Contenu | Menu | Recherche

Etre heureux est un devoir. Etes-vous heureux ?

Gamemaster's Screen

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran cartonné à 3 volets et livret agrafé de 16 pages.

Description

Cet écran en 3 volets cartonnés propose du côté joueur une illustration (sur 2 volets) et la table des attributs et des modificateurs raciaux (sur le 3ème volet).

La face dédiée au meneur de jeu contient de nombreuses tables dont : la liste des armes et armures, la liste des mois selon le calendrier throalique, les modificateurs aux jets de perception, les dés d'action et la table des niveaux de succès, la table des succès d'interaction ainsi que les difficultés pour le "dispelling" et la magie brute.

En plus de l'écran, on trouve un livret de 16 pages dont les 12 premières pages sont un scénario, "Into the Breach", qui permettra aux joueurs de découvrir le monde de Barsaive et le système de jeu : comme cela est assez fréquent dans les scénarios d'Earthdawn, les personnages iront à l'exploration d'un kaer qui leur réservera quelques surprises. Les 4 dernières pages contiennent : un appendice permettant de créer de nouvelles créatures, un autre apportant des corrections de règles de la 2ème édition d'Earthdawn et le troisième clarifie certains points de règles.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 9 février 2010.

Critiques

solins  

Alors là, je suis faché ! Après une très bonne seconde édition, j'attendais ce nouvel écran avec impatience afin que mon viel écran première édition ait droit à une retraite bien méritée.

Visitant régulièrement le site de livingroom games, j'avais été emballé par le dessin de l'écran montré en preview, je l'avais même utilisé un certain temps comme fond d'écran. A sa sortie, je l'ai tout de suite acheté et là, l'horreur... Le dessin est certes là (du moins ce qu'on en voit) mais seulement sur deux des trois volets, le troisième contient deux énormes tableaux absoluments inutiles en cours de jeu (ce sont ceux de la création de persos). Sur le volet central, l'espace est bouffé par le logo Earthdawn et le nom de l'éditeur, passe encore, mais aussi par le numéro de série bien visible et la mention Gamemaster's screen pour les idiots qui ne l'auraient pas remarqué. Sur le dernier volet on a droit à un code barre énooorme, comme si il n'avait pas été possible de le faire figurer sur le cahier joint. Bref, cet écran est moche.

Heureusement que le coté meneur de jeu rattrape un peu ce constat. Les tableaux sont plus nombreux, mieux organisés et plus clairs. Par contre il est costaud, bien rigide comme tous les écrans devraient l'être. Le livret est correct.

Rafael  

Juste au-dessus de l'endroit où j'écris ces lignes pour le Grog, je vois la mention "Evitez les notes extrêmes, notez-le à sa juste valeur". Ok, mais comment met-on des notes négatives ?

La seconde édition d'Earthdawn avait déjà montré que les gars de LRG n'étaient pas des champions de l'illustration. Les seuls dessins potables des livres parus sont des récup de chez Fasa. Autant dire que quand j'ai vu l'illustration de l'écran sur leur site, j'ai sauté de joie.

Et puis c'est sorti... Bon, pour faire court, l'écran est une pourriture. Non seulement cet écran est un 3-volets, comme nos amis ricains en raffolent, mais en plus le superbe dessin d'origine est réduit sur 2 volets seulement ! Le maquetiste devait trouver qu'on le voyait encore trop, puisqu'il l'a recouvert de quelques mentions légales, numéros de serie, code barre, etc etc...

Merci les gars, grâce à vous, je vais pouvoir continuer à utiliser mon écran fait-main sans remords !

Scorpinou  

Le code barre et le petit texte juste à côté peuvent heureusement être masqués par du marqueur noir. Mais il faut faire attention de bien utiliser un marqueur pouvant accrocher sur des surfaces lisses, ayant une faible adhérence.

Côté point positif, l'écran est vraiment rigide. Et l'illustration est sympa, même si trop petite.

Par contre en points négatifs il y a les mêmes tableaux qu'en première édition (et pas forcément les plus pertinents), l'affreuse table de création côté joueur, et les règles de création de créature toujours peu fiable et mal fichue.

En mettant les deux écrans (1ère et 2ème édition) côte à côte, le MJ a enfin de quoi se dissimuler de tous côtés ;o)

Giseisha  

Il faut ajouter à toutes les critiques (justifiées) faites sur cet écran que l'aventure fournie avec est en plus, non contente d'être peu originale, assez peu jouable. Les joueurs sont sensés entrer dans l'aventure après avoir trouvé un plan dans une tablette qu'ils doivent casser, alors qu'il est précisé dessus qu'il ne faut surtout pas le faire ! Les concepteurs ont parié sur le fait que la curiosité des joueurs l'emporterait sur cet avertissement, ce qui est une grave erreur, car dans Earthdawn, les éventuelles malédictions ne sont pas à prendre à la légère et je ne suis pas le seul MJ pour qui les joueurs ont soigneusement enveloppé la tablette pour ne surtout pas la casser...

Les bandits sont d'un niveau correct, s'ils n'avaient pas tous 7 à leur compétence d'attaque, ce qui les rend trop puissants ! En plus, ils sont très nombreux (20), ce qui ne rend pas le scénario facile. Mais pour affronter ces bandits, encore faut-il sortir du kaer et donc avoir survécu à l'affrontement d'un monstre beaucoup trop fort pout une équipe de 1er cercle.

Bref, un scénario "d'introduction" qui demandera pas mal d'adaptation au MJ, ce qui ne devrait pas être le cas pour un premier scénario. Le coup de grâce pour cet écran : le scénar est bof, l'écran en lui-même est mal fichu, et le tout pour 20 dollars !!! Un prix exorbitant pour un écran vraiment pas terrible. Mon conseil : achetez-le d'occasion, ou faites le votre vous-même...

Mahar  

Il s'agit de l'incontournable paravent du Maître de Jeu, en trois volets cartonnés, qui sert au meneur à garder le mystère sur ce qui se passe réellement... et qui lui récapitule l'ensemble des tables nécessaires au bon déroulement d'une aventure. L'illustration extérieure est malheureusement très laide, comme tout le reste de la gamme LRG, et amputée d'une partie par une table bien encombrante et même un code-barre !

Outre cet écran, l'ouvrage propose éalement un livret à l'attention du maître de jeu, qui contient un scénario d'introduction et quelques règles complémentaires. Bref, rien de très alléchant. Pour moi, cet écran est à l'image de toute la seconde édition. Moche et inutile.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques