Contenu | Menu | Recherche

Viril, mais correct

Chronicles of Anyaka 3 - The Heart of the Home

.

Références

  • Gamme : d20 System
  • Sous-gamme : Dire Kobold
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Dire Kobold
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2003
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Fascicule de 29 pages

Description

Troisième volet des Chroniques d'Anyaka, The Heart of the Home est par défaut destiné à un groupe de quatre aventuriers de niveau 7. Suite directe de History's Horrors Are Often Buried Deep, il forme la conclusion de la première partie de la saga en permettant aux joueurs de mener à bien leur misison principale (sauver la jeune Anyaka). Grâce aux indications fournies au début et à la fin du module, un MJ pourra également utiliser ce scénario comme une aventure indépendante du reste des Chroniques.

L'introduction commence par planter le décor de l'aventure, ce qui permet d'en apprendre davantage sur le complot qui se trame et le sort funeste réservé à Anyaka. Le manoir de lord Eston (ami du précepteur d'Anyaka vers qui ce dernier a envoyé les PJ dans l'épisode précédent) a récemment été envahi par une horde d'aquarrans, des humanoïdes aquatiques originaires du plan élémentaire de l'eau au service du culte de Shandrulaar. Pris par surprise, les habitants du château ont été capturés et réduits à l'esclavages dans les souterrains inondés sous la demeure. Désormais inhabitée, cette dernière a attiré différents groupes d'humanoïdes, comme des orques, gobelins et autres gnolls, mais eux aussi ont fait les frais des raids des aquarrans. Comble de malchance pour les humanoïdes encore libres, les aquarrans sont alliés à un jeune dragon vert qui les empêche de quitter le château. C'est dans les souterrains de ce manoir qu'Anyaka attend sa dernière heure. Un prêtre du culte de Shandrulaar a en effet l'intention de la sacrifier lors d'un rituel destiné à ramener l'antique dragon à la vie.

A la fin de l'épisode précédent, les PJ étaient téléportés vers ce que le mystérieux précepteur d'Anyaka affirmait être un lieu sûr pour eux et l'artefact qu'ils transportent. Ils seront donc probablement très surpris d'arriver dans un manoir à l'abandon depuis plusieurs mois. Au cours de l'exploration des très nombreuses pièces, les aventuriers vont avoir l'occasion de récupérer certains objets précieux (si leur conscience les y autorise) et d'affronter les quelques monstres errants qui ont commencé à infiltrer le château; mais surtout de rencontrer les différents humanoïdes piégés dans le château. Ces derniers ont le moral au plus bas et ne se montrent guère belliqueux, ce qui permet aux PJ de discuter et d'apprendre ce qui s'est passé. Le moment fort de cette première partie consiste certainement en la rencontre avec Ithixial, le dragon vert juvénile qui considère le manoir comme son antre et n'apprécie pas du tout la présence des aventuriers : un combat est quasiment inévitable.

Dans la deuxième partie, les personnages s'aventurent dans les grottes servant de repaire aux aquarrans. Les souterrains sont tous complètement ou partiellement inondés, et cette section fournit quelques règles complémentaires sur la noyade, les déplacements et combats aquatiques. La progression dans ce donjon va être difficile, d'autant que les aquarrans sont furieux de cette intrusion (sans compter Ithixial, si les PJ ne s'en sont pas débarrassés dans la premièrepartie). Mais avec un peu de chance et de sens tactique les aventuriers devraient avoir le dessus et réussir à libérer les esclaves humains. Pendant que les prisonniers libérés remontent à la surface pour reprendre le contrôle des lieux, les personnages vont devoir poursuivre leur exploration et interrompre de justesse le rituel du prêtre fou qui s'apprête à sacrifier Anyaka. Il ne leur reste plus alors qu'à raccompagner la jeune fille chez son père, après avoir reçu une récompense méritée de la part de lord Eston. Des conseils sont d'ailleurs donnés pour faire de ce scénario la conclusion de la campagne, si le MJ souhaite y mettre un terme.

Un appendice complète le livret en présentant la fiche des aquarrans, sortes de tritons à la très longue queue ophidienne, ainsi que les caractéristiques des serpents de mer qu'ils utilisent comme gardiens.

Pour ceux souhaitant jouer les Chroniques d'Anyaka jusqu'au bout, l'aventure se poursuit dans le quatrième volet des Chroniques d'Anyaka : Let Sleeping Dragons Lie.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.