Contenu | Menu | Recherche

Nous servons le jdr et c'est notre joie

Champions of Ruin

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 160 pages en couleurs à couverture rigide.

Description

Cet ouvrage est le pendant maléfique de Champions of Valor. Il présente des options de développement de personnages et des conseils aux meneurs de jeu visant à faire des personnages une menace pour la stabilité de Faerûn. Une introduction de quatre pages décrit l'utilisation de cet ouvrage, ainsi que les différents aspects que peut prendre le Mal : opportunisme, sadisme, folie, malédiction ou attirance néfaste sont autant d'aspects du Mal qui peuvent toucher même les plus valeureux héros.

Le premier chapitre ("Races" - 9 pages) décrit trois nouvelles races maléfiques : les Draegloth, issus d'accouplements contre-nature entre des prêtresses de Lolth et des démons, les Extaminaar, sang-mêlés entre humains et yuan-ti, et les Krinth, croisement entre hommes et démons du plan de l'Ombre.

Le deuxième chapitre ("Tools of Evil" - 37 pages) présente les nouvelles options destinées aux personnages. Ici, ce sont 3 dons, 36 nouveaux sorts, 7 nouveaux sortilèges épiques et 5 nouveaux objets magiques et artefacts qui sont décrits. Bien entendu, tous sont conçus pour des personnages maléfiques ou déchus. Le troisième chapitre ("Prestige Classes" - 28 pages) complète ces nouvelles options avec six nouvelles classes de prestige : Black Blood Cultist, Justice of Weald and Woe, Night Mask Deathbringer, Shade Hunter, Thayan Gladiator, Vengeance Knight.

Le quatrième chapitre ("Evil Organizations" - 23 pages) s'intéresse plus particulièrement à sept organisations éminemment maléfiques des Royaumes : le culte du Dragon, les cultes de la Lune, les moines de la Lune Sombre ou le Zhentarim font partie du lot. Le cinquième chapitre ("Evil Places" - 18 pages) abrde ensuite les lieux privilégiés par le Mal : noeuds et autels maléfiques sont notamment présentés (Evil Nodes et Shrines). Sept lieux maléfiques particuliers servent d'exemple.

Le sixième chapitre ("Encounters with Evil" - 12 pages) fournit tout d'abord quelques conseils aux meneurs sur la manière de mettre en scène des aventures centrées autour de personnages maléfiques. Neuf PNJ prêts à l'emploi viennent conclure le chapitre, fournissant au meneur des alliés, employeurs ou adversaires potentiels pour ses personnages. Le septième et dernier chapitre ("Champions of Evil" - 33 pages) vient compléter cela avec la description détaillée de neufs champions du Mal, avec pour certains d'entre eux la description et le plan de leur antre ou lieu de villégiature habituel.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 26 mai 2016.

Critiques

Le roi kobold  

Un supplément assez contrasté à mon goût, que je ne regrette cependant pas d'avoir acheté, chapitre par chapitre nous avons donc, outre l'intro qui a le mérite d'être courte :

- 3 "nouvelles" races, bien que le Draegloth ne mérite guère ce qualificatif, ça peut toujours servir mais c'est sûr que ça ne révolutionnera pas votre approche des RO.

- Une partie crunch avec dons, sorts et objets magiques. J'aime assez les dons d'initiés et certains sorts (ceux de la CDP "justice of weald and woe" notamment) qui s'intègrent bien au monde, pour le reste je trouve que ça fait un peu remplissage, mais bon ça reste WOTC hein.

- Des CDP décrites en détail selon le nouveau format. J'aime beaucoup le justice of weald and woe, et dans une moindre mesure le vengeance knight, mais pour le reste je ne les trouve pas terribles. Certes elles enrichissent le monde en nous faisant découvrir de nouveaux pans des RO, mais on aurait pu trouver mieux, enfin au moins elles restent assez originales.

- Une partie sur les organisations maléfiques dont j'attendais beaucoup. Hélas une partie de la place est bêtement cachée par le culte du dragon pourtant abondamment décrit dans Seigneurs des ténèbres et Dragons of Faerûn, ainsi que par le Zentharim lui aussi bien décrit dans Seigneurs des ténèbres. A côté de ça des organisations assez peu logiques comme le culte de la lune, des humains vénérant les lycanthropes. OK, mais dans ce cas pourquoi ne se font-ils pas mordre par eux ? De même la société secrète du prêtre illithid contrôlant un clan nain et une tribu de grimlocks est assez ridicule. Mais le reste est mieux et la partie vraiment détaillée sur l'eldreth veluuthra rattrape la donne, là au moins on a de quoi faire et rien que ces quelques pages rendent le livre utile tant elles enrichissent l'organisation.

- Vient une partie sur des lieux maléfiques peu utile et pas très originale, suivie d'une autre sur des PNJ maléfiques qui ont au moins le mérite de venir d'organisations/classes/races décrites dans le bouquin. Remplissage, quand tu nous tiens...

- Après ce bilan peu reluisant, on pourrait se demander pourquoi prendre ce livre. La réponse est dans la dernière partie. En plus de 30 pages, elle nous donne avec plein de BG et peu de crunch 9 super-méchants qui sont bien plus que des gros PNJ. Nous avons là certaines des plus grandes puissances maléfiques de Faerûn, comme Kezef le chien du chaos (qui a cependant un FP de merde, 21, pour une créature ayant mangé la main de Tyr et faisant fuir Mask, mais l'important n'est pas là), le puissant démon Eltab ou la liche néthérille surpuissante Aumvor. Avec force détails, on a ici décrit l'histoire, les buts et les pouvoirs de ces créatures, qui couplés avec l'excellent Lost empires of Faerûn (où ils apparaissent souvent d'ailleurs), vous donneront de parfaits méchants exploitant bien la riche histoire des RO (Grand History of the Realms est pour ça).

Du bon et du moins bon donc, avec hélas pas mal de remplissage si vous n'avez rien contre le crunch (en soi pas mauvais, je suis juste pas fan), contre l'anglais, ou que vous êtes tentés par les parties BG sur les grand méchants ou sur l'eldreth Veluutra, allez-y, sinon ça n'a vraiment rien d'indispensable.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques