Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey.... RPGs

Manuel des Monstres II

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 224 pages, intérieur en quadrichromie.

Description

Nous voici en présence du digne successeur du Manuel des Monstres avec pas moins de 250 nouvelles créatures. Plus grosses, plus féroces, plus méchantes... telles sont les nouvelles bestioles qui ne sont pas destinées aux personnages de bas niveau, puisque les facteurs de puissance peuvent atteindre 21. Le format de description reste inchangé, et les illustrations en couleur sont toujours au rendez-vous. Quelques curiosités seront également là, telle la Vase d'ossements encore surnommée "cimetière roulant", ou les Tâddéchets qui sont des conglomérats d'objets magiques mal intentionnées.

Les 20 premières pages présentent le format des créatures, les méthodes de création révisées, et on trouvera en appendice une dizaine d'archétypes pour créer de nouvelles créatures : Monstre de Légende, Créature Titanesque, etc. L'ouvrage se termine par un classement des monstres par facteur de puissance, et on trouvera une liste alphabétique en début de livre.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 21 février 2016.

Critiques

Grutlus  

La publication d'un tome II se justifiait-elle autrement que par des raisons mercantiles ? Pas vraiment, dira-t-on à la lecture de cette compilation griffue. D'abord parce que le retour à la publication en plusieurs volumes cartonnés aux titres nostalgiques (sans parler des bestioles saupoudrées dans les suppléments) est un sacré pas en arrière ergonomique par rapport aux compendia de la deuxième édition.

Et puis quels monstres ! Des animaux sanguinaires, légendaires, titanesques (comprendre gros/très gros/très très gros), des dinosaures : sans intérêt, à quoi bon faire du med-fan pour se cogner des ours ou des cerfs, voire des crapauds de la taille d'une ferme ? Des tripotées de golem-elemental-like, tous plus ternes les uns que les autres (à part peut-être le golem de chaînes, au charme désuet de tueur de grosbills); des plantes (oh oui, encore un combat contre un épi de maïs géant maléfique ! Mon paladin de niveau 15 ? Tué par un topinambour chaotique), des insectes divers et variés (décidément, on se croirait chez un Buffon sous psychotropes) et pour couronner le tout, une foison de tas informes, grosses baves avec des dents et des yeux grouillants (ne pas manquer l'illustration de la vase de chair ! anthologique !), qui fleurent bon le manque d'inspiration de rédacteurs gastro-entériques.

S'il fallait en sauver quelques-uns, mais c'est une question de goût : l'esprit insatiable, beau bestiau à la senteur de fin du monde, pour les campagnes très désespérées, les myconides, pas pour l'intérêt des bestioles, mais pour la qualité et la longueur de l'article qui leur est consacré et qui devrait servir d'exemple pour de futures publications (faut pas rêver non plus. Ah ! la dure loi des spores!) et le rejeton de Kyuss (ex-fils du même), pour satisfaire la nostalgie du vieux rôliste (quand on n'avait pas le Fiend Folio, et qu'on devait se contenter du résumé dans Casus : toute une époque). Bref, aussi faiblard que le MM2 première édition, sans la mouche et les créatures cubiques.

Lev  

Un second manuel des monstres pour D&D 3. Est-il aussi agréable que le premier ? OUI. Est-il aussi intéressant que le premier ? NON clairement, non.

On y trouve quelques classiques du fantastique qui manquait à l'appel du premier tels que la banshee, le phénix, le léviathan, l'oiseau roc ; d'autres classiques purs produits D&D tels que les grells, les thri-kreen, les dragons cristallins et les myconides ; mais aussi des créatures qui ont fait les beau jours de Planescape, comme 2 guardinals et 3 yugoloths. Mais au-delà de ça, qui y a-t-il ? Pas grand chose de palpitant à mon sens.

Honnètement, on peut se demander si l'achat de ce livre est utile. Mais au moins, les monstres qui y sont proposés ressemblent encore à quelque chose, à l'inverse des 3 volets suivants du manuel des monstres...

 

Critique écrite en août 2009.

 

C'est reparti pour 225 pages et au moins 250 créatures ! On retrouve le format de présentation du premier manuel : une description rapide de la bête et ses techniques de combats (le petit topo sur sa société est plus rare). Parfois, on a le droit à sa motivation, souvent chiante à mourir : détruire, bouffer de la chair humaine (les elfes sont immunisés ?), boire du sang ou massacrer. C'est toujours le même défaut : les créatures n'ont ni passé ni avenir, et sont avant tout destinées à rejoindre le " mausolée-des-monstres-errants-inconnus ". On frôle même le ridicule avec des créatures comme l'éléphant sanguinaire, l'homme-yak ou les dinosaures (bienvenue à Jurassic Donj').

Du côté des bonnes choses, on trouve une vingtaine de créatures dotées d'un FP supérieur à 20 (jusqu'à 28 !), de nouvelles tables de créations de bestiaux, plus complètes que celles du premier manuel et de nouveaux archétypes, dont le chevalier de la mort et les monstres légendaires. Les DM les plus fous pourront même créer des dinosaures demi-golem. Si, si !

En bref, ce supplément est destiné aux collectionneurs, à ceux qui ont épuisé les monstres du premier manuel et à ceux qui jouent avec des PJs de haut niveau. Un Canis " fresh " dans ce cas-là seulement...

Willem Peerbolte - Casus Belli n°19

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :