Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, c'est comme une LAN, mais autour de la table...

Crystal Raiders of Barsaive

.

Références

  • Gamme : Earthdawn
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : FASA Corporation
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1998
  • EAN/ISBN : 1-55560-344-0
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 152 pages à couverture souple avec 8 pages en couleurs sur papier glacé au centre de l'ouvrage.

Description

Les Crystal Raiders (pirates du cristal en français) sont des trolls utilisant leurs drakkars volants pour effectuer des attaques aussi rapides qu'efficaces afin de piller les biens dont ils ont besoin pour survivre. Ils sont surtout réputés pour l'utilisation quasi systématique qu'ils font de leur hache de cristal, qui leur a donné leur nom et qui vient à bout de la majorité des problèmes qu'ils rencontrent. Mais plus qu'une bande de pirates des airs, les Crystal Raiders sont avant tout un rassemblement de clans trolls unis autour de trois piliers : l'honneur, le devoir et la loyauté. Et bien entendu, ils forment l'un des derniers remparts de Barsaive contre l'empire Theran et ses aspirations expansionnistes d'état esclavagiste.

Introduction (2 pages)
C'est une lettre d'un troll, Rozko the Unruly, adressée à son régent, qui débute ce supplément en donnant un court état des lieux de la situation politique actuelle et de la position des Crystal Raiders en particulier. Ce chapitre est aussi l'occasion d'expliquer comment utiliser ce livre dans le cadre de jeu d'Earthdawn.

Drink life to the dregs (8 pages)
C'est le général Ilmorian qui, le premier, donne son point de vue sur les Crystal Raiders en décrivant leurs stratégies et autres tactiques de guerre. Ces trolls sont des adversaires réputés et redoutés, indubitablement. Le chapitre les décrit rapidement, présentant succintement les neuf mottes trolls qui composent les rangs des pirates. Une carte permet également de localiser les différentes mottes et leur implantation géographique dans les Pics du Crépuscule. Ce chapitre se termine sur une explication de la dualité du peuple troll qui se construit entre les deux pôles que sont l'Honneur et la Spiritualité, avec entre autre une lettre d'un marchand à son fils expliquant la manière dont il faut traiter avec les Crystal Raiders pour ne pas froisser leur susceptibilité.

Legends and allegiances (13 pages)
Le général Ilmorian continue son rapport en précisant quelques points de psychologie et de sociologie troll concernant les actes de pirateries qu'ils commettent, le courage qui les anime et le fait qu'ils n'abandonnent jamais un ami ou face à un ennemi. Ensuite, la genèse du peuple troll est évoquée, en passant par la création de la première motte, la construction du premier drakkar et les différents implications des Crystal Raiders dans les guerres qui ont secoué le monde d'Earthdawn. Les grands combats et la lutte contre l'Empire Theran sont expliqués. Les trolls du cristal n'ont pas d'alliés : ils ne peuvent compter que sur la solidarité des autres mottes pour assurer leur survie et leur liberté.

Life among the raiders (16 pages)
Le général poursuit son rapport et parle des contacts qu'il a eu avec les Crystal Raiders durant l'exercice de ses fonctions militaires. Pour les trolls, les Pics du Crépuscule sont le coeur du monde. Ces montagnards connaissent donc cette région peu hospitalière comme le fond de leur poche. La vie quotidienne dans la montagne est simple : la nourriture est composée de viande, de pain et de fromage. Les natifs de cette région sont particulièrement résistants à l'alcool, ce qui n'est pas étonnant vu la constitution moyenne d'un troll. Les coutumes au sein d'une motte sont basées sur l'importance des rites : naissance, attribution d'un nom, passage à la vie adulte (à 11 ans) ou bien banissement, les occasions sont nombreuses pour marquer publiquement son appartenance à la motte. Une attention toute particulière est apportée par les trolls du cristal aux liens sacrés du mariage et du lien de parenté. Le clan (union de plusieurs familles qui se jurent protection mutuelle) est la clef de voûte de la structure sociale troll. Parfois, un non-troll peut être accepté au sein du clan après avoir démontré ses qualités intrinsèques. Mais le plus souvent, un non-troll incorpore la motte après avoir été capturé lors d'un raid, devenant alors un serviteur pour la communauté. Mais ce statut de serviteur va à l'opposé des idées esclavagistes de l'Empire Theran. Ainsi, un serviteur loyal deviendra facilement un membre du clan s'il démontre que son désir d'intégration est grand. Les rapports qu'entretiennent les Crystal Raiders avec les Passions s'articulent principalement autour de Thystonius, la Passion du conflit physique, même si les autres Passions sont honorées dans une moindre mesure. Mais ce qui donne véritablement son identité aux pirates, c'est le cristal. De son extraction dans les mines à son travail par des artisans trolls réputés, il constitue un élément incontournable de la vie des trolls qui lui doivent leur nom.

Of ships and raiding (12 pages)
Le général Ilmorian a pu voir ce que les Crystal Raiders étaient capables de faire de leur marine aérienne lors de sa visite diplomatique. Il peut donc témoigner de leur suprématie dans les airs grâce à leurs drakkars volants construits avec l'assistance de la magie, de la liberté de mouvements qu'offre des tels vaisseaux, des équipages compétents qui animent les navires et forment des combattants exceptionnels ainsi que de l'armement varié et efficace qui permet d'assurer la réussite des raids entrepris. Les attaques des pirates du Cristal peuvent prendre comme cible les autres mottes des Pics du Crépuscule comme le reste des habitants du monde de Earthdawn. Les caravanes de marchands, navires maritimes ou vaisseaux volants ne sont pas à l'abri des activités des Crystal Raiders qui fondent sur leur proie comme un faucon en plein piqué. En dehors des forteresses géantes de l'empire Theran, rien ne semble pouvoir résister aux forces trolls.

Trollmoots of the eastern Twilight Peaks (13 pages)
Après une vue générale sur la région et un descriptif des lieux importants qui la constituent, deux mottes sont décrites par le menu en donnant les profils techniques de leur chef : les Stoneclaws et les Swiftwinds. La situation actuelle et les activités des mottes sont analysées dans ce chapitre.

Trollmoots of the central Twilight Peaks (14 pages)
Sur le même schéma que le chapitre précédent, ici sont présentés les Ironmongers et les Thunderskies.

Trollmoots of the western Twilight Peaks (14 pages)
Ici, ce sont les Bloodlores et les Blackfangs qui sont décortiqués.

The southern exiles (7 pages)
Les versants sud des Pics du Crépuscule sont inhospitaliers et forment un territoire difficile, même selon les critères de survie trolls. Pourtant, cette région est habitée par différents groupes, dont les trolls qui ont été rejetés par leurs semblables et qui se retrouve donc exclus des mottes traditionnelles. Ils forment une société à part entière : les Kavas. Mais la région est aussi le territoire d'autres communautés de trolls bannis qui suivent leur propres croyances.

Distant trollmoots (12 pages)
Les Rockhorns et les Skyseekers vivent dans les monts Delaris. De même, les Firescales résident dans les monts Scol. Ils sont toutefois décrits de la même manière que les mottes vivant dans les Pics du Crépuscule.

Airships and ship combat (20 pages)
Ce chapitre se charge de donner des règles pour gérer les drakkars volants des Crystal Raiders. En plus de donner de nouvelles règles concernant le combat, les déplacements, les réparations et les caractéristiques techniques des vaisseaux aériens, deux nouvelles professions sont décrites pour les personnages-joueurs : le troll pirate des airs et l'humain marin des airs.

Game information (16 pages)
Ce dernier chapitre permet de donner des détails techniques sur certains aspects du background présentés dans les autres chapitres : magie, objets magiques trolls et créatures vivants dans leur territoire. Un glossaire troll et un index mettent un point final à l'ouvrage.

Il est à noter la présence, tout au long du supplément, d'idées de scénarios résumées en un paragraphe et constituant des amorces d'intrigues à développer.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 20 octobre 2014.

Critiques

Damien C.  

Ha ! Les charmes du vent s'engouffrant sous les aisselles odorantes d'un troll suant d'excitation à l'idée d'attaquer une cargaison naine, tandis que ses dix compagnons astiquent leurs armes et armures de cristal à la lumière d'un crépuscule constant... Qui ne rêvait pas de connaître enfin ces royaumes de barbares puants, les montagnes habitées par les Sky raiders (écumeurs du ciel) ? Mais qui ?

Des tribus plus féroces les unes que les autres, Des guerres intestines et interminables, l'honneur toujours, qui est tout pour les trolls... Cette vie difficile dans des montagnes hostiles... Tout est là : légendes, mythes des origines, historique complet, particularités des tribus, liens avec le reste de Barsaive, lieux mystérieux et importants...

Bref, vous rêvez de foutre une branlée à vos Pjs à l'aide d'une barge de troll sky raiders en rut guidée par leur chef questeur de Thystonnius (AAARARRRRRGGGGG !) ou même jouer les fines équipées dans des montagnes arides où les enjeux de pouvoir sont constant : ce bouquin est fait pour vous et il vous offrira pléthores d'idées pour vos parties et la création de vos personnages trolls.

Remercions les gars de Fasa pour ce travail enrichi de visuels magnifiques et d'une couverture évocatrice... et à couper le souffle !!!

scorpinou  

L'un des plus mauvais suppléments, à mes yeux. Les trolls des pics du crépuscule sont inspirés des vikings, mais ils ont juste pris l'aspect primitif, brutal et peu raffiné. Adieu au fait que les vikings étaient de merveilleux commercants, des artisants remarquables, des opportunistes, etc. L'esclavage à la mode viking est lui aussi perverti : la race arrogante, limitée mentalement, est heureusement tellement preoccupée à se taper dessus qu'ils ont peu de temps pour piller ailleurs. Malgré tout, c'est sûrement une race fun a jouer, et le trip de se jeter dans le vide pour fondre sur un navire aérien en contrebas est sympa... Mais c'est limité. Heureusement il y a une tribut, un moot, qui accepte autre chose que des trolls, sinon ce supplément aurait merité la poubelle.

Dans les points positifs, il y a des règles sur la gestion des bateaux volants, quelques créatures à l'image des trolls et l'usage du cristal vivant. Il y a aussi une carte sympatique.

Pour le reste... Je dirais simplement que je n'aime pas les trolls tel qu'ils sont decrits. Mais ça, je crois l'avoir fait sentir juste avant.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques