointe largement répandues. Les problématques de vie privé et d'anonymat même relatif sont cruciales pour les personnages joueurs dans Eclipse Phase et le supplément explique aux Meneurs de façon détaillée comment mettre en scéne ces sociétés si spécifiques et comment faire varier l'intrusivité des technologies de surveillance et des habitudes culturelles et sociales selon les modes de société rencontrés.

Au delà de descriptions de BG très approfondies sur ces notions clefs pour l'immersion des joueurs dans cet univers, Panopticon apporte aussi les éléments de règles adaptés pour mettre tout cela en scéne.

  • Les habitats de la transhumanité : Informations approfondies sur ce qui est (juste) le cadre physique où vont se dérouler presque toutes les parties d'Eclipse Phase.

On oublie souvent de le rappeler tant l'univers d'Eclipse Phase est dense en thématiques, mais cet univers de jeu est avant tout l'histoire d'une humanité qui a été largement exterminée et qui survit répartie dans le système solaire à bord d'habitats surchargés par les flots de réfugiés ayant fuit la Terre. Lorsque Panopticon vient approfondir la nature des différents types d'habitats décrits dans le LdB et propose des précisions sur leurs systèmes de fonctionnement (sas, réseaux informatiques, cartographie de secteurs etc ...) ... et bien le supplément propose ni plus ni moins qu'une description et des règles permettant aux meneurs de bien mieux s'approprier le cadre de la majorité de leurs récits à venir.

Comme c'est l'habitude pour cette gamme, les textes de description sont très denses et approfondies et sont complétés par des données de jeu précises.

  • Pour finir une thématique plus spécifique : Les surévolués

Concernant le reste de l'ouvrage, Panopticon approfondie le phénomène sociologiqe et culturel des surévolués ... ces animaux élevés au niveau de conscience humain par la science. Ce sujet est moins transversal et massivement utile pour les meneurs et les joueurs que les deux sujets précédents. Cependant, les surévolués sont un exemple de thématique rendant l'univers de ce jeu perturbant. Les surévolués posent la question de ce qu'est vraiment le fait d'être "humain", et bien sûr le supplément permet d'approfondir la place de ces êtres à part dans cet unives de jeu. Inutile de préciser qu'ils ne sont pas toujours les bienvenus partout. Cette partie offre une aide précieuse pour jouer un surévolué, avec son lot de caractéristiques techniques complémentaires pour mettre tout cela en règles.

  • En conclusion  :

Bien que Panopticon soit hautement précieux ... lorsqu'il apporte un matériel massif aux Meneurs sur la société et les modes de vie les plus communs du monde d'Eclipse Phase ainsi que sur les différents lieux de vie de l'humanité en exil ... il garde tout de même le côté exigeant de la gamme.

Ne cherchez pas de plans typiques d'habitats ... il n'y en a pas. Le supplément vous fournit du matériel dense et mis en relief par rapport à l'univers de jeu, mais ce sera à chaque Meneur de forger ses propres lieux et ses propres applications des spécifités des étranges sociétés transhumaines.

Un excellent supplément donc ... mais exigeant 

Critique écrite en mai 2019.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :