Contenu | Menu | Recherche

Ramer dans la même direction

Serpent River

.

Références

  • Gamme : Earthdawn
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : FASA Corporation
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1996
  • EAN/ISBN : 1-55560-288-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 135 pages avec 8 planches en couleurs au centre et carte de Barsaive en noir et blanc en dernière page.

Description

Ce supplément présente le fleuve du Serpent ainsi que tout ce qui gravite autour et en particulier toutes les familles marchandes T'skrang.

La première partie de cet ouvrage propose sur une dizaine de pages une vue d'ensemble de la politique et du commerce tout au long du fleuve serpent : chacune des familles T'skrang et leur influence est présenté rapidement. Puis se sont des considérations sur les voyages en bateau le long du fleuve, sur le commerce et la piraterie.

Les quatre chapitres suivant décrivent chacun une des partie du fleuve serpent. Pour chacune de ces zones du fleuve sont décrites les maisons marchandes T'skrang importantes qui la contrôlent, les villes situées à proximité et les lieux remarquables qui sont traversés par les eaux : affluents, lacs, marais, jungles, etc. Ces descriptions commencent par la section la plus au sud du fleuve qui commence en traversant le lac Pyros, puis qui serpente à travers la jungle de Servos avant de croiser les eaux de la rivière Tylon. Finalement, avant de se jeter dans la Mer des Enfers, le fleuve travers le Marais des Brumes qui doit son nom aux vapeurs qui en émanent à cause de la chaleur. En remontant le fleuve à partir du lac Pyros, celui-ci croise les eaux de la Coil river dans la lac Ban qui abrite aussi la cité flottante de la famille V'Strimon. Le reste de la rivière Coil est ensuite décrite jusqu'à Urupa et son embouchure dans la mer d'Aras. On atteint ensuite la partie centrale du fleuve serpent, celle qui passe au pied des monts de Throal et qui se poursuit jusqu'à kaer Eidolon. C'est aussi cette partie du fleuve que suit la route du Pélerinage, chemin que viennent emprunter un grand nombre de t'skrangs chaque année. Cette route commence à proximité du lac Ban, à Ayodhya jusqu'à la cité de la famille Syrtis. Cette partie du fleuve se termine à kaer Eidolon où les eaux de la rivière Mothingale viennent se jeter dans le Serpent après son long trajet à travers le Bois du Sang. La dernière section du fleuve décrite est sa partie la plus en amont. Toute cette zone est sous le joug de la famille Ishkarat et il s'agit certainement de la partie la plus dangereuse et la plus sauvage du fleuve. Elle commence à kaer Eidolon, traverse le lac Vors et remonte prendre sa source aux frontières de Barsaive, bien au nord de la ville de Iopos.

Le chapitre suivant traite des bateaux à roues à aubes des t'skrangs. Les statistiques de plusieurs profils de navires sont décrits et des règles de combat naval viennent compléter celles présentent dans le livre de base.

Les deux derniers chapitres sont des catalogues recensant les espèces de flore et de faune que l'on peut trouver tout au long du fleuve serpent ainsi que de nouveaux objets magiques spécifiques à la culture T'skrang.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Captain Golgoth  

Ce supplément est absolument excellent!

La description de chacun des clans T'skrang et des différentes régions du fleuve serpent promettent des mois de campagnes et permettront à ceux aimant les jeux de pirates de pouvoir se régaler.

En plus de décrire la culture et les peuplades T'skrang, ce supplément vient aussi enrichir la description de la géographie de Barsaive.

Je conseille vraiment ce supplément à tout MJ, même sans s'il n'y a pas de T'skrang de le groupe.

Thom'  

Contrairement aux apparences, ce supplément n'est pas qu'un "Clan Book of the T'skrangs", loin de là... C'est un atlas.

En effet, la rivière du serpent traverse Barsaive de part en part et, en décrivant en détail ses rives et les peuples qui les habitent, Serpent River décrit en fait la majeure partie du continent.

Personnellement, j'ai eu la chance d'avoir ce supplément juste après le livre de base. Aujourd'hui, après quatre ans de campagne et plus, c'est sans nul doute le supplément que j'ai le plus souvent ouvert, feuilleté, arpenté.
Il regorge d'informations utiles, d'entames de scénarios, de petites histoires savoureuses. Tout ce qui fait un supplément de background qu'on se plaît à lire et à relire.

Dissimulé sous la surface de certaines phrases, il y a aussi plusieurs indices des événements à venir, et de la grande storyline épique que FASA a injecté dans ce jeu, et qui prendra sa réelle amorce dans Prelude to War...
Indispensable, donc..

scorpinou  

Pourquoi il ne l'ont pas traduit ?

La richesse du monde de Earthdawn est visible a travers ce supplément qui est vraiment indispensable. Le fleuve serpent (la Volga) est l'artère économique de throal et barsaive. La diversité des tribus de t'skrang, les nombreuses histoires, la route du pélerin, le vieil homme au filet... Il ya tellement de choses, tellement de bonnes choses qu'il faut le lire. La richesse est telle qu'il est possible de faire des mini campagnes sans difficulté. A mes yeux, le seul point négatif vient de sa langue, le barbarian.

A la description des 4 grandes parties/familles du fleuve, s'ajoute des plantes vivantes (c'est assez rare dans earthdawn pour le signaler), des règles de combat naval moins ridicule que celles qu'il y a dans le compagnon et qui ont même été reprises dans la seconde edition, mais les bateaux ont des capacités de transports plus faibles que des barques actuelles - les concepteurs ne doivent pas etre des marins - et certains trésors magiques sont sympathiques comme la plaque chauffante que mon perso traîne depuis qu'il en a acheté une.

Damien C.  

Evidemment, ce supplément est excellent. Par bien des aspects, et en voici quelques uns :
- il est écrit dans un bon anglais (ce qui ne rend pas la lecture plus simple pour les rolistes non anglophones mais bon)
- il est beau : même les illustrateurs plus ou moins heureux des autres suppléments se sont révélés ici (cf Janet Aussilio, illustratrice de l'affreux écran français, qui signe une magnifique shivalahala en couleur !!!)
- il décrit la moitié de Barsaive, puisque le fleuve serpent en fait autant !
- il donne deux idées d'aventures par page... et commme il fait une centaine de page bien remplies !
- il soupoudre (à hautes doses en vrai) d'éléments de background qui prendront une importance exceptionnelle dans les campagnes à suivres (commme Prelude to War)
- il fournit quelques créatures typiques et quelques objets magiques made in t'skrang land : du bon !
- il décrit plusieurs cités passées sous silence dans le reste de la gamme malgré leur fort potentiel (Travar, Kratas la cité des voleurs, Urupa etc)...

Voilà, que dire de plus, peut-être l'un des plus important supplément de la gamme pour ce qui est de décrire la province, à défaut d'être le meilleur (Prelude to War !!!!). Achetez-le ! Encore ! Encore !!!

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques