Contenu | Menu | Recherche

Le GROG est votre ami

Hidden Emperor (The)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 96 pages à couverture souple.

Description

Ce supplément décrit l'intégralité des évènements survenus lors de la Guerre contre l'Ombre jusqu'à la marche vers Volturnum et la bataille de l'Oblivion's Gate. Ce cycle est le second arc narratif ayant servi de support au jeu de carte "Legend of the Five Rings". Il est structuré en six chapitres reprenant les six extensions du jeu de carte (Hidden Emperor, Dark Journey Home, Honor Bound, Ambition's Debt, Fire and Shadow, Soul of the Empire).

Chaque chapitre a une structure commune : il s'ouvre par une fiction, continue avec une description détaillée des évènements survenus à cette période et se poursuit avec une partie présentant des nouveautés pour les systèmes de jeu, et ce pour la dernière fois pour le système d20. Chaque partie contient également un descriptif des PNJs fournissant leur statistiques de jeu pour cette période. Enfin, chaque chapitre contient un volet d'une campagne épique aillant pour toile de fond la Guerre contre l'Ombre : "La secte du Destructeur".

Le supplément se termine par une annexe faisant le point sur l'état de l'Empire et des différents clans après cette guerre.

Comme l'Ere du Vide, Hidden Emperor propose :
- de nouvelles écoles avancées
- de nouvelles voies
- de nouveaux défauts et compétences
- de nouveaux sorts, kihos et tatouages
- de nouveaux nemurani
- des katas

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 6 mai 2010.

Critiques

Franck Pouget  

Attention, ce supplément contient du grosbillisme !! La storyline de L5A continue son petit bonhomme de chemin avec ce supplément, suite de l'ère du Vide. Il est basé sur le jeu de cartes et cela se sent. En effet, on a certes une bonne chronologie de ce qui se passe pendant cette sombre période. Mais cette chronologie s'intéresse surtout aux héros de Rokugan. C'est donc du particulier essentiellement. Le maître n'a aucun point de vue général sur Rokugan pendant cette période. En ce sens, cela se rapproche plus d'une chronique que de l'Histoire.

Deuxième point, comme je le disais au début, ce supplément est très grosbill. Des Dieux meurent, des mortels accèdent au rang divin. Bref, on se croirait dans les Royaumes Oubliés !! A la fin de la période, les auteurs laissent d'ailleurs le maître bien seul. Que faire devant le bordel (c'est le mot) qu'ils ont mis dans Rokugan ?? Enfin, il serait temps que les auteurs arrêtent avec le clan du Scorpion : banni, plus banni, banni, moyennement banni, etc, etc, on en finit plus. On a un peu l'impression que c'est le plomb que les scénaristes font sauter quand ils veulent faire avancer l'histoire.

Alors pourquoi mettre trois et pas un ou deux ? Parce que j'aime bien malgré tout les évènements de cette période. On est surpris, les destinées s'accomplissent, et ce que certains attendent depuis plus de mille ans arrivent enfin. Et puis le Kolat a presque le beau rôle. La campagne par contre n'est pas terrible. Par contre dans les synopsis, il y a de très bonnes idées à exploiter.

Bref, c'est un supplément pour ceux qui avaient déjà aimé L'ère du Vide (c'est mon cas) et qui attendent la suite avec impatience. Pour ceux qui trouvaient déjà l'Ere du Vide un peu limite, laissez tomber.

 

A la parution de Rokugan, le "présent" de Rokugan fit un saut brutal en avant, passant directement de l'accession au trône de Toturi (à la fin de l'Ère du Vide) à sa mort et à la guerre de succession qu'elle provoqua. Tous les événements majeurs survenus pendant son règne furent intégrés sans beaucoup de précisions. Ce trou dans la storyline est désormais comblé par Hidden Emperor qui reprend l'organisation et le principe de l'Ère du Vide en passant en revue cette période mouvementée. Au passage, AEG met un terme à sa période d20 en offrant aux amateurs de ce système une nouvelle période historique à exploiter avant son abandon et le passage à la 3ème édition.

En plus de l'exploration chronologique de tous les événements marquants de la période, ce supplément en profite pour incorporer tous les éléments techniques correspondants : classes, kihos, monstres, sorts, etc. Enfin, une mini-campagne ayant pour toile de fond les événements évoqués permet d'utiliser le tout et de dire : "j'y étais". Elle demandera beaucoup de travail pour devenir consistante tant elle est succincte et le reste n'a de véritable intérêt que pour les fans qui veulent connaître les détails et l'envers du décor. A réserver aux fans donc, qui seront comblés.

Christophe Mouchel - Casus Belli n°32

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques