Contenu | Menu | Recherche

Leader européen des sites de jeu de rôle

Watchmen Sourcebook

.

Références

  • Gamme : DC Heroes
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Mayfair Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1990
  • EAN/ISBN : 0-923763-20-1
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre broché de 128 pages, format comics.

Description

Les Gardiens (Watchmen) est un des rares comics à avoir connu un certain succès en français, puisqu'elle a été traduite par les éditions Zenda. Oeuvre majeure d'Alan Moore et de David Gibbons, cette série de douze comics raconte l'histoire de six super-héros plus ou moins à la retraite qui enquêtent sur la mort de l'un d'entre eux. En filigrane, cette bande dessinée explore le passé de ces différents personnages, qui formaient une équipe de super-héros portant le doux nom de Gardiens.

Ce supplément donne aux maîtres de jeux que cette bande dessinée a passioné toutes les cartes pour faire jouer une campagne dans cet univers qui s'écarte résolument du monde de DC. Le supplément est séparé en deux parties.

Dans la première, on apprend tout sur les Minutemen, un groupe de super-héros qui faisait respecter la loi bien avant l'époque des Watchmen. Dans la deuxième partie du supplément, ce sont les Watchmen, les gardiens donc, qui sont passés à la loupe. Et c'est bien de cela qu'il s'agit : chaque héros est disséqué, non seulement du point de vue de ses caractéristiques, mais également, et surtout, le background de chaque personnage est détaillé sur une demi-douzaine de pages.

Le tout est superbement présenté, sous la forme d'articles de journaux découpés pour la cause, d'extraits de communiqués secrets, de lettres entre les héros, etc. Une petite section en fin d'ouvrage donne les caractéristiques des principaux vilains que peuvent affronter les Watchmen (ou les Minutemen).

Un supplément indispensable pour les fans de la série.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Sherinford  

Who Watches the Watchmen ? The Watchmen, cette série mythique de douze comics qui réunissait les talents combinés d'Alan Moore et Dave Gibbons est probablement la pièce incontournable d'une collection de BD américaines qui se respecte. Mais les amateurs de BD françaises peuvent également profiter de ce chef d'oeuvre, pusqu'il est publié chez Zenda sous le titre "Les Gardiens" (il y a eu plusieurs éditions, en 6 et en 2 volumes).

Quoi de plus naturel dès lors que de voir apparaître ce supplément à DC Heroes, tout aussi incontournable que la BD en question. Le Watchmen sourcebook offre une mine de renseignements pour créer une campagne autour des Minutemen ou des Watchmen, avec tout l'historique et les relations tumultueuses des différents personnages clefs de la série. La seule chose que ce sourcebook ne propose pas, ce sont les scénarios, mais le background est suffisamment développé dans ce livret pour fournir des idées afin de meubler des dizaines de séances de jeu.

g-master  

Cet ouvrage est un véritable petit bijou !

Si vous avez, comme moi, adoré la BD, on peut dire que ce supplément lui rend pleinement hommage. Il est complet, fouillé, plein à craquer de background sur cet univers décalé, subtil, noir, politiquement incorrect, et ce à travers nombres d'aides de jeux qui nous comptent l'histoire des minutemen, des watchmen, ainsi que de leurs ennemis.

Il y a là matière à faire une campagne vraiment différente, chose que je m'apprête à faire bientôt.

 

Il était parfaitement logique que la BD des Watchmen, publiée par DC Comics, soit adaptée en jeu de rôle par Mayfair, qui publie DC Heroes. En tout cas, on attendait cela depuis longtemps. Voici donc, en 128 pages, tout ce qu'il y a à savoir sur les Watchmen, leurs devanciers et leurs adversaires (la moitié du suppléments est consacrée aux Minutemen des années 30-40, le reste aux Gardiens, les "vilains" se voyant réduits à la portions congrue, à savoir une dizaine de pages à la fin).

Ce sourcebook se présente d'une façon plutôt non conventionnelle, comme un vaste recueil de documents, j'ai presque tendance à dire d'aides de jeu. A l'exception des caractéristiques de tout ce petit monde, et quelques gadgets, on n'y trouve pratiquement pas de technique. Pour chaque personnage, on découvre en revanche une foule de fac-similés, censés nous fournir un éclairage sur sa vie et sa psychologie. La variété des documents proposés est tout bonnement ahurissantes : coupures de journaux bien sûr, mais aussi lettres, dossiers médicaux, affiches, prospectus... Tout est intéressant, à des degrés divers. Bien entendu, ils sont fréquemment rédigés avec des optiques différentes - et donc, on possède une intéressante variété d'opinions sur tout ce petit monde... Evidemment, ce petit jeu est bien plus intéressant pour les héros mal connus comme Captain Metropolis ou la Silhouette que pour les personnages centraux de la BD. De fait, on en apprend nettement plus sur les Minutemen que sur les Gardiens proprement dits. C'est logique, la BD nous dit à peu près tout ce qu'il y a à savoir sur les Gardiens. Sans doute les Minutemen offraient-ils un champ plus vaste à l'imaginaire des concepteurs... Cela dit, ceux qui ne connaissent pas la série peuvent acheter ce livret sans crainte d'être "largués" : une bonne part des documents figurant à la fin de chaque épisode de la BD a été repris. Evidemment, les fans de BD trouveront que c'est de la place gâchée, mais bon...

Reste, au bout du compte, un supplément utile pour les joueurs de DC Heroes, et un must pour les fans de la série (au point qu'une traduction française par Zenda serait la bienvenue - même amputée des caractéristiques JdR).

Tristan Lhomme - Casus Belli n°62

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques