Contenu | Menu | Recherche

La société pardonne souvent au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

Dungeons & Dragons, le Jeu d'Aventures

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

La boîte au format A3 contient :
- une feuille "Lisez-moi"
- un livre de règles de 32 pages agrafé
- un livre d'aventures de 48 pages agrafé
- un plan de donjon recto-verso A1
- deux planches cartonnées de jetons à détacher (personnages, monstres et objets)
- un sachet de huit figurines de plomb de personnages
- un sachet de six dés à 4, 6, 8, 10, 12 et 20 faces
- feuillet non-relié de 8 doubles pages en couleurs

Description

Cette boîte d'initiation est destinée à amener les plus jeunes (plus de douze ans) au jeu de rôles en douceur, grâce à une approche didactique. La feuille "Lisez-moi" contient les instructions pour prendre le jeu en main.

Il est expliqué qu'il n'est pas nécessaire de lire le livret de règles avant de commencer à jouer. Il suffit aux joueurs de lire les fiches de personnage et la fiche de résumé des règles, et au maître du donjon de lire la fiche de résumé et le livret d'aventure. Celui-ci contient une version très simplifiée et très concise des règles de d&d3. Après une introduction expliquant que ce jeu est destiné à l'initiation et qu'il convient de passer à d&d3 par la suite, on rentre dans le vif du sujet : les personnages, la progression par niveau, l'équipement, le combat, l'exploration (avec un exemple de partie), les sorts (17 sortilèges disponibles), les donjons (avec une description de huit compétences), les monstres (20 terreurs de donjon allant du squelette à l'ogre en passant par l'incontournable cube gélatineux), les trésors avec une table de génération aléatoire et des objets magiques, des conseils au maître du donjon, et un index. La dernière page contient une version plus petite du plan A1 livré dans la boîte. Ce dernier est imprimé recto-verso, avec une carte de donjon en couleur d'un coté, et des cases vides de l'autre, permettant de faire son propre donjon.

Le livret d'Aventures est réservé au Maître du Donjon. Il contient six aventures simples et prêtes à jouer exploitant chacune une partie du plan en couleur, que l'on peut modifier en posant des jetons de portes, d'objets ou de créatures. Chacune contient des textes à lire aux joueurs, des conseils au Maître du donjon. Dans certains cas, des choix de négociation ou la possiblité d'acheter de l'équipement en dehors du cadre de l'aventure sont offerts, permettant le passage du jeu de plateau au jeu de rôles. La première aventure "Il faut sauver la licorne" envoit les joueurs délivrer Alabern la gentille Licorne prisonnière des méchants gobelins. "Ca barde dans les mines des nains" leur permettra de délivrer Durgal le nain des griffes des hobgobelins. "Au fond de la crypte" verra un sorcier embaucher les joueurs pour aller lui chercher un morceau de linceul au fond d'un tombeau. "La statue magique" fait référence à la précédente aventure, et enverra les joueurs à la recherche d'une statue mystérieuse, avec quelques subtilité de négociation et de ruse en perspective. "La caravane capturée" est un scénario où les joueurs iront délivrer une caravane capturée par une bande d'orques. Le dernier scénario "La forteresse des nains" est plus long que les précédents, exploitant la totalité du plan et introduisant des monstres errants. Les joueurs devront chasser les monstres qui ont envahi une citadelle naine. Des idées permettent même de poursuivre l'aventure, et il est recommandé de passer au Manuel des Joueurs de d&d3 si des joueurs passent au troisième niveau.

Le feuillet de page contient 4 doubles pages de feuilles de personnage. Celles-ci sont en couleur, très simples, avec des explications de règles et les explications concernant les dés à lancer. Deux doubles pages contiennent un résumé des règles, avec des illustrations de monstres pour se les représenter à l'échelle, et une feuille de personnage vierge.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Alban  

Ceux qui espéraient l'équivalent de la boite de base D&D en seront pour leur frais. Le jeu est ici réduit à un jeu de plateau très complexe qui permettra aux néophytes de comprendre les mécanisme de DD3 (au bout d'un moment, ça devrait rentrer qu'on lance 1d20 + des bonus).

Par contre, pas trace de la richesse de la 3e édition, et même si ce produit est censé permettre une prise en main immédiate, l'impossibilité de créer un personnage est assez énervante. Bon, si vous avez un petit frère de 12 ans à initier ça pourra à la limite marcher. Sinon, passez votre chemin...

Grom  

Bien... Je n'ai pas connu la précédente boîte d'initiation mais celle-là on me l'as offerte alors...

Premier coup d'oeil : une grosse boîte avec des marges en cartons énormes. Huh ? C'est pour limiter la casse pendant les voyages ? Bref... Je lis le feuillet... Hum, "ne lisez pas les règles faites d'abord jouez une aventure...", heu... on va quand même lire les règles. Bilan, une version simplifiée mais qui reprend bien le système du Manuel des Joueurs. Pas mal, je fais jouer un peu... Conclusion de mes expériences avec cette boîte :
-Ne faites pas jouer des joueurs qui sont déjà confirmés avec cet outil, même pour leur apprendre progressivement les règles de DD3 ou vous allez droit dans le mur ! Ils ont souvent des idées ingérables avec juste ce matériel, autant leur faire jouer directement "pour de vrai"... 2/5
-Par contre pour m'en être servis à des initiations au JdR dans un collège et sur des manifestations genre journée des assoc', cela s'est révelé être un très bon outil. Les jeunes futurs joueurs comprennent bien, se prennent au jeu facilement, et c'est une première approche efficace 4/5

Donc la moyenne de l'interêt ludique de cette boîte est de 3/5.

Coredump  

Une boîte d'initiation à la destination des plus jeunes, l'idée est plus que louable. Voilà de quoi les initier à l'art du jeu sur table et les sortir un peu du monde des jeux vidéos qui tent à devenir de plus en plus exclusif ces temps-ci. bref.

Les aventures sont simplistes, mais conviennent tout à fait à l'initiation. Je l'ai trouvé même très adapté à des plus jeunes (l'âge sur la boîte indique 12 ans), à condition d'édulcorer un peu les scènes violentes.

Coté matériel, il y a à redire. Les jetons sont sympas, et les figurines de plomb également, mais en retour d'un gain de coût, j'aurais préféré du plastique (moins dangereux). Les dés sont moches (les mêmes que dans les boîtes de D&D des années 80). Le plateau de jeu est en papier... plutôt fragile. Du carton aurait été plus cool. De même, les fiches de personnage sont très belles en quadrichromie mais elles sont fragiles. Des versions cartonnées auraient été plus adaptées. De plus, elles sont collées deux à deux (2 fiches sur une feuille A3) et un peu de découpage s'impose pour pouvoir jouer.

Au final, on a là un splendide instrument marketing un peu cher pour ce que c'est (tout est repompé du player's, en dehors du livret d'aventures) pour amener les plus jeunes à se lancer à corps perdu dans D&D3... mais ne voyons pas que le mal, c'est aussi un merveilleux moyen de permettre aux plus jeunes de faire leurs premiers pas dans le monde du jdr. Il peut même faire l'affaire pour des très jeunes (6 ans et plus) à condition qu'un adulte soit présent pour organiser la partie.

Votre petit frère pensait qu'on ne voyait des elfes que dans Zelda ? Prouvez-lui que le jdr se joue aussi avec des dés et un crayon.

Freddddd  

Très bien pour un débutant mais il devrait être encore mieux expliqué car certains détails sont assez flous, mais il est tout de même excellent.

Les figurines (assez mal faites) offertes avec sont assez inutiles car il est beaucoup plus simple de prendre les petits ronds des persos en carton.

Mais sinon le mieux est que ce sont presque les mêmes règles que D&D3 avec bien moins de compétences, objets et quelques autres détails en moins (plus simple, quoi). En bref très bien pour un débutant...

petitmaicostaud  

Bon là y a pas à dire c'est vraiment de l'arnaque : le but de ce coffret est d'expliquer de manière simple les bases de D&D3 (qui grâce au système D20 est un des jeux de rôle les plus simples que je connaisse) mais dans la plupart des chapitres du livret on vous conseille de vous reporter au manuel des joueurs.

Alors dépenser environ 45 euros (je peux me tromper au niveau du prix car je n'ai pas le prix exact en tête) pour avoir :
- un résumé du manuel des joueurs (on n'a pas accès à toutes les classes et on ne peut aller que jusqu'au niveau 3 ce qui permet de faire des campagnes très longues !),
- un plan (qui ne servira qu'une fois car on ne peut pas utiliser le même donjon à chaque scénario),
- 6 scénarios (qui ne sont en fait que 6 prétextes pour aller casser du monstre : ils ne contiennent que des combats),
- des jetons en carton (qui ne sont pas réellement nécessaires dans un scénario D&D3 mais je peux admettre qu'il puissent servir à des joueurs n'ayant jamais fait un JDR et utilisant un plateau pour représenter les combats mais si c'est la seule chose intéressante dans le coffret autant faire des jetons en papier parce que 45 euros c'est un peu cher pour des jetons en carton),
- des figurines en plomb servant à représenter les personnages sur le plateau (c'était pas à ça que servaient les jetons ?),
- un sachet de 6 dés (pour 5 euros on peut acheter un sachet de 7 dés dans un magasin de JDR),
- quelques fiches de persos (il y a un exemple de fiches persos dans le manuel des joueurs il suffit de le photocopier).

Bon je vais résumer : c'est de l'arnaque ; si vous voulez commencer à jouer à D&D3 achetez un manuel des joueurs, c'est moins cher et de toute façon vous devrez forcement en acheter un, ce coffret seul ne suffit pas pour faire une campagne.

Djez  

Cette boîte d'initiation est une honte ! Il n'y a pas d'autres mots pour la définir. Pourtant il y a quelques bonnes choses ; ainsi le matériel est correct. Les pions en cartons donnés en guise de figurines (moins chers que celles-ci et donc plus nombreux) ainsi que les livrets de règles simplifiées sont une bonne idée... mais on déplore le manque d'un petit écran et d'un bon plateau de jeu réellement modulable, ce qui aurait permis de véritablement se sentir en train de jouer du D&D.

Le pire, c'est que tout est fait pour que joueurs comme meneur ne soient pas autonomes, ainsi on n'explique pas comment créer un perso et le matériel ne permet guère d'inventer ses propres scénarios (alors que ceux fournis sont bidons à souhait). C'est une manière vraiment frustrante d'aborder le jeu de rôle...

Autre chose : avant d'avoir cette boîte, je m'étais acheté son équivalent en anglais lors d'un séjour au Portugal. J'en avais alors eu pour 10 euros (pourtant la boîte était neuve !). De retour en France, je rencontre cette même boîte mais dans un format bien plus conséquent (environ 35 cm de long, 25 cm de large et 6 cm d'épaisseur contre 30 de long, 20 de large et 3 d'épaisseur pour la version américaine). Voyant la taille de la bête, je me suis dit que le contenu de cette boîte -quatre fois plus chère au demeurant- devait être colossal ! Et bien... non ! Pas du tout. Le contenu est rigoureusement identique, mais en plus massif (fiche et pions sont taillés dans un carton plus épais). Bref, la version française est une grosse arnaque alors que la version anglaise offrait un rapport qualité prix beaucoup plus convenable. Vraiment rageant...

En conclusion, N'OFFREZ PAS CETTE BOÎTE ! Ni à vous, ni à personne. Vous risqueriez de dégoûter quelqu'un du jeu de rôle.

PS : la description de cette boîte parle de figurines en métal pour les personnages-joueurs. Sachez que celles-ci ne sont vraisemblablement pas présentes dans toutes les boîtes, car pour ma part je n'ai eu que de grossières silhouettes en carton à clipper sur des socles en plastique !

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :