Contenu | Menu | Recherche

L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile (V. Nabokov)

Deadlands Reloaded !

.

Références

  • Gamme : Deadlands Reloaded
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Pinnacle Entertainment Group
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mai 2006
  • EAN/ISBN : 0-976360-16-0
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 256 pages, intérieur en couleurs, papier glacé format standard US.

Description

Deadlands Reloaded permet de jouer dans l'univers de Deadlands : The Weird West avec les règles de Savage Worlds. Shane Hensley, l'auteur des deux jeux, avait déjà mis à disposition, gratuitement, un document permettant de jouer dans cet univers. Toutefois, Deadlands : The Savage West nécessitait de posséder le livre de base de Deadlands : The Weird West et n'était donc pas un livre-univers pour Savage Worlds.

Deadlands Reloaded est donc le livre-univers pour visiter l'Ouest Etrange, et contient tout le nécessaire pour ce faire, à l'exception des règles standard de Savage Worlds. Le livre est divisé en trois parties et une section d'annexes.

Après une introduction d'une page, le Player's Handbook, 63 pages, présente toute la partie accessible aux joueurs. D'abord est décrit le décor de jeu. L'histoire de Deadlands : The Weird West a été amenée à l'année 1879. L'Union et la Confédération sont plus ou moins en cessez-le-feu de fait, et l'idée d'un traité de paix avec le Sud commence à faire son chemin à Washington. Les nations indiennes se sont stabilisées, la Californie semble se calmer un petit peu, et la République de Deseret s'isole toujours autant.

Le reste du chapitre couvre les règles spécifiques à l'univers, tant pour la création de personnage que pour le matériel ou les règles générales. Les règles de Duel, par exemple, sont basées sur les règles du poker Texas Hold'em. Les bennies de Savage Worlds deviennent de plusieurs couleurs différentes pour rendre le style des Fate Chips de Deadlands : The Weird West.

No Man's Land, 34 pages, couvre les aspects de l'univers que seuls certains joueurs peuvent connaître. Ce chapitre donne donc des éclaircissements sur le fonctionnement des différentes "magies" du jeu : Hucksters, chamanes, artistes martiaux, scientifiques fous ou mort-vivants. Sont développés aussi les effets de la peur et du Reckoning, ce cataclysme gangrénant l'Ouest Bizarre et le reste du monde.

Le Marshal's Handbook, 139 pages, est donc la partie dédiée au seul meneur de jeu. Il peut y trouver quelques pages de règles supplémentaires mais surtout, une description sur 32 pages de la face cachée de tout le background décrit aux joueurs dans la première partie. Un bestiaire de 80 pages, décrivant monstres et PNJ célèbres, termine ce chapitre.

Les Appendices, 4 pages, rassemblent une feuille de personnage, un index et quelques tables résumant les mains de poker et les sorts par type de "magie". Une publicité d'une page à propos du reste de la gamme Deadlands : The Weird West clôt l'ouvrage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mai 2012.

Critiques

FX  

Par le nombre de suppléments, et par le succès du jeu, Deadlands s'est taillé une très bonne réputation dans le monde ludique. Sa version Savage Worlds remet à plat un monde complexe, et le simplifie forcément pour que cela rentre dans un seul bouquin. Les anciens du jeu n'aimeront pas trop cette simplification, que ce soit sur les règles ou sur l'univers. Néanmoins, si vous n'avez pas connu Deadlands classic, cette version "rechargée" est tout à fait séduisante.

Au niveau de l'aspect, c'est beau, tout en couleurs et vraiment beaucoup d'illustrations. Vous ne pourrez pas dire que vous n'avez pas idée d'à quoi ressemble le monde, car il y a une illustration toutes les deux pages, et en couleurs s'il vous plaît!

Au niveau du thème, on prend une recette qui a fait ses preuves : un creuset thématique fort avec de nombreuses règles de genre, auxquelles on rajoute une vision du mal et du chaos. L5R a fait pareil pour le japon médiéval, une recette qui fait mouche depuis l'arrivée de Warhammer...

Ici le thème principal, c'est bien sûr le western, les indiens bien méchants, les corporations blanches bien méchantes aussi, les flingueurs tout aussi méchants et les sorciers... pas vraiment commodes non plus. C'est déjà une ambiance dans lequel le combat est facile, mais comme ça ne suffisait pas, il y a plein de créatures surnaturelles qui reviennent d'entre les morts ou les mythes pour venir hanter les populations craintives de l'Amérique de l'après Guerre de Sécession...

Les règles sont très fluides et rapides, et le bouquin vous détaille bien le secret principal du monde et fait le point sur les lieux intéressants des Etats-Unis.

Plusieurs critiques néanmoins :
- un bestiaire un peu long qui montre bien le parti pris du jeu orienté sur le combat à outrance
- pas de scénario, pas même vraiment d'inspi pour démarrer, faudra tout piocher dans le background.
- pas non plus beaucoup de détails sur la vie quotidienne du cowboy, même si on se l'imagine facilement, on imagine bien que la magie, les technologies steampunks et le surnaturel changent un peu ce qu'on a vu dans les films d'Eastwood et de Wayne.
- globalement, à part pour étaler des monstres dès que la nuit tombe, Deadlands Reloaded ne transforme pas son pari de nous donner envie de faire vivre le setting. L'histoire est sympathique, les possibilités nombreuses, mais les héros sont un peu trop condamnés à devenir des machines à tuer et le côté far-west est du coup largement en retrait face à toutes les menaces exposées dans la moitié du bouquin. En gros, on passe à côté de l'ambiance...

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques