Contenu | Menu | Recherche

Etre heureux est un devoir. Etes-vous heureux ?

Bestiary of Krynn

.

Références

  • Gamme : D20 - Dragonlance
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : Sovereign Press
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mai 2004
  • EAN/ISBN : 1-931567-13-1
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide en quadrichromie de 160 pages

Description

Ce supplément constitue le bestiaire du monde de Krynn. Il décrit bon nombre de créatures spécifiques de ce monde à la manière du Manuel des Monstres : illustration en couleurs, caractéristiques techniques, pouvoirs spéciaux, description physique et écologique de la créature, plus quelques notes éventuelles d'historique sont donc au rendez-vous pour les soixante-treize créatures ou "templates" de ce recueil. Les créatures sont regroupées par type au sein des chapitres de l'ouvrage ; on trouve au début une table des matières par numéro de page et une autre par ordre alphabétique des créatures.

Le premier chapitre s'intéresse aux créatures draconiques, les véritables maîtres de Krynn. Dragons aquatiques, types particuliers de draconiens, vassaux draconiques des Seigneurs Dragons et rejetons draconiques sont donc abordés tour à tour, ainsi que des dragons primitifs vivant dans les déserts de Krynn. Ces différentes créatures, quatorze au total, occupent trente-trois pages.

Le deuxième chapitre traite de races mineures de Krynn ou de clans spécifiques. On y trouve dans le désordre les centaures wendle habitant les terres orientales de Krynn, les Enfants de la Mer, un peuple-fée aquatique se reproduisant avec les êtres de la surface, les Disir souterrains, les géants, les kyries ailés ou les sligs, des créatures amphibies sadiques qui composaient la base des armées draconiennes sous-marines pendant la Guerre de la Lance. Ces quatorze nouvelles créatures occupent les vingt-quatre pages suivantes.

Le troisième chapitre est celui des bêtes : quinze pages et dix créatures qui vont des animaux courants aux insectoïdes horax, en passant par les vers Urkhan, des vermines employées par les nains dans leurs galeries souterraines comme montures lorsqu'ils sont jeunes ou pour creuser des tunnels lorsqu'ils sont plus âgés.

Le quatrième chapitre traite des créatures magiques : constructs, aberrations et plantes y ont la part belle des vingt-six pages. On y trouve notamment certains serviteurs des Seigneurs Dragons, la Maîtresse de la Forêt, une licorne vivant dans Sombrebois, ou les Skorenoi, ces centaures et satyres pervertis par le chaos et qui hantent certaines régions de Sombrebois.

Le cinquième chapitre réunit les extérieurs et les créatures élémentaires. En dix-neuf pages, on en a un aperçu détaillé, notamment de créatures apparues pendant la Guerre du Chaos et qui hantent toujours certaines régions reculées de Krynn.

Les treize pages du sixième et dernier chapitre rassemblent la dernière catégorie de créatures : les morts-vivants. Les chevalier-spectres ou les Witchlin, des spectres traquant les elfes pour ramener leurs âmes à Chemosh, font partie du panel de revenants qu'offre ce bestiaire.

L'ouvrage se conclut par plusieurs appendices : un premier traite de cinq nouvelles classes de prestige, l'appendice deux propose une règle pour gérer l'acceptation d'un personnage monstrueux par ses contemporains et le racisme que sa présence peut engendrer, ainsi qu'une liste des zones de Krynn propices à la création d'un tel personnage, enfin le troisième et dernier appendice présente des tables de rencontres détaillées en milieu sauvage. Ces tables de rencontres sont indexées et une carte d'ensemble de Krynn en couleurs, qui termine l'ouvrage, reprend les index de ces tables pour indiquer l'emplacement de chaque région exposée. On trouve enfin deux tables : la liste des monstres du bestiaire classés par niveau de difficulté et une table des niveaux de difficulté des dragons selon leur classe d'âge.

Lorsque la version papier de ce supplément fut épuisé, à la demande des fans, une version révisée a été produite.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Thom'  

Sovereign Press continue sur sa belle lancée avec ce bestiaire pour Krynn. Le matériel de l'ouvrage est luxueux : illustration de couverture splendide, couverture rigide, papier de qualité, intérieur tout en couleur, bref on en redemande. Cela dit, le petit décalage de l'illustration de couverture, c'est vraiment voulu ?

Le contenu, en plus, est à la hauteur du contenant. On trouve pèle-mêle des créatures bien connues des adeptes de la campagnes - les Kani Doll, les Sligs, et d'autres - des créatures indispensables pour tous ceux qui veulent jouer dans la période de la guerre du Chaos - dragons chaotiques, démons et créations du Père du Tout et du Rien - et quelques petites nouveautés spécifiques de la Guerre des Ames. Le tout est bien décrit, les tableaux avec lignes surlignées sont extrêmement lisibles, les illustrations sont de qualité (cela doit être la plus belle réussite de la gamme, loin devant le Campaign Setting, décevant à ce niveau). Les appendices qui concluent l'ouvrage ne gâchent rien, et on dispose enfin d'une carte en couleur de l'ensemble de l'Ansalonie, même si elle est couverte de chiffres renvoyant aux tables de rencontre.

Bref, une réussite presque totale. On regrette juste que ce supplément, très dispensable comme tous les bestiaires, vienne avant d'autres que j'attends plus impatiemment, comme la campagne Key of Destiny.

cossaw  

A quoi peut-on comparer le présent bestiaire ?

- S'il fallait le comparer au manifique bestiaire du 5e âge (incarnation précédente de DL en JdR), il y perdrait sur le point de vue descriptif ce qu'il gagnerait en détails techniques.
- S'il fallait le comparer au Monstrous Compendium IV pour AD&D2 - DragonLance appendix, il y gagne sur tout opint de vue, sauf bien sûr au niveau des monstres qui ont disparu (mais qui réapparaîtront bientôt...).
- S'il fallait le comparer au bestiaire des Royaumes Oubliés, je pense qu'on ne jouepas dans la même catégorie.

Rappelons nous que pour jouer dans l'univers de Krynn, même si les règles sont importantes pour assurer une cohérence au jeun c'est l'ambiance qui compte. Dans les deux cas, règle comme ambiance, je dirais que le présent bestiaire remplit bien son rôle. Il est un peu austère, mais conserve assez souvent des parties "non techniques" intéressantes. Je m'en suis déjà bien servi et il vrai qu'il est très bien conçu (je précise que je ne suis pas un éxégète des livres de règles et qu'en l'occurence, s'il y a des erreurs je m'en moque) : c'est ceci qui me permet de bien évaluer le manuel. Très bon livre, achat quasi obligatoire pour la gamme d20 de DL. Pourquoi pas 5 ? Parce qu'il lui manque un petit +, qui d'ailleurs existe dans la gamme d20 de DL : la moitié (ie hors PNJ) du petit livret fourni avec l'écran...

TEO  

Petite déception pour ce bestiaire pourtant fort joli. En vrac : présentation prestigieuse, illustrations soignées et créatures originales invitent le lecteur a l'aventure. Cependant, les défauts abondent : prêt d'un tiers des créatures ne sont jouables que dans la période de la guerre du Chaos... Ce ne seraient pas génant si l'ouvrage ne faisait que 160 pages et que chaque créatures était décrite sur deux pages. Si l'on ajoute des "challenges rating" difficiles, le maitre qui commence sa campagne n'a que bien peu de choix parmi les quelques créatures jouables !

En conclusion : si vous maitrisez dans la période de la guerre du chaos : Foncez ! Les autres... Fouillez dans votre magasin de jeux de rôles favoris : il y a surement mieux !

 

Au-delà d'un pur bestiaire, dont la qualité technique est difficile à juger à priori, cet ouvrage propose bon nombre de données supplémentaires qui le rendent extrêmement intéressant, malgré son prix. Des données sur les dragons de Krynn, tout d'abord, via les caractéristiques de certaines de leurs créations ; sur les créatures du chaos, ensuite, ce qui le rend indispensable pour ceux qui voudraient jouer pendant la guerre du Chaos. L'ouvrage propose aussi une douzaine de races jouables supplémentaires, exotiques, monstrueuses, voire maléfiques, sans oublier cinq classes de prestige à destination principale des monstres. Enfin, des règles sur les préjugés raciaux et la manière de les utiliser en campagne viennent encore agrémenter le tout, avant les habituelles et parfois inutiles tables de rencontres.

Et si tout cela ne suffit pas, il ne reste plus alors qu'à savoir que les monstres présentés sont très bien décrits, s'intègrent pour la plupart à merveille dans l'univers de Dragonlance et sont accompagnés d'illustrations souvent excellentes. Au final, on a donc un excellent bestiaire qui complète agréablement les créatures déjà présentées par ailleurs. Et Sovereign Press persiste à remplir ses suppléments avec autre chose que de simples ajouts techniques, ce qui n'est pas un mal !

Thom' - Casus Belli n°27

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques