Contenu | Menu | Recherche

Recommandé par les éleveurs de rôlistes

Recueil des Donneurs-de-Noms (Le)

.

Références

  • Gamme : Earthdawn
  • Sous-gamme : Classic
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Black Book Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : novembre 2010
  • EAN/ISBN : 978-2-915847-90-1
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de format A4 à couverture rigide de 340 pages.

Description

Après le Player's Compendium et le Gamemaster's Compendium, ce troisième ouvrage poursuit le travail de synthèse de la première édition effectué par l'éditeur néo-zélandais. Ici, c'est principalement le contenu des Denizens of Earthdawn vol. 1 et vol. 2 qui est repris et réorganisé. Le texte original est repris en grande partie, mais de nouveaux textes font tout de même leur apparition, notamment en ce qui concerne les disciplines raciales. Plusieurs de ces nouveaux textes sont issus du résultat d'un appel à contributions préalable de l'éditeur.

Après une conséquente table des matières et une introduction d'une page, les huit premiers chapitres font le point sur les huit races principales du monde de Barsaive : nains, elfes, humains, obsidiens, orks, trolls, t'skrangs et sylphelins. Chaque chapitre est présenté sous la forme d'un traité remis à la bilbliothèque de Throal, annoté par les scribes. Les 161 pages ne sont pas uniformément réparties entre les races : les traités sur les orks, les nains ou les sylphelins occupent respectivement onze, quinze et dix-sept pages, à comparer avec une vingtaine de pages pour la plupart des autres races, et trente pour les obsidiens. Après chaque traité, un paragraphe intitulé "Game Information" regroupe les informations techniques en rapport avec l'exposé. A noter que ces huit chapitres reprennent intégralement le contenu des Denizens of Earthdawn.

Les quinze parties suivantes présentent quinze nouvelles disciplines sur le même format que le Player's Compendium. Cela signifie notamment que chacune de ses disciplines dispose d'une présentation qui, quoique plus limitée, rappelle le format de présentation du Adept's Way. En outre, chaque discipline est décrite sur quinze cercles, contre dix seulement dans la première édition. Parmi les quinze disciplines, la plupart sont issues des Denizens of Earthdawn : Boatman, Journeyman, Liberator, Outcast Warrior, Purifier, Traveled Scholar, Wind-dancer, Windmaster, Windscout et Woodsman. Deux disciplines proviennent d'autres suppléments : le Horror Stalker de Horrors, et le Shaman de Magic: A Manual of Mystic Secrets. Le Songsmith est quant à lui issu du volume 5 du Earthdawn Journal, le Taildancer du volume 6, et le Messenger est dérivé d'une discipline équivalente développée sur le web par Mike Swiernik. La plupart des nouvelles descriptions de disciplines occupent six pages, à l'exception notable du Shaman, pour qui les listes de sorts et les règles concernant les esprits allongent le chapitre à dix pages.

Les trente-cinq dernières pages de l'ouvrage, réparties en quatre chapitres, réunissent les nouvelles données techniques liées au matériel présenté : nouveaux talents, nouveaux talents knacks, nouvelles compétences et nouveaux équipements et biens. Un glossaire de six pages des principaux termes issus des différentes langues de Barsaive vient ensuite, avant les trente-deux pages d'appendices : tableaux de listes des nouveaux knacks, des nouveaux talents, des nouvelles compétences, des sorts de Shaman, puis description de l'évolution possible d'un représentant de chaque nouvelle discipline, avec description des caractéristiques aux deuxième, troisième, cinquième, septième, neuvième et onzième cercles. Les caractéristiques au premier cercle ont déjà été fournies lors de la présentation de la discipline.

Cette fiche a été rédigée le 17 février 2011.  Dernière mise à jour le 23 octobre 2014.

Critiques

kyin  

Après le Recueil du Joueur et celui du Maître de Jeu, Blackbook nous offre donc le troisième pavé de l'édition Classic d'Earthdawn. Alors que les deux premiers représentent le terrassement du jeu, avec règles, concepts et tout et tout, le Recueil des donneurs-de-nom est une source dense d'informations sur les habitants de Barsaive, et sa lecture procure une véritable jubilation.

Oui, car pour qui a survécu aux 1000 pages de règles, ce supplément est une bouffée d'air bienvenue, remplie d'anecdotes, d'histoires, de légendes, de toutes ces petites choses qui fourmillent sur les terres de Barsaive et la rendent mouvante, vivante, enivrante et sacrément captivante ! Les idées pleuvent à chaque page, les interventions sont parfois cocasses, et les détails font la différence avec d'autres univers de jeu.

Pour ceux qui débutent Earthdawn avec cette édition, comme moi, le Recueil des donneurs-de-nom est un supplément qui vous présentera Barsaive avec une nouvelle perspective et vous fera goûter à toute la richesse et la profondeur de l'univers.

Critique écrite en février 2011.

mickey  

Le Recueil des Donneurs-de-Nom est une compilation d’étude des  croyances, légendes, us et coutumes des Donneurs-de-Nom jouable à Earthdawn (tous sauf les Dragons donc) apportant bien plus d’information que le petit chapitre pourtant concis et bien fait du Recueil du Joueur.

Sur une 20ène de pages par chapitre, le livre fourmille de détail pour aider à saisir et incarner une race. Bien sur, cela n’est pas de qualité égale et je regrette que les elfes ou les nains semblent ennuyeux et assez peu évocateur. De même, le chapitre sur les humains prend le parti de détailler quelques ethnies (des équivalents mongoles, roms etc) dont certains sont originaux. Là aussi, un petit regret concernant les Cathans qui sont présenté comme ayant adopté la lâcheté comme système de survie. Mouaip, vraiment pas convaincu pour le coup, alors je ne le jouerai pas comme ça. Par contre, les chapitres sur les races les plus exotiques (obsidien, t’skrang, sylphelin ; mais aussi les orks) ont fait l’objet d’un remarquable travail et apportent suffisamment d’information pour les prendre en affection et vouloir les incarner.

Le reste du livre est composé de disciplines raciales dont l’intérêt pour le joueur est plus discutable pour la majorité, mais permet au MJ une plus grande diversité de PNJ et de rendre son univers encore un peu plus fourni et complexe. Une très bonne chose donc.

Pour résumer, le RdDN est un indispensable à la gamme, surtout qu’il propose du matériel inédit en français et de très grande qualité. Seuls quelques manques d’imagination sur les chapitres elfes et nains empêchent à mes yeux la note maximale. Mais c’est le fan insatiable qui parle et qui en redemande encore : il y a tellement de bonnes choses à découvrir dans Earthdawn, vivement la suite !

Critique écrite en juillet 2011.

Mahar  

Ce troisième compendium reprend et complète les informations auparavant présentées dans les deux volumes des Denizens of Earthdawn (FASA). Et encore une fois, Redbrick a réussi un coup de maître en dépassant largement le niveau de son illustre aîné. Les textes de présentation des mœurs et des habitudes des différentes races sont très similaires à ceux de la première édition, bien que quelques modifications aient été apportées, ce qui ne gâche rien. De plus, ils sont complétés par de petites informations pour le jeu assez intéressantes, notamment sur les disciplines, sur des points d'interprétation ou encore de petites listes de noms sympathiques.

Mais surtout, on retiendra l'énorme effort fourni pour rendre les nouvelles disciplines présentées réellement intéressantes. Ainsi, ce sont quinze nouvelles disciplines qui apparaissent ici, tirées des anciennes disciplines raciales des Denizens et des autres suppléments de la première édition (comme le Chasseur d'Horreurs ou le Chaman), ainsi que quelques nouvelles créations. Chacune est présentée de façon détaillée, avec un texte de contexte, les talents jusqu'au 15ème cercle et toutes les informations sont fournies avec le même luxe de détails que pour les quinze disciplines de départ. Ensuite viennent les nouveaux talents, les spécialisations de talent, ainsi que de nouveaux équipements et enfin une liste d'archétypes.

Bref, un incontournable pour qui veut vraiment ressentir la profondeur de l'univers de Earthdawn et incarner un personnage haut en couleurs, s'éloignant des poncifs du med-fan.

 

Critique écrite en février 2012.

Vermer  

Globalement il y a 3 parties dans ce livre : les traités sur les races, les nouvelles classes et les petits trucs de fin.

Les races : il y a à boire et à manger la dedans. Globalement cette section souffre de remplissage à outrance ce qui ne passe pas très bien. Les auteurs ne sont pas de écrivains et on se sent souvent dans de la « littérature » jdr pour ados. Au niveau du fond, certaines races sont vraiment très bien faites (comme les elfes, les nains ou les ts'krangs) et les informations fournies sont indispensables pour bien rendre l’ambiance spécifique du jeu. D'autres sont un ratage absolu et un rabâchage ennuyeux des poncifs du genre (comme les orks, les humains ou les obsidiens). Cette section est donc très inégale. Note : 3/5

Les nouvelles classes : comme dans les bons vieux suppléments ADD on a droit à de nouvelle classes et à de nouveaux pouvoirs... C'est globalement sans intérêt (sauf peut être l’érudit voyageur) mais ça fait vendre j'imagine... Note : 1/5

Les petits trucs de la fin : ils sont pas mal du tout, des précisions sur les armes et armures ainsi qu'un indispensable petit lexique linguistique pour pimenter le roleplay à ED. Note : 5/5

Critique écrite en août 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :