Contenu | Menu | Recherche

Au commencement l'univers fut créé. Et puis on a commencé à recenser les JDR...

Fortunes & Winds

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

112 pages en bichromie noir/bleu, couverture souple

Description

Ce supplément est un ouvrage hybride supportant à la fois le système D10 Roll and Keep (expliqué dans le guide du joueur) et le système D20 de D&D 3ème édition associé à Rokugan et Oriental Adventures. La mise en page permet aux utilisateurs de chaque système de retrouver en un coup d'¿il les informations techniques correspondant à leur système. Les informations pour le système D20 apparaissent en noir alors que les informations pour le système AEG sont imprimées en bleu.

Ce supplément lève le voile sur une facette encore inconnue de l'univers dont Rokugan fait partie : la cosmologie. Cet aspect, bien qu'abordé dans certains suppléments comme Rokugan, n'a jamais été traité en détails bien que l'évolution de l'Empire d'Emeraude ait souvent dépendu de forces cosmiques dépassant les simples mortels.

Le lecteur y apprend que dix plans d'existence, ou Royaumes, sont recensés et connus bien que d'autres puissent éventuellement exister. Ces royaumes coexistent et il est possible de voyager de l'un à l'autre dans certains cas (mort, magie, utilisation d'artefacts, etc.). Les différents Royaumes luttent aussi pour le contrôle de toutes les créatures qui peuplent l'univers qu'elles soient autochtones ou en provenance d'un autre Royaume. Chaque Royaume exerce son contrôle de façon différente et le contrôle d'un Royaume peut continuer à exister alors que la créature a changé de Royaume. Les auteurs révèlent à cette occasion la nature du contrôle de Jigoku, la Souillure. C'est par l'intermédiaire de la Souillure que Jigoku tente de prendre le contrôle des habitants des autres Royaumes et ce contrôle perdure même dans d'autres Royaumes, c'est pourquoi les mortels (habitants du Ningen-Do où se situe Rokugan) peuvent être Souillés.

Les dix Royaumes connus sont décrits suivant un formalisme identique présenté dans l'introduction :
- accès depuis les autres Royaumes,
- forme du Contrôle exercé par le Royaume et moyens de s'en prémunir,
- utilisation de la magie,
- relation avec les autres Royaumes,
- habitants,
- une idée d'aventure exploitant les spécificités du Royaume.

L'introduction explique également comment créer des personnages natifs d'autres Royaumes que celui des mortels, et fournit des règles détaillées sur les Esprits polymorphes qui visitent parfois Rokugan (comme les Kitsune). De nombreuses nouvelles options sont aussi offertes pour la création de personnage. Quelques objets magiques sont aussi décrits.

Les dix Royaumes ensuite décrits sont :
- Jigoku, le Royaume du Mal,
- Gaki-do, le Royaume des Fantômes Affamés,
- Sakkaku, le Royaume de la Tromperie,
- Meido, le Royaume de l'Attente,
- Yomi, le Royaume des Ancêtres Bénis,
- Tengoku, le Royaume Céleste,
- Chikushudo, le Royaume des Animaux,
- Toshigoku, le Royaume du Massacre,
- Yume-do, le Royaume des Rêves,
- Ningen-do, le Royaume des Mortels.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

 

Les amateurs de Rokugan le savent, il n'y a pas un monde des esprits mais plusieurs. Fortunes & Winds nous emmène dans une visite parfois succincte mais toujours utile du royaume du Mal, de celui de la Discorde, des terres des Ancêtres bénis et celles des Animaux, les Paradis célestes, les mondes des Mortels et des Rêves, sans oublier le Meido. Pour ce dernier, trop peu d'informations sont fournies, alors qu'on était en droit d'attendre davantage que trois maigres pages pour un royaume qui fut la raison d'être de bien des intrigues - comme celle de l'excellent Héritage des Guerriers.

Fidèle à la gamme d20, ce supplément est vite lu. Les nouvelles sont de bonne facture et les informations disponibles sont claires. Cela dit, l'âme rokugani, qui sommeille en tout fan du L5R originel, est sincèrement désolée de constater que les paragraphes qui la concernent vraiment sont rares, sous prétexte de laisser de la place aux interminables considérations techniques du Oni no d20.

Enfin, ne croyez pas tout ce que vous raconte la quatrième de couverture : le Manuel des Joueurs et Rokugan suffisent amplement pour exploiter ce catalogue d20.

Sébastien Célerin - Casus Belli n°17

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques